Tohu-Bohu

2 votes

  • 8/10 Bienvenue dans l'univers décalé de Jean-Bernard Pouy et Marc Villard, qui sont parmi les meilleurs duettistes de la nouvelle noire, affutée et poilante. À déguster au compte-gouttes ou d'une traite, sans modération mais avec le sourire.

    18/05/2015 à 09:04 Hoel (804 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 9/10 La nouvelle est un art difficile. Un exercice périlleux. Surtout quand on complique la donne en s'y collant à deux, et en choisissant des narrateurs... disons insolites. Un frigo, par exemple. Tohu-Bohu contient des petites merveilles. Autant dire que les deux compères n'ont pas dû s'ennuyer : l'humour est servi à toutes les pages, et à toutes les sauces.
    Parmi les douze paires de nouvelles, quelques-unes valent à elles seules le détour : les "Funérailles", revues en "Ligne dure", ou comment le corbeau (en fait, une corneille) et le renard voient le monstre humain ; "L'Etrangeais" puis "l'Honneur régional", où l'on apprend enfin où se trouvent Pétaouchnoc et Trifouillis les oies ; "Moi, le frigo" et "Hitchcock syndrome", avec une utilisation singulière de l'électroménager dans une affaire de meurtre ; enfin "La couverture" et "Best-seller", où l'on découvre deux visions "canines" du monde de l'édition.

    A conseiller aux ramollis du zygomatique en mal d'exercice. Excellent.

    09/04/2008 à 07:48 HerveSard (25 votes, 7.9/10 de moyenne) 2