Colin Niel

1976

Ingénieur en environnement, spécialisé dans la préservation de la biodiversité, Colin Niel a travaillé en Guyane durant plusieurs années, au contact des populations du fleuve Maroni.
Avec Les Hamacs de carton (Rouergue Noir, 2012), son premier roman, il inaugurait une série multi-récompensée se déroulant en Guyane autour du capitaine de police André Anato.
Toujours publiés au Rouergue Noir, ont suivi Ce qui reste en forêt (2013) puis Obia (2015), lequel a notamment reçu le Prix Polar Michel Lebrun et le Prix des Lecteurs Quais du Polar/20 Minutes.
En 2017 il publie Seules les bêtes, un roman noir choral qui ne fait pas partie de la série guyanaise, récompensé notamment par le Prix Landerneau Polar et le Prix Polars Pourpres 2017.
On retrouve la Guyane et le capitaine Anato avec Sur le ciel effondré (Rouergue Noir, 2018).

Proposer des corrections