Santa Muerte

(Zero Saints )

6 votes

  • 7/10 Fernando, dit « Nando », est un dealer travaillant pour Guillermo. Mais un jour, il est enlevé par des inconnus qui le conduisent à un endroit où se trouve Nestor, un ami de Fernando. Nestor a déjà été férocement torturé, et c’est à son exécution, animale, auquel le kidnappé est obligé d’assister. Les bourreaux ont un message clair : que Guillermo cède sa place de leader local du trafic de drogue au profit de ces membres de la Salvatrucha. Fernando n’a rien d’un héros intrépide ni d’un vengeur au courage démesuré, aussi va-t-il hésiter à prendre les armes pour punir l’assassinat de son copain. Et si la Santa Muerte pouvait lui accorder une forme de salut en échange de quelques prières ?

    Premier ouvrage de Gabino Iglesias, ce court roman (environ cent quatre-vingts pages) saisit d’entrée de jeu par son ton : noir, brutal, mais non dénué de touches d’un humour à froid salvateur. Ecrit à la première personne, on découvre Fernando, petit intermédiaire qui assiste à la mise à mort d’un camarade avant de devoir se faire le porteur d’une menace à l’attention de son patron. Un pitch certes classique, mais qui s’oriente assez vite vers une intrigue folle où se mêle santeria, une touche de vaudou et des règlements de comptes musclés, sans compter la présence de nombreux personnages croustillants et épicés. On trouve ainsi un sicaire russe qui dissimule ses réelles activités derrière la couverture de simple pépiniériste, un autre assassin qui a tout de la diva et prend un réel plaisir à abattre ses cibles, sans compter Indio, le principal méchant du récit, d’où émanent de puissantes ondes méphistophéliques. Gabino Iglesias nous sert une recette sacrément relevée, passant au blender des individus très cinématographiques, au point que nombre de critiques ont noté le fait que ce roman pourrait être adapté par Quentin Tarantino. Cependant, au-delà de l’alignement de ces protagonistes typiquement badass, il y a quelques temps morts et autres passages pas nécessaires tandis que l’intrigue pure passe au second plan de ce chapelet de personnages tordus et marquants, sans compter un épilogue trop abrupt et, avec le recul, une sous-exploitation de cette idée de la Santa Muerte, pourtant alléchante et atypique.

    Un livre pimenté et distractif, original dans le propos et sanglant à souhait, dont on regrette pourtant le manque de chair et, finalement, son côté certes délassant mais guère mémorable.

    04/05/2021 à 07:08 El Marco (2348 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 6/10 Un roman qui se lit très vite, mais où est le déchaînement de violence promis par la quatrième de couverture ? Un sujet prometteur où tout aurait mérité d'être développé, des personnages tels Consuelo, El Visionero, la Mara Salvatrucha aux croyances mexicaines (la Santa Muerte, la Santeria...), en passant par les cartels de drogue. J'ai eu l'impression que ce roman n'était qu'une ébauche de ce qu'il aurait pu être.

    22/04/2021 à 17:53 mireille (366 votes, 7.6/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Drogue, vengeance et sorcellerie ;
    c'est le cocktail explosif de ce roman qui nous emmène dans l'univers mental d'un dealer mexicain réfugié aux Etats Unis, pour échapper à la vengeance d'un cartel, et qui se retrouve en première ligne face à une organisation concurrente...
    Sang et incantations jalonnent l'histoire de ce roman par ailleurs très court.

    19/04/2021 à 08:35 Camlot (72 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 5/10 Je n'ai pas réussi à trouver un intérêt à ce livre.En lisant la 4ème de couverture, je m'attendais à un peu d'humour. Il n'y en a pas. L'histoire n'a pas gd chose d'intéressant. J'ai trouvé que la fin était bâclée. On se dit "tout ça pour ça ?".
    Bref : très déçue.

    29/11/2020 à 14:46 calimero13 (802 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Ce livre est une histoire de chapitres : le premier et le dernier sont de loin les meilleurs avec au début une mise en ambiance promettant une lecture exceptionnelle. Malheureusement entre le premier et le dernier chapitre ils ne se passe pas grand chose. Autre curiosité les titres des chapitres sont très longs et les chapitres très courts. Bizarreries ou technique de l'auteur qui m'a échappé. Je m'attendais au rythme de la série Narcos mais finalement c'est très plat à l’exception du début et de la fin. Je vous laisse donc juge.

    08/09/2020 à 09:16 fred69 (79 votes, 6.5/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Immersion dans les gangs latino à la frontière du Mexique sous fond de folklore et de croyance de la Santa Muerte.
    Très bon roman qui se lit très vite avec une pointe de paranormal.

    03/04/2020 à 17:54 boumkoeur (149 votes, 8.4/10 de moyenne) 5