Les Promises

19 votes

  • 8/10 Un vrai travail d'immersion dans l'Allemagne lors de son entrée en guerre en 39. Une atmosphère parfaitement reconstituée pour un trio d'enquêteurs très complémentaire malgré toutes leurs différences. On suit plusieurs pistes pour un final inattendu, démontrant combien quand JC Grangé "réussit" ses fins, il donne une très belle expérience de lecture.

    23/09/2022 à 08:56 fred69 (82 votes, 6.5/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Un thriller historique durant la période nazie écrit par JC Grangé. J'en salivais d'avance ! Hélas, j'ai refermé le livre avec un brin de déception.
    Alors oui le cadre est soigné : toponymique, vestimentaire, historique, c'est sérieux, c'est documenté, c'est intéressant. Mais paradoxalement c'est le ton, avec des expressions très modernes, très actuelles dans les dialogues qui sonnent faux avec l'époque décrite.
    L'intrigue, quant à elle, est plus que tarabiscotée. On a l'habitude, c'est aussi pour cela que l'on aime l'œuvre de JCG, mais là c'est too much, invraisemblable à plusieurs reprises (ne serait-ce que le trio d'enquêteurs), ça part dans tous les sens niveau pistes de résolution, à tel point que l'on s'essouffle, qu'on se lasse (dans la partie III principalement pour ma part avant un regain d'intérêt pour la partie IV, "Triangle noir"). Finalement on se dit que tout cela ne méritait pas 650 pages... Et enfin les obsessions de l'auteur, présentes dès Les Rivières Pourpres (1998...), ressurgissent (eugénisme...), presque inévitablement...
    Je ne sais pas si la comparaison avec P. Kerr est pertinente mais je n'ai pu m'empêcher de la faire, au détriment de l'auteur français...

    01/09/2022 à 10:13 LeJugeW (1530 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Rythme, rebondissement et maîtrise de l'histoire de bout en bout. Voilà un grand Grangé autant par la personnalité de ses personnages principaux, salauds enquêteurs, que par son travail de recherche ! Haletant !

    29/08/2022 à 23:39 Nelfe (224 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Alors là, m’sieur dame, attention c’est du lourd de chez lourd.
    Jean-Christophe Grangé est remonté dans mon estime à une vitesse vertigineuse avec ce thriller historique très noir qui m’as happé du début à la fin.
    J’ai tardé à lire ce livre, parce que bon, après la demi-déception, voir une déception complète pour les deux derniers romans de l’auteur, je n’étais pas spécialement enthousiaste de lire sa dernière sortie. J’étais très méfiant quand j’ai découvert le titre « les promises » et le quatrième de couverture, d’abord parce que l’auteur n’avais à ma connaissance jamais fait dans l’historique et sincèrement je ne voyais pas trop çe que cela pouvait donner.
    Et puis je l’avoue, je n’aurais pas pu supporter une nouvelle déception d’un de mes auteurs préférés, celui-là même qui m’as attiré vers le genre thriller, il y a quelques dizaines d’année avec « les rivières pourpres ». La peur n’évite pas le danger, me direz-vous, mais quand même chat échaudé craint l’eau froide dit le dicton.
    L’intrigue se passe à Berlin, en période pro guerre, juste avant l’envahissement de la Pologne. Une période ou le Nazisme bat son plein, ou exactions, purges et meurtres ont commencé dans le grand Reich. La race supérieure aryenne est en marche. Des femmes de la haute société hitlérienne sont sévèrement assassinées. La gestapo est surprise, ça ne se fait comme ils disent, c’est nous les méchants normalement.
    La bonne idée de l’auteur, c’est d’avoir constitué une équipe hétéroclite à la recherche du tueur constitué d’un gestapiste SS de la pire espèce, un gigolo de petite taille psychanalyste maitre chanteur et une baronne directrice d’asile et accessoirement droguée et alcoolique. J’ai trouvé cette idée géniale, avec ce trio peu fréquentable, dans une Allemagne peu fréquentable, tout est une histoire de contraste dans ce livre.
    On y côtoie l’horreur, la beauté, la perfidie, l’amour, la haine, l’amitié à un rythme effréné, cela ne s’arrête jamais, pas ou peu de temps mort. On est en total immersion dans le contexte historique. Pour contraster avec cette terrible époque, l’auteur nous dissémine de petites doses d’humour, mais pas trop, juste ce qu’il faut, que cela soit dans les dialogues ou dans les situations. Le burlesque côtoyant l’horreur, fallait oser.
    Jean-Christophe Grangé nous fait une vraie description des délires hitlériens, ne nous cachent rien de toutes ces horreurs de l’époque, il y rajoute son intrigue, c’est réussi. J’y ai appris pleins de choses avec cette vision du monde coté nazisme horrifique ,un revers de médaille édifiant.
    J’ai totalement aimé ce roman que cela soit la partie historique ou la partie thriller , j’aurais pu mettre un dix, je n’en étais pas loin.
    Un des meilleurs romans de l’auteur …à mon sens.

    06/07/2022 à 09:48 patoche77 (174 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 6/10 Exercice périlleux de proposer un polar historique avec pour toile de fond la 2nde Guerre mondiale et pour protagonistes les SS. Notamment à cause d’auteurs qui excellent en la matière : Philip Kerr, Luke McCallin, Birkefeld et Hachmeister, Cay Rademacher ou Harald Gilbers,…

    Alors quand l’auteur des Rivières pourpres, de Miserere et du Serment des limbes, pour ne citer que ces titres, décide de prendre pour cadre le Berlin des années 30 et d’y dérouler une enquête sur des meurtres de femmes belles et riches, j’ai été ravi et j’en salivais d’avance.

    Mais je ressors mitigé de ces Promises. Rien de bien mirobolant ni de transcendant. Un polar de bonne facture avec un trio de personnages intéressants (le début d’une série ?), mais pas d’intrigue ni les habituels rebondissements scotchants. Seules les 100 dernières pages (la dernière partie) avec une présentation intéressante des gens du voyage et leurs traditions dans l’Allemagne nazie ont relevées mon intérêt pour ce livre.

    08/06/2022 à 14:57 JohnSteed (390 votes, 7.8/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Quel bonheur de retrouver l'auteur à ce niveau de maitrise, j'ai vraiment adoré l'univers du roman, savant mélange d'intrigue et d'Histoire
    Top

    13/03/2022 à 11:09 Rod (88 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 6/10 j'en attendais sans doute un peu trop, et au final je suis plutôt déçu par ce récit. Le trio de personnages principaux manque de crédibilité, et on n'éprouve rien pour eux. Du coup, il ne reste que l'histoire qui surfe sur les horreurs du régime nazi, en les listant consciencieusement mais sans faire preuve de grande originalité.

    12/03/2022 à 13:50 gamille67 (2001 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Voilà un très bon livre de Jean-Christophe Grangé. Probablement sa meilleure œuvre depuis Le Serment des Limbes. Il faut dire que toutes les atrocités qu’il a l’habitude de coucher sur papier collent parfaitement avec cette époque de début de seconde guerre mondiale. Entre un gestapiste, un gigolo et une alcoolique, le trio d’enquêteurs est pour le moins atypique, ça change de ses habituels commissaires casse-cous. L’ambiance apocalyptique de l’époque est parfaitement maîtrisée, et l’enquête bien ficelée. C’est une réussite pour moi !

    26/02/2022 à 21:29 mamboo (436 votes, 6.8/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un très bon polar historique, où une équipe improbable, menée par un gestapiste à gros bras, aidé par un psychanalyste spécialisé dans les rêves et d'une psychiatre alcoolique et désabusée, nous entraîne dans le Berlin de l'été 39. Alors que les nazis veulent déchaîner la destruction en Pologne et en Europe, de jeunes femmes de la très haute bourgeoisie, proche du régime, se font massacrer sans indices bien probants... Cette équipe mal assortie enquête malgré toutes les embûches semées sur sa route.

    16/01/2022 à 22:27 Camlot (97 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Avec "Les promises", Grangé s'engage dans la voie du thriller historique et il le fait plutôt bien. L'intrigue apparait basique, les ficelles de l'intrigue extrêmement grosses et capillotractés mais l'incursion de l'auteur dans le Berlin des années 30 vaut le coup d'œil. Les amateurs de polar seront peut-être un peu déçu mais l'application et la rigueur de l'auteur à nous présenter le tableau de la capitale allemande des années tragiques est remarquable. Contrairement à un grand nombre de lecteurs apparemment, j'ai adoré la 1ère moitié du bouquin (riches en infos et particulièrement immersive), beaucoup moins la 2ème alors que les 3 persos principaux (plus cyniques et détestables les uns que les autres) quittent Berlin pour poursuivre leur enquête... Question de point de vue surement, en tant qu'amateur de cette periode, je n'avais pas envie je pense, de subir un cours d'Histoire condensé sur 200 pages sur les principaux champs d'opération européens de la 2nde GM... Bouquin avec quelques défauts à mes yeux mais franchement dans le haut du panier.

    22/12/2021 à 18:21 panou71 (45 votes, 7.4/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Un roman qui nous plonge dans l'Allemagne nazi.
    Un trio improbable d'enquêteurs qui se lance sur les traces d'un tueur de femme.
    Un roman qui réussit un sacré tour de force : rendre un gestapiste presque sympathique...

    22/12/2021 à 11:08 calimero13 (874 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Enfin !!! Un Grangé à la hauteur ! Même si j'ai lu que beaucoup de lecteurs trouvaient la première partie trop longue, je l'ai moi trouvé agréable, ne connaissant pas trop Berlin. Bon , la traque est longue, les fausse-pistes pas toujours surprenantes mais cela reste une lecture addictive et historiquement très instructive (même si bien entendu on connait déjà). Les 3 personnages principaux sont attachants et nous embarque avec eux dans cette sordide enquête. Bref, je me suis fait plaisir ;)

    14/12/2021 à 16:36 media kris (15 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Après le décevant "Le jour des Cendres", court et relativement simple dans sa construction, le très trash "La terre des morts", Jean-Christophe Grangé nous offre un livre qui dénote dans sa bibliographie.
    Les promises se déroule en 1939 dans l'Allemagne d'Hitler et il me semble que c'est la première fois que J.C. Grangé nous propose du 100% historique. Il a particulièrement soigné son contexte et ses descriptions (par exemple un travail minutieux sur les vêtements), nous immergeant totalement dans ce Berlin nazi de la fin des années 30.
    Je trouve le roman élégant, loin des univers sanglants et sordides auxquels il nous avait habitués. Même si il y a des passages difficiles inhérents à cette horrible période de l'histoire. Et d'ailleurs, à ce sujet, les derniers chapitres qui se déroulent en 1942 sont particulièrement durs mais la fin est lumineuse.
    Par contre, on retrouve la patte de l'auteur dans son scénario alambiqué aux multiples ramifications et dans ses personnages non manichéens qui possèdent autant de vices que de vertus. Le trio qu'il met en scène, à savoir un psychanalyste gigolo maître chanteur, une psychiatre alcoolique directrice d'asile et un implacable officier de la Gestapo, semble improbable de prime abord mais qu'est-ce qu'il fonctionne bien ! Et J. C Grangé transforme ces trois héros "défroqués" et parfois peu recommandables en une bande bien attachante finalement.
    Les promises a des traits communs et le même état d'esprit que l'excellent "Enfant 44" de Tom Rob Smith. A savoir la traque d'un tueur en série dans l'URSS Stalinienne pour l'un et celle dans l'Allemagne Nazie pour l'autre. Et dans ces sociétés "parfaites" et extrêmes, le crime ne peut pas exister, c'est inenvisageable...
    Je me suis régalée avec ce dernier roman de Jean-Christophe, pour moi un des tout meilleurs de sa carrière.

    04/12/2021 à 12:08 Ironheart (704 votes, 7.5/10 de moyenne) 12

  • 8/10 Il ne faut pas bouder son plaisir quand le taulier du polar à la française prend le risque de quitter sa zone de confort, pour placer une intrigue comme il les affectionne, au cœur de l'Allemagne nazie du début de la Seconde Guerre Mondiale...
    Et il faut s'enorgueillir de ces auteurs français, comme Thilliez, Loevenbruck, Norek, qui prennent le parti de se mettre en danger, pour offrir à leurs lecteurs des histoires toujours plus incroyables, et aussi fascinantes...
    Ce polar est donc bien à l'image de tout ce que réussit parfaitement Jean Christophe Grangé : nerveux, sombre, brutal et sanglant, parfois discourant, mais toujours à la recherche d'une efficacité redoutable...
    C'est vrai que parfois, la somme d'informations collectées par l'auteur pour donner corps à un environnement historique détonnant peut provoquer d'incessantes baisses de rythme, mais son triumvirat de personnages principaux, aussi improbable soit-il, est là pour nous guider jusqu'au terme de cette histoire gigogne qui, une fois n'est pas coutume, ne lève le voile sur sa troublante énigme que dans les ultimes pages...

    02/11/2021 à 07:36 jackbauer (645 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Premier et très bon polar historique de l’auteur que j’affectionne le plus.
    J’ai beaucoup aimé la description de l’avant guerre puis la découverte du début des camps d’exterminations. On en apprend aussi sur la vie des allemands à Berlin pendant cette période.
    L’intrigue, quant à elle, est très bonne aussi avec un tueur de femmes issues de l’aristocratie allemande. L’enquête est suivie par trois personnages différents et qui font preuve d’empathie et d’acharnement malgré leurs activités et comportements.
    Peut-être un peu long à démarrer et un peu trop descriptif mais ceci permet aussi de bien s’immerger dans l’histoire.
    A lire sans hésiter.

    31/10/2021 à 07:26 boumkoeur (177 votes, 8.4/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Deux faits marquants dans la parution 2021 de l'homme, le style évolue un peu (en bien !) , mais c'est au détriment de l'histoire, dans laquelle j'ai trouvé que l'auteur se perdait dans un enchaînement d'épisodes qui ne servent pas vraiment l'intrigue.
    Au delà de ces deux avis, pourquoi Grangé tente -t-il une percée dans la grande Histoire? Pour se renouveler ? Je préfère quand il reste dans son domaine, mais je n'ai pas boudé mon plaisir sur le dénouement qui valait bien le coup de s'ennuyer un peu en chemin.

    25/10/2021 à 20:14 clemence (336 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 8/10 J'ai toujours une crainte en me lançant dans la lecture d'un livre de Jean-Christophe Grangé : ces dernières œuvres faisant inutilement la part belle à la violence et présentaient une fin plus que décevante. Sans avoir les mêmes plaisir et la surprise qu'avec le Vol des cigognes, son dernier roman, Les promises se révèle être au-dessus de la moyenne.

    Tout d'abord parce que c'est le premier thriller historique de cet auteur. Des femmes de la haute société nazie sont tuées, éviscérées en plein Berlin  à la veille de l'invasion de la Pologne. Il y a la violence certes mais le contexte historique étant ce qu'il était, l'auteur n'en rajoute pas inutilement; les personnages sont bien identifiables et marqués mais aux agissements quelque peu impensables dans le contexte politique.

    Cependant, il faut bien le reconnaître, Jean-Christophe Grangé est un bon conteur, sa plume est toujours aussi lisse et fluide, et il sait tenir son lecteur en haleine. Malgré tout, on sent que la narration des faits historiques ne sont pas sa tasse de thé. On est loin de la saga Sardoski de Romain Slocombe  qui projette le lecteur en plein Paris occupé. Du fait que les héros des Promises soient par leur personnalité à l'écart de la société allemande, on ne partage pas l'opinion des berlinois ou leur ressenti à l'entrée de la seconde guerre mondiale.

    Au final, le plus gros défaut de ce livre tient dans le fait que l'auteur par le titre de son roman divulgâche à moitié son final.

    Enfin, si les pages sont d'un toucher rarement aussi agréable, les 700 pages et 800 grammes du roman font que je vous conseillerais la version numérique pour profiter pleinement de ce thriller  historique.

    13/10/2021 à 20:56 QuoiLire (289 votes, 6.6/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Je suis assez mitigé sur ce nouveau roman de JC Grangé : c'est bien documenté, les pages se tournent toutes seules. Les personnages sont attachants avec leurs nombreuses fêlures.
    Mais en gros, il faut atteindre les 350 pages pour retrouver l'ADN Grangé dans ses promises.
    Je regrette également l'abus jusqu'à l'overdose du " c'est lui ! ah bah non ce n'est pas lui", artifice qui permet de garder le lecteur embarqué dans ce long train de 650 pages. Un peu comme dans le dessin animé Scoubidoo quand le vilain ôte son masque, puis l'on découvre qu'il en porte un autre et ainsi de suite...
    À ce sujet, l'auteur digresse de temps en temps et me fait dire que le livre aurait pu être allégé de quelques pages...
    Des héros allemands, c'est une riche idée. C'est juste que dans le traitement, j'ai trouvé que le romancier voulait trop bien faire. Opportunistes, mais pas que. SS mais pas que. Bourgeoise alcoolique, mais pas que. À trop vouloir sauver ses personnages, ils en arrivent à presque les rendre interchangeables.
    L'élément des rêves dans l'intrigue est mal intégré et leurs présences en devient parfaitement incompréhensible à chaque fois qu'un personnage tente d'en expliquer son implication. Et l'incroyable hasard qui fait que l'un des héros en a fait sa spécialité.
    Bref, Jean-Christophe Grangé revient sur une période particulièrement effroyable de la Seconde Guerre Mondiale, en y ajoutant ses lubies habituelles (qui ne font qu'une entité finalement quand on connait sa bibliographie). Mais il tombe dans le piège de vouloir intégrer trop de choses dans son intrigue. Du coup ça ressemble à un étalage de probabilité, avec une intrigue principale et ensuite, une succession de possibilités.
    Pour un auteur que l'on se plait à décrire dans la presse comme le patron du thriller français, je trouve que son livre ne tient pas toutes ses promesses. Il se contente de nous montrer ce dont il est capable, 27 ans après la publication de son premier roman, qu'il ne surpasse toujours pas (Le Vol des cigognes qui reste à mon sens son meilleur roman à ce jour).
    Il nous montre également qu'il ne parvient pas à reste sobre dans l'arborescence de son intrigue. Et qu'il a finalement toujours autant de mal à faire les bons choix pour la conclure.
    Allez, promis, on sera encore au rendez-vous pour le prochain !

    29/09/2021 à 14:54 Fredo (1100 votes, 7.9/10 de moyenne) 9

  • 9/10 Que ça fait plaisir de lire de nouveau un bon Grangé, ça faisait longtemps... L'intrigue est pas mal mais le gros plus de ce polar est la vision côté Allemand de la 2ème guerre mondiale: très enrichissant

    17/09/2021 à 15:01 guimouts (354 votes, 7.9/10 de moyenne) 9