Horatio

266 votes

  • La Croisière des ombres

    Jean Ray

    8/10 Le style de Jean Ray s'affine dans les nouvelles de ce deuxième recueil, une étape a clairement été franchie depuis Les Contes du whisky. Des nouvelles comme La Ruelle ténébreuse ou Le Psautier de Mayence sont magnifiquement construites, et même si tous les textes ne sont pas du même tonneau cette croisière est très généreuse, pour peu qu'on aime un fantastique absurde et désenchanté.

    13/07/2019 à 15:53 2

  • La Marche du mort

    Larry McMurtry

    7/10 Ayant adoré Lonesome Dove, il fallait absolument que j'en lise la suite, ou plutôt le prequel. Après avoir savouré le plaisir de retrouver les deux personnages principaux, mais aussi les fantastiques descriptions de paysages (du Nouveau-Mexique cette fois) et le côté âpre de l'histoire, il faut bien admettre que cette Marche du mort est bien inférieure au roman d'origine. Les situations vécues par les rangers sont parfois incroyables (au sens propre du terme) et on finit par se demander comment on peut survivre à cette tragédie absurde. De plus, le récit, à l'image de ses protagonistes, a une fâcheuse tendance à tourner en rond. Restent des passages magnifiques qui mettent la larme à l’œil d'autant plus facilement que le style est toujours sobre, ainsi que des personnages mémorables. Ce n'est donc pas si mal au final...

    13/07/2019 à 15:43 1

  • Les Contes du whisky

    Jean Ray

    7/10 Le fantastique si particulier de Jean Ray est présent dès ce premier recueil de nouvelles paru en 1925. Le whisky fait le lien entre tous ces récits (même s'il y en a d'autres : le bar, quelques personnages qui reviennent d'une histoire à l'autre...), et l'ivresse semble être l'élément qui provoque l'irruption du surnaturel et de l'étrange dans la réalité. Une réalité plutôt sombre d'ailleurs, puisqu'on retrouve beaucoup de misère, d'injustices, de violences, d'antisémitisme... Si certaines nouvelles sont horrifiques, la plupart se révèlent plutôt ironiques (ce qui ne s'oppose pas) : Jean Ray s'amuse et ça se voit ! En bref un bon recueil pour découvrir cet auteur fascinant, mais qui reste inférieur à Malpertuis ou au Grand Nocturne.

    19/04/2019 à 10:34 3

  • Wilderness

    Lance Weller

    10/10 Lance Weller a bien sûr choisi le titre de "Wilderness" parce que c'est le nom d'une forêt qui a été le cadre d'une gigantesque bataille de la Guerre de Sécession, les nordistes dirigés par le général Grant et les Sudistes par le général Lee. Mais le terme signifie aussi "étendues sauvages", "nature vierge", et l'auteur va habilement jouer sur les deux tableaux : la guerre du temps de la jeunesse d'Abel Truman, et la nature sauvage alors qu'il est devenu un vieillard décharné et malade. Mais ce n'est pas aussi simple car les deux vont s'entrecroiser tout au long du récit pour former une fresque à la fois spectaculaire et intime, la guerre n'ayant jamais vraiment quitté Abel toutes ces années. La bataille de la Wilderness est un moment d'une horreur incroyable, d'une brutalité impitoyable pourtant magnifiée par la plume de Weller qui prend littéralement aux tripes. J'ai rarement vu une telle maîtrise, la poésie éclate au milieu du tumulte, ou ailleurs en pleine solitude dans la tourmente d'une tempête de neige, ou encore à la lueur des étoiles lors d'un campement... Au cours de son périple, Abel va rencontrer tous les laissés-pour-compte de l'Amérique : femmes, Noirs, Chinois, Indiens... Des êtres humains qui luttent pour survivre, pour gagner le droit d'être heureux, et qui doivent se battre contre la bêtise et le rejet, contre la nature, contre leurs fantômes surtout. C'est un roman intense, dur et beau, superbe du début à la fin. Et dire que Wilderness est le premier roman de Weller !

    17/04/2019 à 11:03 5

  • Dans la forêt

    Jean Hegland

    9/10 Il n'y a que peu d'action dans ce roman mais on s'en moque complètement, puisque son intérêt est ailleurs. On commence à lire et on se retrouve happé par le texte, par la nature qui est partout présente, rude et belle à la fois, et par la vie elle-même, puisque d'une certaine manière c'est un condensé de vie en 300 pages. Comme d'autres lecteurs l'ont fait remarquer, l'écriture est très sensuelle et beaucoup de thèmes sont abordés, le plus souvent sans grandiloquence mais tout en profondeur, et quand j'écrivais qu'il ne se passait pas grand-chose en vérité je ne parlais que d'événements visibles, puisque la vie bouillonne et s'embrase à l'intérieur des héroïnes. Dans la forêt ne plaira clairement pas à tout le monde, mais c'est une expérience intense à tenter.

    11/04/2019 à 09:23 7

  • Mindhunter

    John E. Douglas, Mark Olshaker

    8/10 Pour peu qu'on s'intéresse aux tueurs en série ou (surtout) au profilage, Mindhunter est un livre véritablement passionnant. La première partie, en particulier, revient sur la création de l'unité d'aide aux enquêtes du FBI, et elle regorge de détails sur les hommes de l'unité et leurs méthodes. La suite se révèle pourtant moins prenante, puisque l'auteur revient sur plusieurs affaires qui, si elles restent intéressantes, donnent une impression de liste un peu décousue. Un documentaire imparfait donc, mais qui contient suffisamment de matière pour qu'il soit indispensable aux lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur cette unité au sein du FBI qui est devenue très médiatique au fil des années (Le Silence des agneaux, Esprits criminels, Mindhunter évidemment...)

    27/01/2019 à 19:10 4

  • Le Camp des Morts

    Craig Johnson

    7/10 Retour dans le comté d'Absaroka, quelques semaines seulement après les événements de Little Bird. Il faut avouer que c'est un vrai plaisir de retrouver les personnages, tous très typés, de Craig Johnson. L'écriture est toujours aussi plaisante, les dialogues et les descriptions sont également très réussis. Là où ça coince je trouve, c'est au niveau de l'intrigue, assez embrouillée et plutôt banale, et de l'absence de véritable tension et d'enjeux. Heureusement l'émotion est bien présente (c'est un gros point fort de la série jusqu'à présent) et on ressort de la lecture heureux. J'espère quand même que les aventures suivantes de Longmire proposeront quelque chose de plus consistant à se mettre sous la dent...

    14/08/2018 à 09:30 5

  • Prières pour la Pluie

    Dennis Lehane

    7/10 J'ai été un peu déçu par ce cinquième épisode de la série Kenzie & Gennaro. L'intrigue ne décolle jamais vraiment et j'ai eu du mal à me passionner pour la traque du responsable de la mort de Karen. Dommage parce que le thème est original. Le côté "humain" des personnages est lui par contre très bien mis en avant, mais il s'agit d'un des points forts de Dennis Lehane donc pas de (mauvaise) surprise.

    11/07/2018 à 08:47 5

  • Lonesome Dove – Tome 2

    Larry McMurtry

    10/10 Un deuxième tome encore plus poignant que le premier. Les personnages qu'on a appris à connaître aiment, doutent, souffrent et meurent tandis que le troupeau continue sa route vers le Montana, indifférent aux histoires des hommes. L'air de rien, l'écriture est tellement efficace que tout est dit à demi-mot, avec pudeur. Les destins se croisent et se brisent à la manière d'une tragédie antique. Bref, Lonesome Dove c'est bon, mangez-en.

    17/06/2018 à 10:28 4

  • Lonesome Dove – Tome 1

    Larry McMurtry

    9/10 Lonesome Dove, petite bourgade du Texas située à la frontière avec le Mexique, est le point de départ de cette odyssée à travers l'Ouest sauvage. Mais si l'aventure est bel et bien présente (la nature est au moins aussi dangereuse que les bandits ou les indiens), elle rime souvent avec amertume... Les personnages principaux, d'anciens rangers vieillissants, trainent en effet avec eux leurs erreurs passées et les coups durs du destin, impossibles à fuir malgré les années et les kilomètres de piste poussiéreuse. McMurtry prend tout son temps pour lancer son récit, en risquant du même coup de perdre une bonne partie de ses lecteurs, mais une fois que tout s'est mis en mouvement, quand le troupeau prend enfin la route du Montana, les personnages qu'il a décrit avec tant de minutie et de finesse flamboient de vie et d'humanité. On y est, c'est l'Ouest avec tout ce qu'il a de beau et de cruel, les bêtes qu'on tente de rassembler sous l'orage et la pluie battante, les chants qui déchirent les cœurs au crépuscule autour du feu, et la mort, toujours présente, qui peut surgir à n'importe quel moment.

    30/05/2018 à 10:23 5

  • Beyrouth - Miami

    Elmore Leonard

    8/10 Suite de Pronto, Beyrouth - Miami est peut-être un peu plus enlevé (pas de voyage en pays étranger ici, on flingue essentiellement en Floride), mais surtout moins balisé. On retrouve en effet les survivants de Pronto, cette fois opposés à un trio de bras cassés bien typés, mais aussi une medium aux dons étranges qui apporte un côté "introspectif" à cette histoire, complètement farfelue par ailleurs (c'est un Elmore Leonard quand même). Sous couvert de grosse blague musclée, des thématiques plus profondes sont abordées par ce biais et il flotte dans ce polar un léger parfum doux-amer qui n'est pas pour me déplaire.

    03/05/2018 à 09:01 4

  • Pronto

    Elmore Leonard

    7/10 Comme d'habitude avec Elmore Leonard, les personnages de Pronto sont drôlissimes, les dialogues enlevés et les situations souvent improbables. Pourtant, la violence peut surgir à tout instant, aussi brutale qu'absurde. Pronto est donc un bon Leonard, même si j'ai trouvé que le roman naviguait sur une sorte de faux rythme un peu déstabilisant par moment.

    03/05/2018 à 08:51 4

  • Sacré

    Dennis Lehane

    6/10 Le troisième roman qui met en scène le duo Kenzie-Gennaro est le moins sombre jusque-là, et aussi le moins profond. L'humour tombe un peu trop souvent à plat à mon goût, et même le style si caractéristique de Lehane me semble parfois aux abonnés absents. Ce n'est pas un mauvais livre loin de là, et certains passages sont très émouvants, mais voilà, quand un auteur est bourré de talent on en attend toujours monts et merveilles...

    22/04/2018 à 10:26 3

  • Ténèbres, Prenez-moi la Main

    Dennis Lehane

    8/10 Un deuxième opus très différent du premier, un poil plus sombre et surtout beaucoup plus complexe. Lehane nous donne de nombreux détails sur le passé pas toujours rose de ses personnages principaux et en particulier sur leur enfance, les erreurs qu'ils ont fait et parfois payé cher, les ressentiments qui subsistent malgré le temps... L'intrigue basée sur des meurtres en série ne m'a pas franchement passionné mais l'écriture est belle et certains passages sonnent tellement juste...

    18/04/2018 à 09:26 8

  • Drive

    James Sallis

    7/10 Drive est un bon petit roman noir, et comme il s'agit visiblement d'un hommage au genre il en reprend une bonne partie des codes, tout en s'attachant à déstructurer son récit. Difficile donc de s'y retrouver parfois, mais c'est aussi un des charmes du livre. Par contre, pour ceux qui ont aimé le film, ce dernier est de beaucoup supérieur au roman...

    01/03/2018 à 08:46 5

  • Bazaar

    Stephen King

    7/10 Bazaar est un bon livre de Stephen King c'est certain, mais sans qu'il atteigne des sommets non plus. Comme toujours avec cet auteur les personnages sont très travaillés et l'intrigue est astucieuse, mais le récit s'étire un peu trop, et surtout on retrouve le même enchaînement d'actions pendant tout le livre (ceux qui l'ont lu verront de suite de quoi je parle). Bref c'est plaisant à lire, parfois intense, mais King a écrit beaucoup mieux.

    06/01/2018 à 17:44 3

  • La Maison hantée

    Shirley Jackson

    9/10 Ce roman est étonnant, comme toutes les histoires écrites par Shirley Jackson j'imagine ; Nous avons toujours vécu au château est de la même trempe, bien que très différent. Que se passe-t-il vraiment dans cette maison ? Et dans la tête d'Eléonore ? Car au final ce sont ses pensées qui mettent le plus mal à l'aise. On peut supposer que c'est la maison qui l'appelle et qui attise ses sentiments mais rien n'est sûr, d'autant que les attitudes des autres personnages sont étranges également. A moins que nous ne les voyions que par le prisme d'Eléonore... Bref, si vous êtes le genre de lecteurs à vouloir des réponses et de l’esbroufe vous n'en trouverez pas ici. Shirley Jackson tisse de la dentelle, et c'est justement cette finesse et ce côté éthéré et "sensuel"qui rendent ses récits aussi malsains et dérangeants.

    04/11/2017 à 11:36 8

  • La part des ténèbres

    Stephen King

    6/10 L'idée de départ du King est assez géniale, mais malheureusement il va par la suite se contenter d'en jouer en allongeant le roman... dans lequel il se passe finalement peu de choses. Je trouve que les personnages sont aussi moins détaillés et moins "vivants" que d'habitude avec lui. Quelques facilités d'écriture également... Comme c'est King ça reste agréable à lire, mais il pouvait faire tellement mieux que mon impression finale est très mitigée.

    01/11/2017 à 10:12 2

  • Wastburg

    Cédric Ferrand

    8/10 Wastburg est privée de magie depuis "la Déglingue" il y a plusieurs dizaines d'années, et elle est donc devenue assez proche des villes de la fin du Moyen Âge ou de la Guerre de Trente Ans. Enfin, pas tout à fait comme elles non plus, puisqu'elle se situe entre deux royaumes et qu'elle abrite des résidents issus des deux contrées : les Waelmiens qui semblent majoritaires, et les Loritains qui sont relégués dans des quartiers crasseux et des métiers peu reluisants (leurs femmes à soldats sont particulièrement réputées). Ici pas de grandiloquence comme on peut en retrouver dans beaucoup de romans de fantasy, c'est au contraire le règne des pots de vin, des combines et de la débine, des coups de surin dans le dos... Concrètement, le lecteur suit un ou plusieurs personnages par chapitre, et il voit se construire l'intrigue à travers leurs yeux. Je n'ai pas été vraiment convaincu par l'histoire en elle-même, mais par contre le cadre est fantastique ; comme dans de nombreux romans noirs, la ville est un véritable personnage avec son caractère propre, sa fatalité, ses mystères. L'ambiance, elle aussi très originale, mélange avec bonheur humour vachard et situations tragiques - un peu dans la veine, toute proportion gardée, des romans de Jim Thompson. La langue utilisée, faite de gouaille, d'ironie, de bons mots et d'expressions argotiques, vient parachever le tout et faire de Wastburg un roman à la fois original et réjouissant.

    25/04/2017 à 19:24 2

  • La Maison des Damnés

    Richard Matheson

    6/10 Clairement, ce texte de Matheson n'est pas son meilleur, et de loin. L'ambiance et l'angle choisis par l'auteur sont intéressants mais leur traitement manque de finesse passé les premiers pas dans la maison. Il faut dire qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère tout en prenant un malin plaisir à malmener ses personnages (et sans doute une bonne partie de ses lecteurs). Je trouve que le roman a beaucoup vieilli tout de même, il devait être bien plus efficace dans les années 70, coincé entre L'Exorciste et La Malédiction, même s'il reste agréable à lire encore aujourd'hui.

    12/04/2017 à 18:31 3