Le Secret d'Edwin Strafford

(Past Caring)

6 votes

  • 9/10 C'est vrai, chez Robert Goddard, la mise en place est toujours un peu longue. L'auteur aime particulièrement soigner son cadre historique, politique et social ainsi que ses personnages avant de lancer le coeur de son intrigue. Mais ensuite, quel plaisir, quel charme ! Premier roman mais déjà une plume exceptionnelle : élégante, raffinée, gracieuse ; une écriture d'une grande classe comme on en lit rarement. Elle sied à merveille à l'univers bourgeois et so british dans lequel évoluent les héros racés de Robert.
    Les descriptions sont toujours sensuelles, les histoires d'amour tragiques et le scénario, implacable. Le lecteur est captivé par la triste destinée d'Edwin Strafford, ce jeune politicien brillant qui a abandonné subitement et sans raison, sa carrière. Totalement à l'encontre des thrillers actuels à la violence et au rythme exacerbés, ce roman prend son temps, fouille le passé, nous envahit de bouffées de nostalgie et c'est délicieux. Et malgré son apparence lenteur, il est redoutable de mystère, de suspense et de rebondissements.
    Sous la sobriété volontaire et l'apparente maîtrise des sentiments, l'émotion est finalement bien présente. Une belle histoire, un beau moment de lecture.

    13/10/2019 à 10:26 Ironheart (519 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Le livre se lit très vite (750 pages quand même). J'ai trouvé le roman très bon pendant 500 pages et paradoxalement, le reste m'a semblé moins passionnant, abusivement bavard. Tous les protagonistes ou presque ne sont guère sympathiques. L'intrigue est pas mal, même si parfois on ne comprend plus trop les motifs ou on se demande si c'est pas un peu exagéré, inutilement compliqué voire tiré par les cheveux. Cela reste très plaisant (en dépit de longueurs, l'auteur se perd trop souvent dans les descriptions pas follement passionnantes), mais j'ai été déçu malgré tout car j'ai préféré "Par un matin d'automne" et "Heather Mallender a disparu".

    21/08/2016 à 01:57 schamak (53 votes, 6.2/10 de moyenne) 2

  • 10/10 j'ai mis un peu de temps à démarrer ce livre. Mais une fois rentré dans le récit de Strafford, je n'ai eu de cesse d'aller au bout!
    Découverte d'un nouvel auteur qui écrit merveilleusement bien. Ses recherches sur la periode 1900-1920 tres poussées m'ont aussi permis de découvrir des choses que j'ignorais notamment l'histoire des suffragettes. Une autre vision de Churchill aussi.
    Pour le reste, les nombreux rebondissements du roman, une vision des faiblesses de l'etre humain au travers du héros et les descriptions des différents lieux ou se déroulent l'intrigue (Madère et certains comtés anglais que l'on a envie de découvrir) donnent un plaisir sans cesse renouvelé tout au long de la lecture.
    A conseiller vivement.

    01/06/2016 à 19:46 eagle4 (613 votes, 7.2/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Robert Goddard est un auteur anglais qui a été découvert sur le tard mais ses ouvrages méritent vraiment d’être exhumés. Seuls 4 d’entre eux ont été traduits en français à ce jour sur les 23 que comptent sa bibliographie. Le secret d’Edwin Strafford est en fait son premier roman, paru en 1986.
    On retrouve ici tout le talent de l’auteur pour rendre passionnantes des histoires familiales par ce mélange habile de personnages du présent amenés à fouiller dans un passé souvent sombre et mystérieux. Le passé et le présent s'entremêlent, se superposent parfois, et développent ensemble une histoire riche et passionnante.
    Contrairement à Par un matin d’automne ou Heather Mallender a disparu, cet opus bénéficie également d’un écho historique intéressant dans l’Angleterre du début du siècle. On y retrouvera tous les thèmes abordés par Ken Follett dans son premier tome du Siècle (La Chute des Géants) : la Grande guerre, le droit de vote des femmes, les suffragettes et les grands hommes de cette époque.
    Paradoxalement, Le secret d’Edwin Strafford est pour moi l’ouvrage le plus ancré dans le présent parmi les oeuvres de Goddard. On y retrouve tous les ingrédients d’un thriller avec le charme si particulier à l’écriture, au phrasé et au rythme de l’auteur. Impossible de le lâcher dès l’instant où les premières pages nous ont pris dans leur piège. A découvrir de toute urgence si vous ne connaissez pas cet auteur.

    11/01/2016 à 12:18 galeelox (29 votes, 6.6/10 de moyenne) 2

  • 10/10 déjà conquise par Heather Mallender a Disparu, je suis à nouveau sous le charme par Le Secret d'Ewin Strafford. Une écriture et un récit remarquable.

    16/11/2013 à 10:03 hennesey (204 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Les 600 pages se lisent d'un coup , on est entraîné à travers deux périodes qui s'entremêlent très bien.je le conseille vraiment .

    11/05/2013 à 12:31 Diesel155 (141 votes, 7.5/10 de moyenne) 1