mamboo

307 votes

  • Aux Portes de l'Éternité

    Ken Follett

    7/10 Dans ce dernier tome du Siècle, Ken Follett mêle une fois encore fantastiquement fiction et réalité historique. C’est avec ce genre de livre qu’on devrait apprendre l’Histoire au collège, ce serait beaucoup plus motivant et on y apprend beaucoup de choses ! Il y a quelques longueurs de temps à autre, notamment lorsque l’on suit la création du groupe pop de Dave ou au moment de la chute du mur. Cependant on est pris dans l’histoire : entre la ségrégation des noirs aux Etats-Unis, le mur de Berlin, la guerre du Vietnam, l’assassinat de Kennedy ou encore la crise des missiles de Cuba, tous les grands sujets de cette période sont abordés de manière passionnante pendant plus de 1000 pages et presque 30 ans ! Ajouté à cela des familles du monde entier que l’on suit depuis le premier tome et la première guerre mondiale (même si cette génération est peut-être un peu moins attachante que celle des autres tomes), ce dernier volume conclut très bien cette trilogie.

    09/09/2018 à 10:29 3

  • Meurtres pour rédemption

    Karine Giebel

    8/10 Le livre est très bien écrit, se dévore jusqu’à la toute dernière page (quelle fin !), mais est un peu trop noir pour moi par moment, ce qui ne lui vaut « qu’un » 8/10. On suit avec passion, mais aussi grand désolement la vie carcérale de Marianne de Gréville, héroïne atypique s’il en est. Le livre est décomposée en deux parties bien distinctes, à la fois différentes mais aussi tellement ressemblantes par certains aspects. La naissance de l’histoire d’amour est belle dans la première partie, même si elle devient à mon goût un peu trop fleur bleue dans la seconde. Il n’y a aucun temps mort, les rebondissements n’en finissent plus de nous surprendre. En bémol, je dirais tout de même que les scènes de tortures, les bagarres, et les passages à tabac se succédant à n’en plus finir (on se demande qui pourrait supporter tout ça dans la vraie vie et être encore sur pieds après…), et surtout le caractère oscillant de Marianne (je suis calme, je pleure, je pique ma crise, je suis calme, je pleure, je pique ma crise, etc : c’est un éternel recommencement) ont fini par me lasser. De plus, il y a peu de personnages « gentils », et beaucoup de « salauds », je pense que c’est un brin caricatural, même dans les prisons. Cela étant dit, je découvre Karine Giebel avec ce roman et j’ai hâte d’en découvrir d’autres !

    08/09/2018 à 09:41 6

  • Dôme : roman 2

    Stephen King

    9/10 Pour moi la qualité de ce second tome est à des années lumières de celui du premier. J’ai enfin trouvé ce que j’attendais dans le premier : une tension palpable de bout en bout, du stress même à certains moments. Là où le premier roman se focalisait énormément sur le dôme en lui-même (on lit son apparition et ses tentatives de destruction pendant des pages et des pages), cette suite le laisse un peu au second plan durant une bonne partie du livre, et se concentre plutôt sur le chaos généré dans la ville, la folie des personnages, les prises de pouvoirs, etc. Et c’est là où ça devient vraiment intéressant ! C’est un peu comme un énorme huis-clos en somme, avec beaucoup de personnages (mais des personnages que l’on connait maintenant très bien). Les fins du King mettent souvent mal à l’aise, mais celle-ci est particulièrement apocalyptique. Extra !

    07/09/2018 à 07:02 6

  • Dôme : roman 1

    Stephen King

    6/10 J’ai été assez déçu de ce premier tome de « Dôme ». C’est long, c’est très très long. Ça n’avance pas... Les personnages (très nombreux : pas facile de se rappeler qui est qui) sont soit très gentils, soit très méchants : ça fait un peu cliché, mais admettons. L’idée du dôme est en soi excellente, mais je m’attendais à ce qu’il génère une histoire palpitante entre les habitants de cette ville coupée du monde, que je n’ai finalement pas vraiment eu. Au lieu de ça, Stephen King met l’objet au centre du livre pendant trop longtemps à mon goût : on lit pendant des heures et des heures l’impact de son apparition sur tel ou tel habitant, les morts qu’il provoque (par collision ou autre), les tentatives de l’extérieur pour créer une percée, etc. C’était vraiment trop long et j’ai donc fini par m’en lasser. Le King n’a donc pas vraiment réussi à me faire vibrer avec ce livre. La fin monte tout de même un peu en intensité, donc curieux malgré tout de découvrir le tome 2, pour voir comment tout ça va évoluer.

    06/09/2018 à 07:00 3

  • Le miroir se brisa

    Agatha Christie

    7/10 J’ai été complètement largué dans cette histoire, dans le bon sens du terme : j’étais à mille lieux de résoudre cette enquête ! Du coup, Agatha Christie a encore réussi à me bluffer, et pourtant j’en ai lu, de ces romans : je commence à connaitre ces rouages. Je regrette juste que Miss Marple ne soit pas plus présente dans l’enquête. On suit finalement surtout l’inspecteur Craddock dans ses interrogatoires, rendant compte régulièrement de ses avancées à Miss Marple, tandis que celle-ci cogite de son côté pour tout nous dévoiler à la fin. C’est pour moi ce qui rend les enquêtes de Miss Marple au-dessous de celles d’Hercule Poirot.

    05/09/2018 à 07:01 4

  • Running Man

    Stephen King

    7/10 Stephen King n'y va pas par quatre chemins avec ce roman. Il a mis en marche le bulldozer ! Les chapitres sont extrêmement courts, les personnages que rencontrent Richards s'enchaînent, et l'auteur ne s'embête pas à les travailler plus que ça (en mode "pas le temps, j'ai un livre à finir !", du moins c'est l'impression que j'en ai eu), la fin est un peu grand guignolesque et surtout très brutale : pas d'épilogue, d'explications superflus, rien de tout ça. Droit au but ! Mais malgré tout ça, on arrive à se prendre au « jeu » et à ne plus lâcher le livre une fois commencé (une fois passé les 20 premiers pourcents, un peu longuets toutefois). Et on a sacrément envie de découvrir ce qu'il y a au bout de ce compte à rebours !

    04/09/2018 à 07:15 3

  • L'enfant perdu

    John Hart

    9/10 Excellent roman de John Hart. Si je devais trouver le point négatif, je dirais qu'il y a quelques coïncidences un peu grosses à mon goût. Hormis ça, j'ai adoré. Les personnages sont extrêmement touchants. L'histoire est vraiment bien menée de bout en bout, avec une succession de rebondissements sur les dernières page qui happent vraiment le lecteur. La fin, bien dosée, où l’on ne sait finalement pas dire si ça finit bien ou mal, est juste parfaite. Un livre rempli d’émotion qui m’a littéralement conquis.

    03/09/2018 à 07:01 5

  • Que ta volonté soit faite

    Maxime Chattam

    8/10 C’est toujours un plaisir de lire un Chattam, même si celui-ci est un poil différent de ce qu’il peut écrire d’habitude. Il m’a à de nombreuses reprises rappelé « Au-delà du mal », de Shane Stevens, où l’on suit aussi l’histoire d’un psychopathe sur plusieurs années. Il y a aussi beaucoup de discours indirects, ce qui m’a été très pénible dans le roman de Shane Stevens, mais qui ne m’a pas du tout dérangé dans celui de Maxime Chattam. Celui-ci réussit en effet à nous conter son histoire de manière tout à fait passionnante et sans longueurs. Seuls les discours et pensées de Jon Peterson, souvent très crus, m’ont parfois dérangé, mais je me dis que c’est pour bien poser le personnage et l’image qu’il renvoie aux lecteurs. Quant à la fin, elle est vraiment bien pensée, j’ai adoré ! C’est un de ces livres que l’on a envie de relire une fois terminé pour l’appréhender sous un nouvel angle.

    02/09/2018 à 14:18 7

  • Vertige

    Franck Thilliez

    9/10 Ce livre est un ovni. Déjà très fan des huis-clos, celui-ci m’a littéralement conquis. La psychologie des 3 personnages est très fouillée : chacun de leur caractère, déjà très différent à la base, va évoluer dangereusement au cours de l’histoire. La solitude, l’obscurité, la faim, vont les amener à changer régulièrement de comportement : on tremble avec eux lorsqu’ils se déchirent, on est horrifié lorsque la folie de cette grotte glaciaire les enveloppe, et on est soulagé lorsqu’ils s’unissent pour tenter de survivre à tout prix. Les moments de tensions sont omniprésents, rappelant à de nombreuses reprises des livres de Stephen King comme Cujo ou Misery. Faire une pause dans la lecture devient difficile, découvrir la fin devient presque vitale. La fin, justement, est quant à elle sujette à interprétation et peut à la rigueur jeter la seule ombre au tableau du livre. Cependant, c’est à n’en pas douter mon Thilliez préféré à ce jour. Tout simplement génial !

    01/09/2018 à 11:03 7

  • Congo requiem

    Jean-Christophe Grangé

    7/10 Le livre est vraiment scindé en 2 parties : la première en Afrique et la seconde en France. Comme je le pressentais à la fin de Lontano, la partie africaine m’a bien emballé : l’ambiance de la jungle, le mode de vie et la « roublardise » de certains congolais, la barbarie des différentes tribus, les découvertes d’Erwan, ses discussions houleuses avec son père… pour un final assez détonnant. Après ça, le retour à Paris, et l’enquête, plus traditionnelle, sont forcément un peu plus plats. On a malgré tout envie de continuer pour connaître le fin mot de cette histoire qui nous aura tenu en haleine près de 1500 pages, allant de rebondissements en rebondissements.

    31/08/2018 à 13:29 6

  • Lontano

    Jean-Christophe Grangé

    6/10 J’ai eu un peu de mal à accrocher au clan Morvan : je ne trouve pas les personnages très attachants. Le côté financier, même s’il n’est pas omniprésent, ne m’a pas du tout intéressé non plus. Cependant, une fois n’est pas coutume chez Grangé, j’ai plutôt bien apprécié la fin, surprenante, alors que je me suis souvent ennuyé tout au long du livre. J’espère que l’ambiance africaine de Congo Requiem me happera un peu plus.

    19/03/2018 à 08:08 7

  • Mr Mercedes

    Stephen King

    8/10 Ça faisait très longtemps que je n’avais pas lu un Stephen King, eh bien je suis content d’avoir repris avec Mr Mercedes. C’est un de ces romans qu’une fois commencé, on ne peut plus lâcher. Du suspens du début à la fin.

    03/09/2017 à 18:12 2

  • Le Fantôme du miroir

    R. L. Stine

    5/10 Un « Chair de poule » moins drôle que beaucoup d’autres, avec une écriture plus mature, presque destinée à des adultes. L’histoire quant à elle, tout de même bien destinée à des enfants, n’est pas sans rappeler celle de « Prisonniers du miroir ». J’ai toutefois une nette préférence pour ce dernier, l’horreur y étant plus suggéré que montré, contrairement au « fantôme du miroir », où j’ai trouvé la description du monstre assez loufoque.

    16/08/2015 à 19:47

  • La Fête infernale

    R. L. Stine

    7/10 Lu récemment, ce n’est clairement plus la même magie qu’en étant petit, mais je dois avouer que j’ai malgré tout retrouvé avec plaisir la patte de R. L. Stine. Un rebondissement a même réussi à me surprendre : je ne m’y attendais pas du tout. Hormis cela, les chapitres très courts font toujours leur effet, et comme souvent la fin sort de l’ordinaire. Une agréable lecture.

    16/08/2015 à 19:46

  • Le Jumeau diabolique

    R. L. Stine

    6/10 L’histoire est plaisante à lire, mais pas très effrayante. Encore une fois, j’aime beaucoup la fin, bien qu’elle puisse être assez facilement prévisible. Comme souvent, l’auteur ne tombe pas dans la facilité des happy end.

    16/08/2015 à 19:45

  • La Peau du loup-garou

    R. L. Stine

    6/10 Un bon livre de loup-garou. L’histoire est bien amenée, progressivement, tout en finesse. Petit bémol concernant le héros, qui semble moins terrifié que ce qu’il devrait, sentiment qui a tendance à se répercuter sur le lecteur.

    16/08/2015 à 19:45

  • Terrible internat

    R. L. Stine

    3/10 Un des moins bons « Chair de poule ». L’histoire — un enfant rejoignant un nouvel internat, dans lequel sévit une prof qui terrorise les élèves — aurait pu être intéressante, mais elle est traitée beaucoup trop à la légère. La prof est plus risible qu’autre chose, et je ne parle même pas de la fin, complètement ratée.

    16/08/2015 à 19:44 1

  • Sang de monstre II

    R. L. Stine

    3/10 Je crois que ce « Sang de monstre » est encore plus ennuyeux que le premier. Aucun suspens, aucun stress, aucune tension… Le « méchant » pendant la majorité du livre n’est même pas un monstre mais un élève détestable. Les scènes de « bizutage » se succèdent et se ressemblent, devenant « lourdes » à la longue. Pas grand chose à retenir de ce roman.

    16/08/2015 à 19:44

  • L'École hantée

    R. L. Stine

    5/10 Ce « Chair de poule » ne m’a pas vraiment donné la chair de poule. Le titre prête à confusion, car l’école n’est pas véritablement hantée, au sens où il n’y a pas de fantômes ou de monstres qui y terrorisent les enfants. « Monde parallèle » serait par exemple plus approprié. Cela dit, l’histoire a le mérite d’être originale, bien que certains passages (notamment celui du rituel) paraissent assez étranges et n’apportent pas grand chose à l’intrigue.

    16/08/2015 à 19:43

  • La Bête de la cave

    R. L. Stine

    6/10 Un « Chair de poule » entre rêve et réalité. Relu récemment, je l’ai trouvé plus intéressant que dans mon souvenir.
    La limite, très floue, qui sépare tout au long du livre les cauchemars de Marc et la « vraie vie », apporte le côté effrayant à l’histoire, plus que le monstre en lui même. La fin est bien trouvée, on ne s’y attend pas, même si effectivement je ne sais pas si elle est vraiment accessible à des enfants. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que je ne l’avais pas tellement apprécié à l’époque.

    16/08/2015 à 19:43