A bras raccourci

(Moist)

1 vote

  • 7/10 A mi-chemin entre les films de Tarentino (Jackie Brown en tête) et les polars d'Elmore Leonard, ce roman met en scène une série de personnages qui ont pour point commun d'aspirer à une autre vie. Tout débute lorsque Bob, qui travail pour la United Pathology, reçoit un bras qu'il doit livrer le lendemain au labo de la police. Mais pas n'importe quel bras, puisque celui-ci arbore un magnifique tatouage présentant une non moins magnifique latino en train de prendre du bon temps avec un homme. Et ce bras appartient à Amado, homme de main, sans mauvais jeu de mot (même si), d'un mafieux mexicain, le redouté Esteban. Celui-là même que Don, flic au LAPD tente de coincer depuis des années en montant un dossier en béton. Et tout ce petit monde, et davantage encore, va se retrouver embarqué dans un méli-mélo de péripéties et de rebondissements, sans que personne ne puisse vraiment maîtriser les événements. Un polar décalé, très accès sur l'humour mais qui ne laisse pas de côté une histoire prenante qui fait que l'on se demande comment cette embrouille va bien pourvoir se terminer. J'ai simplement regretté un dernier chapitre à mon avis totalement inutile. Une histoire que l'on imagine sans peine transposée au cinéma.

    04/12/2015 à 08:58 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 1