American Predator

5 votes

  • 6/10 Je pensais au départ entamer un roman et non un documentaire. Le début est assez passionnant, autant au niveau des faits qu’au niveau du style narratif.
    Toutefois, au fil de la lecture, le style documentaire prend le dessus, pour finir par une restitution clinique des évènements.
    Au final, ce n’est que la biographie non exhaustive d’un tueur parmi d’autres, et aux USA, ce n’est pas ça qui manque…

    14/07/2023 à 15:01 mkl (179 votes, 6.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Le 1er février 2012 au soir, la jeune Samantha Koening est enlevée. Les forces de police et du FBI finissent par remonter la piste d’un suspect : Israel Keyes. Un travailleur au-dessus de tout soupçon, père de famille sans histoire. Lorsque l’on retrouve les restes du cadavre de la disparue au fond d’un lac, le portrait d’un psychopathe apparaît lentement. Mais les enquêteurs ne sont pas au bout de leurs – hideuses – surprises.

    De son propre aveu, Maureen Callahan a solidement étudié le dossier, interrogé les officiers en charge de l’enquête, interviewé la mère de l’assassin et écouté les centaines d’heures d’interrogatoires. Un travail de fourmi qui a permis à cet ouvrage de naître et de se développer. Si les tueurs en série fascinent depuis bien longtemps et ont fait l’objet d’une quantité faramineuse de romans, long-métrages et films, ce livre est à n’en pas douter un des meilleurs du genre. Erudit, documenté, presque scialytique sur le sujet, il retrace avec une précision chirurgicale la manière dont Israel Keyes a été suspecté puis appréhendé, mais surtout comment il a graduellement ouvert son esprit dément aux détectives venus le questionner. Un monstre peu commun, traversé de comportements et de névroses contradictoires : suffisamment malin pour faire diversion avant de perpétrer un crime, incapable selon ses dires de s'en prendre à un enfant, flegmatique jusqu’à ce qu’on le pousse dans ses derniers retranchements, secret sur ses méfaits puis soudainement volubile si cela peut hâter son exécution capitale, etc. Keyes a nourri une profonde admiration pour certains serial killers, développé un goût prononcé pour la solitude et le nomadisme, il est devenu expert en armes à feu – cachant de multiples « kits de meurtre » un peu partout sur le territoire américain, et a commis plusieurs viols et meurtres. La part de mystère demeure puisqu’il s’est suicidé en prison, avouant de manière implicite avoir assassiné onze personnes en tout. Maureen Callahan nous livre ici le portrait saisissant d’un prédateur d’autant plus effrayant qu’il n’a jamais véritablement épouvanté ses proches ni alerté ses voisins ou collègues. Parallèlement, c’est aussi pour l’écrivaine un moyen de dépeindre les lourdes erreurs de l’enquête, les tourments qui agitent les policiers et fédéraux – les quelques pages consacrées aux plongeurs chargés de remonter les cadavres sont à la fois édifiantes et poignantes, et de désacraliser les croyances populaires quant aux techniques informatiques presque miraculeuses décrites dans les émissions policières comme Les Experts.

    « Devenir un tueur analogique dans un monde numérique », voilà l’une des dernières formules employées par Maureen Callahan pour caractériser Israel Keyes. Un ouvrage prenant où l’auteure, avec la langue sèche et précise d’un documentariste, nous narre le parcours sanglant d’un exterminateur complexe et insoupçonné. Ou quand la réalité dépasse de loin la plus atroce des fictions.

    26/05/2023 à 06:57 El Marco (3277 votes, 7.2/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Je me suis laissée embarquée dans cette enquête avec plaisir.
    C'est bien écrit.
    La seule frustration qui n'est pas due à l'auteur mais au protagoniste, ne pas avoir le fin mot sur certains cas.

    21/10/2022 à 10:57 calimero13 (1026 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Comment un serial killer 2.0 arrive à échapper à la police americaine pendant une quinzaine d'années (au début des années 2000) en sevissant dans une vingtaine d'Etats et sans jamais se faire repérer? C 'est l'incroyable histoire d'Israel Kayes relaté dans ce bouquin de Maureen Callahan au style particulier mais réellement efficace. Ce n'est pas un polar à proprement parler, pas un documentaire non plus c'est entre les deux, une sorte de docu-fiction sans trop de temps mort basé, lors de la première partie du livre, sur l'un des meurtres qui conduisit sa perte, celui de la jeune Samantha en Alaska. On suit l'enquête sur ce meurtrier hors normes, son enquête psychologique, les interrogatoires de Kayes et les gros ratés de la police et de la justice qui ont jalonné le périple du tueur. Les premières pages sont glaçantes la suite est passionnante, j'ai adoré. Fan de Mindhunter ou Faites entrer l'accusé, vous devriez vous régaler...

    20/09/2022 à 12:07 panou71 (55 votes, 7.1/10 de moyenne) 9

  • 7/10 Le récit de cette enquête est à la fois captivant et glaçant. On y alterne aussi des moments étonnants d'intelligence et d'intuitions succédant à d'incroyables moments de bêtises. Cela concerne autant Israel Keyes (je pense à la manière dont il se fait attraper, à ses premiers aveux) mais aussi aux enquêteurs (le procureur qui coche toutes les cases des choses à ne pas faire pendant un interrogatoire). Ça devient fascinant de se promener sur ce fil qui un coup vous démontre le génie du meurtre de Keyes mais aussi sa grande ignorance (les débits de cb).
    Un bémol selon moi : le style de Maureen Callahan, pourra souvent paraitre assez rébarbatif. On est très loin du talent de narration de John E. Douglas. L'autrice se contentant souvent d'enchainer les faits dans un style assez administratif.
    Bon, maintenant, il me reste à trouver sur Netflix un documentaire qui aborde cette folle histoire.

    13/02/2022 à 19:53 Fredo (1159 votes, 7.9/10 de moyenne) 6