L'Île des âmes

(L'isola delle anime)

13 votes

  • 7/10 Un premier roman plutôt réussi et qui me donne envie de lire le suivant, mais en espérant quelques améliorations de la part de l'auteur. J'ai beaucoup aimé l'ambiance et les descriptions de la Sardaigne (ça donne envie d'y aller), les chapitres au sein du clan montagnard, les échanges entre les deux personnages principaux.
    J'ai trouvé une fois de plus que la fin n'était pas à la hauteur du reste, et j'ai regretté que les deux mondes, celui des policiers et celui des Ladu, ne se rencontrent jamais.

    24/04/2022 à 11:32 gamille67 (2001 votes, 7.3/10 de moyenne) 9

  • 7/10 Une plongée en Sardaigne, ses paysages, sa langue, son histoire et ses rites secrets.
    Ca fonctionne bien, les deux enquêtrices sont sacrément "badass" comme on dirait de nos jours. Un bon policier même si il y a certaines longueurs et pas mal de personnages à mémoriser.
    Une lecture agréable, une écriture de qualité, mais il m'a manqué un petit je ne sais quoi pour en faire une lecture inoubliable.

    23/04/2022 à 17:51 Ironheart (704 votes, 7.5/10 de moyenne) 10

  • 7/10 L’île des âmes – Cette île, c’est la Sardaigne. Ces âmes, ce sont celles des ancêtres lointains chargées de traditions ancestrales, qui ont forgé les us et coutumes locales. S’inspirant de rituels antiques, des meurtres de jeunes filles sont commis depuis plusieurs années sans qu’ils aient été résolus.

    Recrutées dans la nouvelle section des crimes non résolus de la police de Cagliari, les inspectrices Mara Rais et Eva Croce, que tout oppose, vont se prendre en pleine face une vie sarde remplie de mythes, de paysages préservés remplis de mystère, de personnages troublants et inquiétants.

    Je suis rentré dans ce livre sans préjugé, ouvert au champ des possibles… Il faut laisser la lecture prendre son rythme que l’auteur nous impose : à la fois lente et lassante ou vive et troublante. Un auteur qui a su, avec ce premier livre, imposer son style et son univers, : l’un comme l’autre personnel et unique.

    14/04/2022 à 16:37 JohnSteed (390 votes, 7.8/10 de moyenne) 10

  • 7/10 L'ile des âmes vient de remporter le prix Polars pourpres dans la catégorie découverte et c'est amplement mérité.
    Ce thriller nous fait découvrir la Sardaigne ainsi que nos deux héroïnes Eva et Mara , deux policières bien différentes .
    A ma gauche, Eva, la Milanaise. A ma droite Mara, sarde pure souche
    Aucun point commun de but en blanc sauf celui de se faire muter à Cagliari dans un service chargé d’élucider des cold case, une sorte de placardisation de leurs hiérarchies respectives.
    Nous avons donc là, une sorte de Starsky et Hutch version féminine, qui malgré leur différence vont apprendre à se connaitre et à travailler ensemble.
    Apparemment c’est le début d’une série, donc l’auteur prend son temps pour nous présenter tout son petit monde et il est vrai que cela m’a paru un peu long, mais bon impossible de ne pas passer par là.
    Au menu de nos deux policières d’anciens meurtres rituels jamais élucidés qui ne les excitent pas vraiment jusqu’au jour où un nouveau meurtre tout à fait semblable vient faire rebondir leur intérêt.
    En parallèle, on suit une famille Sarde qui vit à l’ancienne, on peut même dire dans une enclave, et qui fout plutôt les trouilles avec des rites d’un autre temps.
    C’est bien écrit, on imagine parfaitement toute la beauté de l’ile, l’historique est intéressant et nos deux policières deviennent petit à petit vraiment sympathique.
    Pour moi ce qui a péché c’est une fin que je trouve un peu trop light sur les explications.
    De plus, je m’attendais à un croisement entre les meurtres et la fameuse famille sarde et ce ne fut pas le cas, bon il y aura une suite, il va donc falloir patienter.
    Un petit bémol aussi sur des expressions sardes pas toutes traduites et c’est dommage.
    Malgré tout j’attends la suite

    03/04/2022 à 19:21 patoche77 (175 votes, 7.7/10 de moyenne) 9

  • 8/10 Immersion au cœur de la Sardaigne, de ses paysages, ses légendes et ses rites. La disparition d’une jeune femme, au cœur de cette île en apparence idyllique, va provoquer une grande agitation au sein de la police de Cagliari, souvenirs obsédants pour certains, traditions perpétuées, nouveaux départs pour d’autres. Une enquête certes un peu longue à démarrer mais très agréable à suivre, les personnages sont plaisants (même si Rais m’a un peu énervée !). La fin n’a pas été une grande surprise, l’auteur nous donne volontairement quelques indices au fil du roman, sans tout complètement dévoiler, c’est plutôt malin.
    Un polar qui m’aura rappelé les excellents bouquins de Dolorès Redondo.

    23/03/2022 à 15:19 Emil (444 votes, 7.3/10 de moyenne) 10

  • 8/10 Terre rude de traditions ancestrales et familiales, la Sardaigne est ici le théâtre de crimes affreux infligés à des jeunes filles depuis plusieurs décennies. Par qui sont-ils commis? Une mystérieuse secte? Un seul assassin? Une équipe d'enquêteurs tous marqués par la vie et plus moins mis en placard par leur hiérarchie est chargée de d'arrêter cette série de drames sordides... Un polar original et immersif qui m'a beaucoup plu au cœur d'une terre totalement inconnue, loin des images de carte postale. L'alchimie entre notre équipe de policiers prend bien et l'histoire, simple mais efficace est bien ficelée. Un polar intéressant à plus d'un titre.

    31/01/2022 à 09:36 panou71 (45 votes, 7.4/10 de moyenne) 10

  • 9/10 Sans sa sélection au prix découverte Polars Pourpres je serais probablement passé à coté de ce formidable roman.
    Malgré un premier tiers un peu long avec toutes descriptions (pré)historiques pas toujours faciles à digérer et qui ralentissent un peu le rythme, on est vite happé par cette intrigue bien sombre.
    J'ai quitté avec regrets ce duo d'enquêtrices attachantes.
    Pour finir, saluons la qualité d'écriture de Pulixi, qui met parfaitement en valeur, histoire, description et personnages.

    19/01/2022 à 17:32 charlice (260 votes, 7.7/10 de moyenne) 13

  • 8/10 Difficile de quitter Mara et Eva après cette première histoire qui prend son temps pour installer ce duo détonnant. La première partie accapare 200 pages pour seulement poser le postulat de départ. La seconde partie rentre enfin dans le vif du sujet. Mais cette manière atypique d'introduire les lecteurs dans cet univers contribue grandement à créer un lien particulier entre les personnages et celles et ceux qui tournent les pages.
    Piergiorgio Pulixi a une patte particulière. Je suis curieux de lire son prochain roman.

    16/01/2022 à 23:22 Fredo (1100 votes, 7.9/10 de moyenne) 13

  • 9/10 J'ai été enchanté par ce roman. Envoûté par la plume de Piergiorgio Pulixi, par cette intrigue mêlant présent et passé, un passé qui prend racine dans la culture nuragique.
    Loin des plages et de la carte postale, c'est la Sardaigne de l'intérieur que nous raconte Pulixi, une Sardaigne sauvage à l'image de la famille Ladu et son patriarche Bastianu qui porte sur ses solides épaules le poids des traditions qui apparaissent pourtant archaïques et cruelles. C'est aussi Cagliari où se démène une équipe d'enquêteurs, mise en place par Farci le chef de la section homicide pour contenter un vieil enquêteur atteint d'un cancer incurable, Morena Barrali. Ce dernier est hanté par le souvenir de deux cold case, deux femmes non identifiées retrouvées nues égorgées dans la montagne sarde, comme offertes à une divinité aux relents nuragiques. Pour bâtir cette équipe, Farci a fait appel à deux enquêtrices placardisées : la locale Mara Rais et la milanaise Eva Croce, d'origine irlandaise. Elles vont devoir surmonter leurs différences (et leurs préjugés) pour tenter de résoudre ces affaires non résolues que Barrali relit avec la disparition récente d'une jeune femme, Dolores.
    Des chapitres courts, un rythme haletant qui court sur plus de 500 pages, alternant l'enquête cagliaritaine et la vie des Ladu dans la montagne sarde. Des personnages charismatiques, attachants pour beaucoup, tous réussis et crédibles. L'auteur n'oublie pas de nous en apprendre plus sur le passé des uns et des autres (celui d'Eva Croce est particulièrement douloureux), sans jamais nous lasser. Il amène aussi une critique sous-jacente des élites politico-judiciaires sardes qui sont un peu égratignées dans ce roman. Enfin, j'ai trouvé que la conclusion du roman est à la hauteur du reste du récit et ne m'a finalement pas si étonné que cela (je n'irais pas jusqu'à dire que j'avais tout deviné avant) car elle est finalement assez cohérente et tous les morceaux du puzzle s'emboîtent sans incongruité.
    Piergiogio Pulixi signe là un roman très addictif mais pas en mode « page turner, aussitôt lu aussitôt oublié », non, il nous offre une œuvre enracinée dans le passé sarde qui résonne durablement dans la mémoire du lecteur, empreinte d'émotions diverses et qui appelle, je le souhaite, d'autres enquêtes de ce duo de femmes attachantes. 9,5/10.

    10/01/2022 à 18:50 LeJugeW (1530 votes, 7.4/10 de moyenne) 12

  • 9/10 Un roman d'un richesse incroyable. Moi qui aime parcourir de nouveaux endroits de la planète qui me sont inconnus, moi qui aime découvrir des coutumes ancestrales, moi qui aime suivre des personnages attachants, moi qui aime vibrer sur des intrigues où se mêlent mystères et violences, je me suis régalé. Je me suis amusé avec la répartie des deux enquêtrices, je n'ai pas vu cette fin arriver, un auteur de grand talent. Bref, jetez vous sur ce roman, inoubliable.

    04/01/2022 à 09:34 Polarbear (632 votes, 7.8/10 de moyenne) 14

  • 8/10 Je découvre la Sardaigne avec ce polar ainsi qu'une partie de son histoire et de ses coutumes. Une bonne intrigue et un très bon duo d'enquêtrices, toutes deux placardisées aux affaires non résolues. Leurs différences et leurs échanges verbaux caustiques les rendent vite sympathiques. Une bonne histoire et un bon style.

    08/12/2021 à 10:46 Grolandrouge (1184 votes, 6.6/10 de moyenne) 14

  • 9/10 Lecture excellente avec pour personnage principal la Sardaigne avec ses superbes coins à découvrir composés de ses plages et montagnes sur fond de tradition ancestrale.
    Les deux policières, héroïnes de cette histoire, se complètent de manière formidable et vont apprendre petit à petit à se connaître et à s’apprivoiser. On découvre au fur et à mesure leurs histoires réciproques et leurs failles.
    Les autres personnages ne sont pas en reste et sont tout aussi bien décrits avec un superbe final inattendu mais chut…surprise
    Très Bonne lecture en ce début d’une nouvelle année scolaire.

    19/09/2021 à 19:59 boumkoeur (177 votes, 8.4/10 de moyenne) 12

  • 9/10 Mara Rais et Eva Groce sont mutées au département des affaires non résolues de Sardaigne. C'est une mise au placard.
    La première est une Cagliaritaine et la seconde débarque de Milan. L'une est fort en gueule. L'autre cherche à faire table rase d'un passé douloureux à l'extrême. Ces deux inspectrices, au tempérament bien trempé, vont se défier, avoir de s relations tendues et finir par s'apprivoiser pour former (enfin) un binôme efficace.
    Moreno Barrali, un inspecteur qui a passé la majeur partie de sa vie à se consacrer de flic sur des crimes sacrificiels commis entre 1976 et 1989 et qui ont été classés, est contraint de passer le flambeau. Pour se repencher su ses affaires non résolues et retrouver une jeune femme qui a disparue. Une certaine Dolorès Murgia, adepte de la culture néonuragique. En espérant qu'elle soit encore en vie.
    Après la première partie qui met en place l'histoire, l'enquête démarre enfin et prend de la force.
    Parallèlement, une famille de paysans sardes, semblant de l'âge de Bronze ou sûrement de l'enfer pour montrer peut-être que cet enfer n'est pas si éloigné.
    La Sardaigne n'exhale pas que ses senteurs mais également celui de sang.
    Un très bon polar

    05/04/2021 à 21:08 Max (430 votes, 8.2/10 de moyenne) 12