De soleil et de sang

2 votes

  • 8/10 Ce que j'aime avec Loubry c'est qu'il se renouvelle à chaque roman.
    Cette fois, nous plongeons en Haïti, un pays ravagé par la misère, le trafic d'enfants, la corruption et dans lequel le vaudou est très présent.
    Les aller retour entre passé et présent rendent le récit vivant.
    Seule la fin est un peu tirée par les cheveux....

    07/11/2020 à 10:27 calimero13 (822 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Une réussite de plus à mettre au crédit du caméléon Loubry...
    Pourtant, on ne peut pas dire que son dernier ouvrage soit né sous les meilleurs auspices...
    Un style un peu trop naïf à mon goût, un suspense qui s'étiole assez rapidement, et un final plutôt rocambolesque...
    Oui mais voilà, en parcourant ces pages, vous pénétrez en territoire vaudou, et peut-être que le fait de parvenir à croire aussi fort, finalement, à son histoire, n'est que le résultat d'un ensorcellement mis en œuvre par l'auteur lui-même...
    L'apparente simplicité qui caractérise le roman n'a pour fonction que de souligner le caractère assez trivial et dramatiquement banal de ce qui s'est tramé sur l'île, durant les années Baby Doc...
    Les personnages de la bande des six,qui convoquent l'esprit de celle du club des Ratés de King, se font quasiment volés la vedette par un personnage qui habite presque chacune des pages du livre, Haïti...
    Un ogre sans pitié, qui se repaît de la misère de ses habitants,et phagocyte leurs esprits et leurs espoirs...

    20/09/2020 à 10:36 jackbauer (618 votes, 7.1/10 de moyenne) 5