La Deuxième Femme

Sandrine a une trentaine d’années et se déteste. « Grosse vache, grosse moche, tête de conne. » Elle trouve son corps trop gros, son visage fade, sa personnalité insignifiante. Chaque jour elle s’insulte, se dévalorise – devant le miroir, dans la rue, au travail. Élevée sous la coupe d’un père humiliant, sexiste, abusif, victime de harcèlement depuis le plus jeune âge, elle a intégré cette haine de soi comme norme et s’est isolée.
Jusqu’à ce que cette femme mariée et mère d’un petit garçon disparaisse alors qu’elle faisait son jogging. Et que Sandrine prenne sa place.
Car l’affaire est médiatisée et lors de la marche blanche, Sandrine se rapproche du mari dévasté. Un homme qui pleure beaucoup, un homme qui souffre comme elle, et qui la touche profondément.
Lorsqu’après de multiples échanges une relation débute, pour Sandrine c’est un rêve qui devient réalité. Enfin quelqu’un la considère, la touche. Enfin quelqu’un l’aime et a besoin d’elle. Elle emménage avec l’homme et son fils, petit garçon craintif et effacé, et s’occupe de tout : le café, la vaisselle, la maison. Tout. Il faut dire que « l’homme qui pleure » est un peu maniaque. Il aime que les choses soient bien rangées. Ses colères ne sont pas rares, mais il s’excuse ensuite, toujours. Et pleure. Sandrine ferme les yeux sur ces petites violences, qui n’en sont pas vraiment. En tout cas, rien comparé aux souffrances de sa vie d’avant.
Mais un jour, la première femme réapparaît. Vivante. Et le monde de Sandrine, la deuxième femme, s’écroule. Qui est véritablement l'homme qui pleure ?

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 15/10/2019 par LeJugeW

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.