Ce qui reste en forêt

2 votes

  • 8/10 La Guyane est un territoire éloigné de l’hexagone. Loin des yeux, loin du cœur ? De ce département-région d’outre-mer, l’on connaît la présence du centre spatial Kourou, le fort taux de délinquance d’une population plus pauvre que la moyenne métropolitaine. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est la présence d’une richesse faunistique et floristique du fait de la présence de la forêt amazonienne sur son territoire.

    C’est à ce titre-là, que dans le camp de Japigny*, d’éminents chercheurs se côtoient afin de mener leurs études sur différents spécimens rares et spécifiques de la région. Or quand Serge Feuerstein, naturaliste de renommée mondiale, est porté disparu depuis plus de 48 heures, la gendarmerie est appelée pour effectuer sa recherche dans cette forêt dense mais que le scientifique connaissait par cœur qu’il pouvait y survivre pendant une semaine. Dès lors, quand on découvre son corps sans vie au fond d’un gouffre, certains émettent l’hypothèse d’un meurtre, étayée par la présence d’un camp illégal de chercheurs d’or à proximité.

    C’est la brigade du Capitaine Anato, et de ses Lieutenants Vacaresse et Girbal, qui va mener l’enquête et élucider ce mystère. Celle-ci va aller de rebondissements en rebondissements. On va la suivre porté par les pérégrinations de l’histoire, de la vie des personnages du camp, des orpailleurs clandestins, des enjeux des recherches scientifiques mais également par les vies personnelles (et leurs questionnements existentiels) des gendarmes Anato, Vacaresse et Girbal. L’auteur alterne les chapitres par ces différents sujets ce qui rend la lecture addictive et très intéressante.

    * L’auteur a inventé ce camp.

    25/03/2020 à 16:26 JohnSteed (181 votes, 7.9/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Un bon policier, classique dans l'intrigue mais au décor original. En effet, c'est la Guyane qui est mise en avant dans ce roman, la forêt équatoriale pour un grande part et les villes du littoral. L'auteur prend le temps de mettre en scène les personnages (plusieurs gendarmes) et d'évoquer les problèmes personnels et le passé de chacun. Ainsi, le héros (André Anato) déterre les secrets de famille et cherche la trace d'un frère caché. De là vient le point faible du roman, car l'enquête est trop hachée, l'auteur passant trop de temps à évoquer ces intrigues secondaires. Malgré tout, il y a de nombreux atouts dans ce livre, comme l'évocation du milieu des orpailleurs et celui de la recherche scientifique; les rebondissements sont présents et parfois inattendus. Bref, le potentiel est là, reste à trouver le bon dosage. Un auteur à suivre.

    28/04/2014 à 18:58 zonedead (362 votes, 7.4/10 de moyenne) 2