QuoiLire

348 votes

  • Mör

    Johana Gustawsson

    7/10 Premier roman que je lis de  Johana Gustawsson qui a eu la gentillesse de me dédicacer un exemplaire de Mör à l'occasion de Polar Plage au Touquet.

    Un roman policier somme toute assez classique, avec des personnages originaux, un rien cliché, mais qui fait bien le travail, nous fait découvrir un certain folklore scandinave.

    Mais j'aurais deux points négatifs à son égard : on démarre avec des épisodes mettant en scène Jack L'Eventreur pour au final ne rien apporter au roman. Je trouve que c'est un peu dommage car il y avait certainement quelque chose à faire avec cela; et qui aurait une fin un peu moins tirée par les cheveux.

    Et puis j'avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire : serait-ce du à la multitude de personnages enquêteurs, de nombreux noms suédois, j'avoue ne pas savoir.

    Aussi conseillerais-je de vous lancer dans la lecture de ce roman en période de vacances pour le savourer avec les égards qu'il mérite.

    08/07/2024 à 22:09 2

  • La Saignée

    Cédric Sire

    7/10 Je ne sais pas par quoi je fus le plus perturbé par ce roman de Sir Cédric. Est-ce les quelques séquences de torture assez déplaisantes à lire, ou bien le concept qui m'a fait penser au encore plus noir et dégoutant Hell.com de Patrick Sénécal dont je vous avais fait une critique il y a quelques années de cela.

    Sir Cédric se concentre sur l'enquête permettant de remonter le réseau ayant mis en place cette "red room" alors que l'approche de Patrick Sénécal s'axe sur la descente aux enfers d'une personne en recherche de sensations fortes et qui plonge dans cet univers. Personnellement je trouvais celle du canadien beaucoup plus originale et prenante, mais qui ne peut convenir à tout lecteur.

    Notre auteur français a un récit plus doux et plus consensuel. 

    J'ai particulièrement apprécier les personnages très complexes, très mystérieux; bien plus que ne l'est le récit et la résolution de l'enquête faute de pistes secondaires.

    Une belle histoire qui vous donnera quelques frissons.

    08/07/2024 à 21:47 2

  • Babel Minute Zéro

    Guy-Philippe Goldstein

    9/10 Ce roman est une vraie claque quand il est lu en pleine période de conflit israélo-palestinien et russo-ukrénien.

    On pourrait s'attendre à un roman lourd, long, lent. Mais c'est tout le contraire, mieux que ne le faisait Tom Clancy, ce thriller mêlant géopolitique et espionnage a un rythme effréné, est criant de vérité, mais ne sombre jamais dans la répétition. Quoi de plus normal quand on sait que l'auteur est enseignant à l’Ecole de Guerre Economique, advisor sur les questions de cyberdéfense et cybersécurité pour PwC et ExponCapital.

    Il faut tout de s'accrocher sur les notions politiques, les tenant et aboutissant de chaque mesure, la réflexion diplomatique, les actions et possibles conséquences, mais cela donne une idée de la politique nationale que nous vivons actuellement et qui est cachée du grand public.

    21/06/2024 à 16:53 1

  • Le Chaînon manquant

    Frank Leduc

    8/10 Premier roman de Frank Leduc et directement un succès.

    J'avais attendu quelques temps avant de le lire sans doute un peu refroidi par le thème, la paléontologie. Mais mes craintes ont rapidement été gommé par l'histoire et la maîtrise des techniques de comtes de l'auteur. En effet les théories scientifiques sont rapidement énoncées, vulgarisées pour la compréhension du lecteur, et annotées en bas de page pour plus amples informations.

    On se retrouve donc avec un bon roman policier, thriller sur la fin, à la fois une enquête et une course poursuite pour la recherche de la vérité, avec un brin d'espionnage.  Les personnages sont parfaits, simples identifiables, avec leur caractère mais sans être clichés.

    On pardonne les quelques erreurs de jeunesse de l'écrivain avec quelques répétitions et quelques pages en surplus qui nuisent au rythme du roman, mais dans l'ensemble c'est un très bon livre.

    Un bon pavé à prévoir dans sa besace pour les vacances.

    10/05/2024 à 18:04 2

  • Les Impliqués

    Zygmunt Miloszewski

    7/10 Zygmunt Miloszewski est un peu le Georges Simenon polonais. Ces livres sont à contre-courant du page-turner mais on ne peut s'empêcher de tourner les pages à la lecture de cette enquête menée par un procureur aux habitudes d'un homme plus âgé qu'il n'est : prendre son temps dans l'analyse de la situation, ne pas posséder de pistolet et aimer manger.

    Seule différence avec son homologue le Commissaire Maigret, ses interrogations sur son pays, sa politique, le fonctionnement du système policier et judiciaire... et la lassitude de son couple.

    Plus qu'un roman où une enquête est menée, c'est avant tout une belle analyse de la société polonaise et des restes de son histoire.

    Ayant oublié ce livre dans un hôtel, je n'aurais certainement pas l'occasion de finir un jour sa lectur

    10/05/2024 à 17:45 1

  • L'Hallali

    Nicolas Lebel

    8/10 Avec ce dernier tome de la série des Furies (à ne pas confondre avec la série de Netflix), Nicolas Lebel, nous convie à l'infiltration de ce groupe de mercenaires qui font et défont la vie de personnes pour le bien d'entreprises ou de gouvernements.

    Mais est-ce que cette policière haute en couleur Chen parviendra à intégrer ce corpuscule en conservant son intégrité ou bien virera-t-elle de camp ?

    L'auteur aborde une autre facette de la même histoire, avec des personnages tantôt attachant ou attrayant, ce qui ne suscite ni lassitude ni sensation de déjà lu de la part du lecteur.

    Et fidèle à ses qualités d'écrivain, l'auteur nous soumet encore une fois à la terrible épreuve de de ne pas lire cet dernier opus d'une traite.

    09/05/2024 à 09:42 3

  • L'Influenceur

    Patrick Bauwen

    7/10 Patrick Bauwen fait partie de ses auteurs que je qualifierais d'amateur. Non pas qu'il n'a rien de professionnel dans son écriture, mais parce qu'il fait partie de ses auteurs qui ont un autre métier, urgentiste de son état. Aussi n'a-t-il pas la régularité métronomique des auteurs professionnels, faisant que parfois il faille attendre plusieurs années entre deux productions. Mais la contrepartie avec Patrick Bauwen, c'est que l'on est très rarement déçu.

    Cet auteur va dans un univers qui n'a guère été exploré par ces confrères : celui des influenceurs et des réseaux sociaux. J'ai particulièrement apprécié ce dépaysement car il n'est pas fait pour coller à une certaine mode mais surtout parce qu'il aborde son côté obscure, sa machinerie et le business interne en plus de celui véhiculé par les posts de ces dits influenceurs.

    Qui plus est, une véritable histoire policière vient se greffer, pleine d'actions et de rebondissement, mêlant des caractères forts mais un peu caricaturaux.  On pourrait seulement reprocher à l'auteur de ne pas laisser suffisamment d'alternatives au lecteur pour ne pas subodorer le twist final.

    Un très bon moment de lecture.

    20/04/2024 à 11:46 1

  • RIP, tome 1 : Derrick - Je ne survivrai pas à la mort

    Gaet's, Julien Monier

    8/10 Voici une série de bande dessinée originale.

    On suit l'histoire de personnages travaillant dans une entreprise intervenant à la suite d'un décès pour nettoyer l'habitation du décédé.

    Mais un jour, un événement extraordinaire va se produire et remettre en question leur petite vie.

    Chaque tome raconte l'avant et l'après de cet événement pour chaque personne.

    Chaque tome donne de nouvelles informations sur chacun des personnages, les raisons de leurs réactions.

    Un gigantesque puzzle où nous devrions avoir tous les éléments qu'après le dernier tome.

    Si le scenario est original et bien travaillé, il est extrêmement bien mis en valeur par le dessin (oou l'inverse) : le dessin est léché, les couleurs et angle de dessin font penser à une approche cinématographique.

    Il me hâte de découvrir les tomes suivants.

    17/04/2024 à 20:51 2

  • Holly

    Stephen King

    6/10 Il est loin le temps où Stephen King nous faisait trembler par le fantastique; mais arrivé à 76 ans, il s'oriente de plus en plus vers la critique de la société américaine qui est tout aussi horrible.

    Nous le savions anti-Trump mais ici il saupoudre de piques vers l'ancien président : félicitations de son départ de la Maison Blanche, critique des antivax et des croyants ou encore mouvements BLM suite à une erreur policière ayant coûté la vie à une personne de couleur.

    Mais quid de l'enquête ?

    Elle reste assez simple, ferait penser à la rédaction de son fils Owen, mais où le père aurait mis sa petite patte en suggérant la thématique finale.

    Si l'histoire et agréable et que l'on est ravi de retrouver toute la petite équipe des Finder Keepers, les amateurs de romans policiers vont être déçus du fait que les criminels et leur motivation sont dévoilés dès les premières pages.

    Sincèrement, nous aurions aimé un livre un peu plus noir, mais il semblerait que le "You like it darker" est pour plus tard.

    26/03/2024 à 20:48 4

  • Le Festin du serpent

    Ghislain Gilberti

    10/10 J'ai découvert Ghislain Gilberti par sa trilogie des Ombres (Sa Majesté des Ombres, Les Anges de Babylone, Le Sacre des Impies) que je vous recommande, aussi ai-je décidé d'aller voir ses premiers écrits.
    J'ai eu exactement la même claque qu'avec la trilogie des Ombres en trouvant un roman puissant, ultra rythmé que l'on croirait lire sous amphétamines.
    L'histoire est portée par des personnes forts, atypiques mais l'auteur connaît les limites du genre et ne fait pas sombrer ses personnages dans des clichés les rendant absurdes ou irréels.

    Et cette histoire ! Que dis-je, cette histoire, ces histoires. Car ce sont bien deux romans en un que Ghislain Gilberti nous offre et les font s'entrecroiser. L'un enquêtant sur une série de meurtres très "particuliers" , l'autre sur une série d'attentats. Chaque histoire pourrait se suffire, mais l'auteur a le génie de pouvoir les mener en parallèle sans que l'une fasse de l'ombre à l'autre.

    En quand on sait que c'est son premier roman, ceux qui ont eu la chance de le découvrir à sa sortie n'ont pu que dire "Va falloir suivre sérieusement ce petit gars".

    Alors, si je n'avais qu'une chose pour conclure ce billet : arrêter de le livre et rendez-vous direct chez votre libraire favori pour aller acheter ce livre. 

    23/03/2024 à 09:19 6

  • Ecoutez le bruit de ce crime

    Cédric Lalaury

    6/10 Un roman qui confronte un américain qui a trouvé la succès professionnel dans la Big Apple aux démons de son enfance. dans une affaire de meurtre et de violence qui n'a pas vraiment trouvé le vrai coupable.

    Un roman très psychologiques avec des personnages puissants, énigmatiques, complexes, mais qui souffre d'une certaine lenteur, de quelques répétitions.

    Malheureusement l'enquête en pâtit un peu ainsi que le manque de faux indices, de chausse-trappes (jusque dans le titre de son roman), qui guide un peu trop le lecteur vers la solution.

    09/03/2024 à 16:17 1

  • La Maison noire

    Yusuke Kishi

    6/10 Un roman bien original qui mérite que l'on s'y intéresse pour plusieurs raisons.

    La première est que l'histoire se déroule au Japon et que l'auteur nous fait part d'un mode de vie  et de coutumes bien particulières pour nous occidentaux. Au-delà des politesses à outrance se cache tout un code de conduite  empreint d'hermétisme aux relations ou bien de significations dans relations professionnelles. il faut bien avouer que cela est un peu déroutant.

    L'autre originalité provient de l'enquêteur. Celui-ci n'est ni de la police ni détective privé mais un simple agent d'assurance qui sent qu'il y a anguille sous roche dans une des affaires qu'il suit.

    Bien que l'écriture soit fine, les personnages complexes, le roman manque un peu de rythme à mon goût du fait que l'essentiel du roman tient dans une lutte psychologique entre les personnages.

    Si vous aimez les romans noirs psychologiques, ce thriller est fait pour vous.

    09/03/2024 à 15:58 1

  • Shining Nouvelle Traduction

    Stephen King

    9/10 J’étais persuadé d’avoir tout lu de Stephen King, dont ce Shining, un des romans les plus connus de Stephen King, roman qui permit à l’auteur d’assoir son titre de maître de l’horreur. Aussi ai-je voulu profiter de cette nouvelle traduction pour redécouvrir ce chef d’œuvre. Mais au final, soit je ne l’avais jamais parcouru, soit l’adaptation cinématographique de Stanley Kubrick a complètement occulté l’histoire originale. C’est donc comme si j’avais eu la chance d’avoir un des meilleurs romans de Stephen King pour la première fois, autant dire le plaisir que j’ai éprouvé à la lecture de cette histoire d’un homme qui sombre petit à petit dans la folie.

    En plus d’une belle traduction, j’ai particulièrement apprécié la couverture de cette édition collector dont le graphisme fait un petit clin d’œil à la moquette de l’hôtel présente dans le film.

    05/02/2024 à 19:05 4

  • Apnée noire

    Claire Favan

    7/10 Claire Favan change un peu de registre et nous entraîne dans une aventure bien américaine avec flic et FBI qui doivent coopérer.

    Alors certes comme l’emplacement de l’histoire, les personnages sont un peu cliché, voire totalement cliché, mais le charme opère et on se laisse embarquer dans cette histoire de tueur en série qui sévit même après la mort.

    L’écriture fait que la lecture de ce livre et très rapide.

    On passe un bon moment même si ce n’est pas le roman de l’année ni même le meilleur de cette autrice.

    05/02/2024 à 18:48 3

  • L'Assassin de la rue Voltaire

    Henri Loevenbruck

    6/10 Henri Loevenbruck nous offre un troisième épisode de sa série policière prenant place au moment de la révolution française; dans laquelle les enquêtes sont menées par un jeune et espiègle journaliste récemment « monté » sur Paris : Garbiel Joly.

    Le livre débute par un rapide rappel des aventures de son héros sur les deux précédents tomes, aussi vous devinerez qu’il est préférable de les avoir lu auparavant au risque d’être complètement spoilé si jamais vous aviez l’idée de lire la série dans le désordre….. de même que si vous continué à lire cette critique, vous voilà averti.

    Après ce rapide rappel, malheureusement le livre met du temps à se lancer et à prendre sa vitesse de croisière, le temps que le personnage principal reprenne « du poil de la bête » sans vouloir faire de mauvais jeux de mots en relation avec la série.

    Une fois la première centaine de pages passée, voire un peu plus, on plonge dans une histoire de meurtres en « chambre close » bien que cette chambre s’étende sur toute la Comédie Française nouvellement construite. C’est la grosse différence avec les romans précédents puisqu’étant confiné, l’aspect historique se concentre presqu’uniquement sur l’histoire de cette institution pendant cette période historique.

    Le roman est agréable à lire, les personnages forcément intéressants puisque basés sur des personnes ayant réellement existées dans ces fonctions, mais on reste sur une petite de déception car l’intrigue est moins aboutie, un peu trop évidente.

    20/12/2023 à 18:26 3

  • Les Résidents

    Maurice G. Dantec

    6/10 Difficile d’avoir un avis sur le dernier livre de Maurice G Dantec, auteur pour lequel j’étais tombé sous le charme et qui m’a mis une grosse claque avec ses romans La Sirène rouge et Les Racines du mal. Malheureusement au fur et à mesure du temps, et de sa consommation de drogue, je n’ai pas retrouver l’extase littéraire dans ses romans suivants.

    Avec Les résidents, j’ai un peu retrouvé cette flamme, l’histoire et les personnages des romans que j’ai tant aimés. Le style est encore un peu pompeux, et parfois psychédélique, mais on est loin des longues disgressions politico technocratique sous hallucinogènes des romans de ces dernières années.

    Pour autant cela reste lourd à lire et malgré une belle inventivité, j' »ai été forcé de décrocher au quart du livre. Mais promis, juré, craché, en période de vacances où ma concentration sera meilleure, je le finirai.

    29/11/2023 à 21:02 2

  • Éclipse totale

    Jo Nesbo

    7/10 Comment est-ce qu’un héros usé jusqu’à l’os au point d’avoir un prothèse en métal peut encore mené une enquête tout en ne faisant plus partie de la police ? C’est le défit que s’est lancé Jo Nesbo avec son mythique Harry Hole.

    On retrouve donc notre ex-policier scandinave favori pour une enquête bien originale, dans laquelle les victimes semblent être attirées par leur meurtrier. Toute l’originalité du livre réside uniquement dans ce concept puisqu’ensuite le livre reprend tous les schémas, tous les codes et les éléments des précédents livres qui ont fait le succès de la série : un homme investi dans son enquête, qui est près à s’affranchir des règles pour arriver à démasquer le meurtrier, mais dont la passion finit par le ronger au point de le faire sombrer dans l’alcool.

    Donc un Harry Hole, typiquement du Harry Hole, mais que c’est bon quand c’est du bon Harry Hole

    26/11/2023 à 21:09 2

  • La Porte de Bosch

    Christophe Vasse

    7/10 Rares sont les romans fantastiques qui, d’une part tiennent en haleine le lecteur, et d’autre part ne tombent pas dans des facilités romanesques maintes fois rabattues.

    Christophe Vasse mêle avec doigté un subtile mélange de course poursuite à énigme qui fit le succès d’un certain Dan Brown, mais ici en trouvant la magie du récit au travers d’événements fantastiques survenant autour d’un tableau présumé de Jérôme Bosch. Il faut dire que les tableaux plutôt torturés et bourrés de symboles de ce dernier constituent un excellent terreau pour qui a un peu d’imagination.

    L’auteur nous amène aux quatre coins du monde enquêter pour trouver explication à l’incarnation de sujets d’un tableau : quelle en est la raison ? y a-t-il une finalité ? ou un moyen d’arrêter le processus ?

    Autant de questions que devront résoudre le propriétaire du tableau et une cartomancienne qu’il embauche.

    Pour un second roman, l’écriture est fluide et captivante, les personnages sont bien construits, et l’histoire originale.

    Un très bon roman qui pourrait passionner même les lecteurs qui ne sont pas amateurs de fantastique.

    05/11/2023 à 20:53 2

  • X raisons de mourir

    Stefan Ahnhem

    7/10 Premier livre d’Ahnhem que je lis mais pas forcément celui que j’avais repéré puisque j’avais noté la 9ème tombe depuis un moment, mais celui-ci m’est passé entre les mains (entre les oreilles plus exactement, dans sa version livre audio).

    X raisons de mourir est un roman policier classique, sur le schéma des romans policiers scandinaves, qui plaira aux amateurs de cette littérature. L’auteur en profite pour dénoncer de nombreux fléaux des pays nord européens (mais qu’il est facile de généraliser aux pays occidentaux), à savoir le montée du fascisme et la prise de conscience des violences faites aux enfants.

    On pourra reprocher une certaine lenteur dans le récit, même si l’auteur veille à entrecroiser faits et chaussetrappes pour ne pas faciliter au lecteur la résolution des meurtres.

    31/10/2023 à 20:41 1

  • Replay

    Ken Grimwood

    8/10 Que dire de ce livre méconnu mais qui fait partie des livres favoris de nos auteurs appréciés de ce blog. Franck Thilliez annonce tout simplement que c’est son livre favori, et Olivier Bal me l’a personnellement conseillé lors d’une séance de dédicaces (j’en profite pour l’en remercier ainsi que de sa gentillesse avec ses lecteurs).

    Ken Grimwood avec son Replay nous entraîne dans un roman de science-fiction qui séduira les gens peu attiré par ce genre littéraire. En effet sous couvert d’une résurrection multiple de son héros, l’auteur nous propose une introspection sur notre vie : quel sens souhaitons nous donner à notre vie t qu’aurions-nous fait pour changer celui-ci si nous avions l’occasion de tout reprendre à zéro ?

    Donc point de choses délirantes, de dystopie compliquée, la simple réutilisation de l’histoire et l’imagination ses variantes. Stephen King s’essaiera plus tard à ce genre avec son roman très réussi 11/22/63 mais sans pousser le concept aussi loin.

    Bien que Ken Grimwood ne fut pas un auteur prolifique, il a su maîtriser son récit pour conserver son lecteur et insuffler un second souffle à son roman en introduisant une composante supplémentaire à mi-roman.

    C’est très bien écrit, à l’occasion nous, lecteurs européens, replongeons dans l’histoire américaine des années 60-70 avec le recul d’une personne des années 80. C’est à la fois instructif, imaginatif et agréablement distrayant.

    29/10/2023 à 10:49 8