Hoel Modérateur

1026 votes

  • Saint-Elme, tome 1 - La vache brûlée

    Serge Lehman, Frederik Peeters

    8/10 Très bonne BD policière teintée de fantastique. De la baston, du mystère, des choix de dessin originaux (couleurs, cadrage...), un scénario qui tient la route, et même un peu d'humour qui vient atténuer la noirceur de l'ensemble (le running gag sur les grenouilles est excellent). Je file lire le tome 2.

    hier à 13:30 2

  • Isola

    Asa Avdic

    4/10 Je partage tout à fait l'avis d'Ironheart ci-dessous. Aucune émotion pour ce qui arrive aux protagonistes, que j'ai déjà complètement oubliés. Et non Panou, le polar nordique n'est pas forcément froid (cf. Indridason, Horst, Thorarinsson...) mais alors celui-ci... L'intrigue est plutôt efficace et m'a permis d'aller au bout de ce roman loin d'être passionnant et surtout aussi vite lu qu'oublié.

    hier à 12:02 6

  • Solak

    Caroline Hinault

    7/10 123 pages qui se lisent à toute vitesse. Dans ce quasi huis clos, le lecteur éprouve avec les personnages de Caroline Hinault la froideur de cet hiver arctique. Les personnages sont pour la plupart aussi rudes que les conditions dans lesquelles ils évoluent. Solitude, ennui, alcool... le temps semble défiler plus lentement à Solak. J'ai beaucoup aimé l'écriture de ce court texte, précise, juste, sans superflu. Je ne mets pas une note plus élevée car je n'ai pas vraiment adhéré à la fin, que j'ai dû relire pour être sûr d'avoir bien compris. Il s'agissait là d'un premier roman et s'il y en a d'autres – c'est tout ce qu'on peut souhaiter à l'auteure – je serai sans doute de la partie.

    hier à 11:55 4

  • Clark

    Anouk Langaney

    7/10 Un curieux petit roman (160 pages), pour ainsi dire épistolaire, tout d'abord déroutant de par sa forme – une mère écrit à sa fille absente. Une fois les premières pages passées, on s'intéresse sans peine à cette histoire étonnante bien qu'assez loufoque. Pour autant, il m'a manqué un petit quelque chose pour être vraiment emballé par l'histoire malgré une idée de départ prometteuse.

    25/11/2022 à 18:13 2

  • Ce que savait la nuit

    Arnaldur Indridason

    8/10 L'inspecteur Erlendur n'est pas là ? Qu'à cela ne tienne, avec cette première enquête de Konrad, le plaisir de lire un nouveau roman d'Arnaldur est toujours le même. Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas éprouvé, je vais y remédier. L'enquête est excellente et les personnages ma foi très intéressants. J'ai été happé du début à la fin par cette histoire.

    25/11/2022 à 18:07 6

  • La Nuit du solstice

    Herbert Lieberman

    6/10 Nécropolis est pour moi un jalon dans l'histoire des littératures policières, pour ne pas dire un chef-d’œuvre. Je m'étais promis de lire un jour un autre roman d'Herbert Lieberman. Il y en a peut-être d'autres excellents. Mauvaise pioche, globalement, avec cette Nuit du solstice.
    Un déséquilibré tue tous les ans un passant en lâchant du haut d'un immeuble un bloc de béton ou tout autre objet lourd. Il faut tout le flair de l'inspecteur Mooney pour comprendre que ces "accidents" ne sont pas le fruit du hasard. L'enquêteur, misanthrope en diable, ne donne pas envie qu'on s'y attache. L'intrigue est lente et parfois même laborieuse (les histoires de couple et de paris hippiques ont bien failli me perdre). Le dernier tiers est plus rythmé et plaisant mais l'ensemble peine à passionner.

    25/11/2022 à 18:01 6

  • L'Île des âmes

    Piergiorgio Pulixi

    8/10 Malgré quelques longueurs, j'ai beaucoup aimé ce premier roman de Piergiorgio Pulixi traduit en France. Il faut dire que j'ai déjà arpenté la Sardaigne avec mon sac à dos et que j'ai eu un coup de cœur pour cette île et ses habitants, ô combien accueillants. Effectivement, le rythme est d'abord assez lent et le style plutôt atypique pour un thriller mais le suspense est bel et bien présent et les personnages sont bons. J'ai hâte de voir ce qu'ils (elles, plutôt, en l’occurrence) vont devenir et je relirai assurément cet auteur, dont j'ai même acheté dernièrement un titre en italien (Lo stupore della notte, inédit en France).

    25/11/2022 à 17:36 8

  • Contes de terreur : 7 histoires fantastiques

    Arthur Conan Doyle

    4/10 Pas emballé du tout par ces nouvelles fantastiques de Conan Doyle (que j'ai écoutées). Hormis le dernier texte, "Le chat brésilien", qui m'a davantage plu, j'ai trouvé que ces courts récits avaient mal vieilli. Ils ne sont pas spécialement passionnants et les intrigues sont quelque peu tirées par les cheveux. Pour découvrir Conan Doyle, clairement, préférez les Sherlock Holmes !

    25/11/2022 à 17:23 3

  • Sauvage

    Jamey Bradbury

    9/10 J'ai adoré ce livre bien qu'il soit assez dur par moment. Une scène dont on ne peut trop en dire m'a même glacé d'effroi. Ça faisait longtemps que je n'avais pas été aussi horrifié par un rebondissement dans une fiction. Il faut dire que la version audio que j'ai eu la chance d'écouter est magnifiquement interprétée par Karl-Line Heller. Est-ce pour cette raison que je n'ai pas ressenti les longueurs décrites par Marco et JohnSteed ? Toujours est-il que j'ai été embarqué immédiatement dans l'univers de Tracy et de ses chiens. Le temps de quelques heures, comme elle, j'ai rêvé d'être musher et de parcourir les étendues glacées en traîneau. Comme elle, j'avais envie de chasser et de sentir le goût du sang. Une merveille de roman initiatique, entre L'appel de la forêt et Dans la forêt.

    25/11/2022 à 16:16 3

  • Tel Aviv Suspects

    Liad Shoham

    7/10 Malgré le sujet à prime abord difficile, je n'ai pas trouvé ce roman trop dur et l'auteur (un homme), s'en sort admirablement bien. Il faut dire qu'il est avocat et a sans doute été confronté à ce type de cas. Toujours est-il qu'il parvient bien à se mettre dans la peau de la malheureuse jeune femme. L'intrigue est classique mais bien menée, avec quelques rebondissements bien sentis. Le personnage de l'inspecteur Élie Nahoum est intéressant, loin des archétypes du superflic.

    25/11/2022 à 16:04 3

  • Éden

    Monica Sabolo

    9/10 Je ne savais pas trop à quoi m'attendre à la lecture de ce roman (lu avec les oreilles). C'est l'avis de Clémence (ci-dessous) qui avait aiguisé ma curiosité.
    Je n'ai pas grand chose à y rajouter et je trouve les références qu'elle cite parfaitement appropriées, même si le roman est effectivement moins dur que My Absolute Darling. Un excellent roman, sur l'adolescence notamment, très joliment écrit, qui flirte avec le surnaturel. Je le conseille volontiers.

    25/11/2022 à 15:51 3

  • Bonus

    Laurent Chalumeau

    6/10 Il y a dans ce roman de bonnes idées. La plupart des personnages sont réussis. La langue employée par l'auteur est assez savoureuse. Malheureusement, j'ai trouvé que le tout était poussif. J'ai été au bout sans déplaisir mais sans grand emballement non plus.

    25/11/2022 à 15:39 3

  • Les Aigles endormis

    Danü Danquigny

    8/10 Roman brillant et très prenant que j'ai lu avec plaisir deux fois mais sur lequel j'ai peiné à mettre des mots. On apprend beaucoup de choses sur l'histoire de l'Albanie sans que ce ne soit rasoir. Mais surtout, on vibre avec Arben, qui est un personnage vraiment réussi. L'intrigue est de bonne facture et le final redoutable. Un premier roman réussi qui donne envie de poursuivre avec cet auteur.

    25/11/2022 à 15:31 6

  • La Bibliomule de Cordoue

    Léonard Chemineau, Wilfrid Lupano

    9/10 Solidement documentée sans jamais être rébarbative. Épaisse (264 pages) sans être jamais longue. La Bibliomule de Cordoue est une excellente BD d'aventure historique se déroulant en Andalousie en 976. La région est alors sous domination arabe (califat d'Al Andalus) et connaît la paix depuis une soixantaine d'années. Cordoue est même devenu l'une des villes les plus importantes d'Europe en terme de culture et de recherches scientifiques. Seulement, al-Hakam II meurt jeune dans des circonstances suspectes et son fils n'a que dix ans. Amir, l'un de ses vizirs, en profite pour prendre le pouvoir. Pour asseoir son autorité, il s'associe aux religieux les plus radicaux et organise ce qui deviendra le plus grand autodafé du monde : la destruction des 400 000 ouvrages rares de la bibliothèque de Cordoue. L'un des scribes en charge de la bibliothèque décide de sauver ce qui peut l'être au péril de sa vie. Une pauvre mule croule bientôt sous quelques centaines d'ouvrages à la valeur inestimable. Commence alors une périlleux périple.
    Une passionnante fable historique joliment illustrée par Léonard Chemineau et conçue par Wilfrid Lupano (Les vieux fourneaux, Le loup en slip, Un océan d'amour...). 4 années de travail mais le jeu en valait la chandelle !

    17/11/2022 à 16:55 2

  • Bob le raté

    Alfred, Guillaume Guéraud

    7/10 Un petit ouvrage de type "première lecture" des plus sympathiques, premier d'une jolie petite collection chez Sarbacane : Série B.
    Le texte, écrit très gros et avec des mots simples – la collection s'adresse à des enfants de 9 ans – est établi dans une police agréable et parsemé de jolies illustrations.
    Un voleur à la petite semaine va vouloir prendre sa revanche sur le destin en sortant de prison. L'auteur empile les clichés sur les gangsters pour mieux s'en jouer dans un final assez croustillant.

    15/11/2022 à 13:52 2

  • La Fin des hommes

    Christina Sweeney-Baird

    8/10 Écosse, 2025.
    Aux urgences de l’hôpital de Glasgow, un jeune homme s’étant présenté avec de la fièvre succombe en quelques heures. Puis un deuxième et un troisième. Rapidement, le Dr MacLean craint le pire et en avertit sa hiérarchie : selon elle, une épidémie extrêmement létale se répand et serait déjà hors de contrôle. Ses prévisions jugées alarmistes s’avèrent vite exactes à ceci près que ce qui devient bientôt une pandémie d’une ampleur inégalée ne touche que les êtres humains de sexe masculin. Bébés comme vieillards, c’est bientôt 90 % des hommes qui périssent de ce que la presse a tôt fait d’appeler le « Fléau ». Aucune femme n’en souffre directement, bien qu’il semblerait qu’elles puissent néanmoins véhiculer le virus. Rapidement, c’est l’humanité entière qui est en danger de mort et qui cherche une solution.

    Écrit en 2019, avant la pandémie de Covid, comme il a été jugé utile de le préciser par l’auteur dans une préface ultérieure, ce récit post-apocalyptique est à la fois glaçant et curieusement familier. Christina Sweeney-Baird imagine un monde très proche du nôtre duquel quasiment tous les hommes disparaissent en quelques années. Ambitieux, ce roman choral post-apocalyptique qui se déroule sur un temps assez long est passionnant et truffé de bonnes idées. Celle de nous donner à voir évoluer une grande galerie de personnages, issus de tous horizons et évoluant aux quatre coins du globe, est intéressante. Revers de la médaille, il n’est pas aisé de s’attacher à l’un d’entre eux – ou plutôt à l’une d’entre elles tant les personnages féminins dominent – ni même parfois de s’y retrouver. Évoquant de par son sujet des pépites comme Anna ou encore Les Dames blanches, ce premier roman est à saluer même si l’auteure pêche peut-être un peu par facilité par moments lorsqu’elle imagine des rapports hommes/femmes totalement inversés.

    Avec ce récit post-apocalyptique passionnant, la jeune Britannique Christina Sweeney-Baird fait une entrée remarquée dans l’univers des littératures de l’imaginaire. Son éditeur nous apprend qu’elle travaille à l’écriture d’un second roman, que certains lecteurs conquis attendent déjà.

    07/05/2022 à 15:45 6

  • Pour Rose

    Serge Le Tendre, Olivier TaDuc

    8/10 Un scénario minimaliste mais efficace dans cette nouvelle aventure de Chinaman. Au hasard de ses pérégrinations, il fait la connaissance de Rose, une jeune orpheline élevée dans un chalet par des trappeurs. Les grands-parents maternels de l'enfant, des bourgeois bien établis, apprennent qu'elle est encore en vie et se mettent en tête de la récupérer par tous les moyens plutôt que de laisser leur petite-fille grandir dans les bois, chez des sauvages. Seulement, ce n'est pas du goût de Rose ni de sa famille d'adoption.

    05/04/2022 à 09:34 3

  • Il était deux fois

    Franck Thilliez

    7/10 J'ai atteint avec ce roman le point de lassitude que j'avais atteint avec ceux de Coben puis de Fitzek il y a quelques années. On reprend les mêmes recettes (disparition, amnésie)... C'est efficace en diable. Force est de constater qu'il est difficile de ne pas être happé par le récit, que j'ai d'ailleurs pris plutôt plaisir à lire. Mais un plaisir un peu contrarié, comme si j'étais constamment un peu à côté du bouquin au lieu d'être totalement dedans, tant mon esprit critique était sceptique quant à certaines ficelles utilisées (plutôt des câbles d'amarrage à ce niveau-là tant elles sont grosses). De manière plus générale, et à la décharge de Franck Thilliez, ces thrillers à base de tueurs en série sont de moins en moins ma tasse de thé.

    18/03/2022 à 17:49 9

  • Toute la violence des hommes

    Paul Colize

    8/10 Pas le meilleur Colize pour ma part (j'ai gardé de meilleurs souvenirs d'Un long moment de silence ou de Back Up) mais ça n'en demeure pas moins un très bon suspense, avec du fond qui plus est. Effectivement, le final est peut-être un peu plus faible que dans d'autres romans de l'auteur mais tout à fait dans l'esprit. En tout cas, j'avais "loupé" plusieurs titres de l'auteur, ça m'a clairement donné envie d'en lire d'autres.

    18/03/2022 à 17:32 10

  • Le Dernier Thriller norvégien

    Luc Chomarat

    7/10 Mi-pastiche, mi-polar, Le Dernier Thriller norvégien est un truculent petit roman se jouant des codes du genre et du lecteur en n'ayant de cesse de flirter entre la fiction et la fiction dans la fiction (une marque de fabrique de Luc Chomarat). Le personnage principal est lui même éditeur de thrillers nordiques mais il est rattrapé par des évènements bien trop réels puisque le manuscrit qu'il lit semble prévoir ce qui arrive autour de lui pour ne pas dire ce qui lui arrive. Certains auteurs se sont cassés les dents à tenter le pastiche. Ici, à défaut de donner un chef-d’œuvre, ce qui n'était vraisemblablement pas l'intention de l'auteur, c'est intelligemment fait. On passe un agréable moment de lecture avec souvent le sourire au coin des lèvres.

    16/03/2022 à 18:26 6