Prélude à un cri

(Prelude to a Scream)

Stanley Ahearn a un boulot peinard qui lui rapporte de quoi se payer son whisky et ses virées avec des racoleuses.
Un soir, il rencontre Vivienne Carnaval dans un bar.
Elle a des yeux verts comme on en voit peu et n'a pas l'air farouche.
À l'issue d'une soirée bien arrosée, Stanley la ramène chez elle...
Il se réveille vingt-quatre heures plus tard dans un sac de couchage, au beau milieu du Golden Gate Park avec une cicatrice au bas du dos.
Après examen, il se confirme qu'on lui a volé un rein !
La plupart des gens vivent sans problème avec un seul rein, mais pas Stanley, qui souffre d'une maladie rénale chronique.
Désormais, son unique obsession sera de retrouver la fille aux yeux verts et les trafiquants qui l'ont mutilé.
Sans l'aide de l'inspecteur Corrigan car Stanley entend bien se venger.
Prélude à un cri pousse au paroxysme les qualités de Jim Nisbet : une écriture brillante au service d'une imagination terrifiante et d'un macabre sens de l'humour.

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 17/06/2014 par Hoel

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.