Alienés

3 votes

  • 7/10 A près de 400 kilomètres de la Terre, Bob Jenkins meurt éventré dans une station orbitale. Il n’y a que cinq autres astronautes qui ont pu ainsi le tuer, mais pourquoi ? Dans le même temps, Louise Vernay, commandante à la PJ de Lyon enquête sur un assassinat tout aussi étrange : Tony Jermal, ressortissant américain, est retrouvé éviscéré dans une galerie souterraine. Quel peut bien être le lien entre ces deux homicides si similaires ? Il faudra l’aide de Frère Lupo, dit Federico, ainsi que celle d’Ethan Miller, le petit-neveu de l’écrivain sulfureux Henry Miller, pour tirer cette affaire au clair et répondre à la question qui frémit sur toutes les lèvres : doit-on voir dans ces actes atroces l’œuvre d’une entité extraterrestre ?

    Après Le Dernier Hyver et Régression, Fabrice Papillon nous revient avec ce thriller fantastique qui débute sur les chapeaux de roues. Il captive dès le début avec ce meurtre dans l’espace – une première dans le genre – tandis qu’une exécution presque symétrique a lieu sous la surface de la Terre, dans un réseau de galeries dont la configuration intrigue. On sent très rapidement l’empreinte d’autres auteurs américains, comme Michael Crichton, Dan Brown ou encore Raymond Khoury : le cocktail est explosif et ne laisse guère aucun temps de répit au lecteur. De nombreuses histoires s’entremêlent dans ce récit : religion, éventuelle présence extraterrestre, nouvelles technologies, manœuvres militaires, enjeux géopolitiques, espionnage, manipulations à l’échelle mondiale et tout autant de rebondissements bienvenus. Louise Vernay compose une protagoniste détonante : à quarante-deux ans, grande amatrice de joints et d’alcool, elle a un franc-parler qui décoiffe et n’est pas sans rappeler le capitaine Marleau, un zeste de féminité en plus. Il lui faudra toute sa détermination pour percer à jour un incroyable complot, mais cela ne pourra pas se faire sans l’appui hautement efficace de son binôme de fortune, Ethan Miller, astronaute également et qui dispose de forts revenus pour le moins douteux. Journaliste scientifique, Fabrice Papillon maîtrise indéniablement son sujet, tous les tenants et aboutissants de son œuvre, et c’est un régal de suivre le périple qu’il impose à ses personnages, de la France aux Etats-Unis en passant par le Mexique et le Vatican, avec une décontraction qui n’empêche nullement une belle démonstration de son savoir presque livresque. Parallèlement, il cède parfois aux sirènes de quelques clichés et autres facilités scénaristiques, faisant par exemple de Miller un personnage photoshopé, indestructible et trop parfait pour être crédible. Néanmoins, son roman regorge de coups de théâtre, et les cinq cents pages de cet ouvrage défilent à toute allure, mettant à nu une cabale originale qu’il est impossible d’évoquer sans rien gâcher mais où il est question de la toxoplasmose. Et ne soyez pas surpris de voir le Président Joe Biden ou encore Elon Musk eux-mêmes intervenir, dans des initiatives qui peuvent sans difficulté être qualifiées de calomnieuses : au royaume de la fiction, tout semble permis !

    S’il ne ralliera pas nécessairement les suffrages des lecteurs allergiques aux histoires de conspirations, de technologies innovantes et d’extraterrestres, Fabrice Papillon démontre la fougue de son imagination via ce thriller haletant et hautement inflammable à défaut d’être complètement plausible, aussi distractif qu’érudit.

    10/05/2022 à 06:56 El Marco (2566 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Un roman prenant qui va à 100 à l'heure. Une histoire de virus qui se mélange un peu avec l'actualité. Des personnages attachants. Et un zeste d'humour. Bref, un excellent moment de lecture !

    15/01/2022 à 14:05 calimero13 (849 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 8/10 L'histoire est bien ficelée avec du rythme et de l'humour. A suivre

    02/12/2021 à 16:14 guimouts (346 votes, 7.9/10 de moyenne) 2