De bonnes raisons de mourir

34 votes

  • 9/10 Après un premier roman paru aux éditions du Rouergue, voici Morgan Audic de retour avec un thriller ambitieux rappelant les meilleurs textes de Jean-Christophe Grangé. Pas étonnant donc, qu’il ait fait la quasi-unanimité des jurés du Prix Polars Pourpres, qui lui ont décerné leur Prix Découverte.
    Le cadre, déjà, est atypique. Sans doute y en a-t-il d’autres, en cherchant bien, mais les romans se déroulant en grande partie dans les environs de Tchernobyl ne doivent pas être légion. L’auteur s’est solidement documenté sur cette région d’Ukraine, la catastrophe et ses conséquences mais ne tombe pas dans l’écueil de faire une démonstration de connaissances qui nuirait au récit. On apprend des choses sur l’Ukraine, la période soviétique, le nucléaire, etc. mais tout cela est très bien fait et jamais au détriment de l’intrigue.
    Cette dernière est solide, avec son lot de rebondissements, dont certains sont particulièrement bien sentis. Les aller-retour entre aujourd’hui et 1986 sont bien dosés, la construction de l’ensemble concourant à l’efficacité du récit. Les personnages ne sont pas inoubliables mais assez charismatiques pour qu’on prenne plaisir à les suivre. Seul bémol ou presque, le personnage de Sokolov, milliardaire misanthrope et acariâtre persuadé que l’argent achète tout, est classique pour ne pas dire un peu « facile ».

    Passionnant et efficace, De bonnes raisons de mourir se dévore admirablement malgré ses quelque 500 pages. Nous suivrons attentivement le parcours de Morgan Audic et en attendant, pour ceux qui seraient comme nous passés à côté, n’hésitez pas à lire Trop de morts au pays des merveilles.

    22/04/2020 à 00:30 Hoel (1056 votes, 7.6/10 de moyenne) 16

  • 9/10 En lice pour le prix découverte Polars Pourpres 2020, ce titre ne m'avait à l'époque pas fait tellement envie, par peur d'être déçu car le thème (la catastrophe nucléaire de Tchernobyl), lui, m'intéresse beaucoup.
    Mais comme on dit "mieux vaut tard que jamais" et grâce à l'amitié d'Ironheart (mille mercis encore !) j'ai même pu découvrir l'excellente version audio de Jean-Christophe Lepert, remarquable lecteur de ce tout aussi remarquable roman.
    Car oui, "De bonnes raisons de mourir" est un excellent thriller. Pripiat, Tchernobyl... des noms qui résonnent tristement dans la conscience humaine mais que l'auteur n'a pas utilisé comme simple prétexte mais bien pour bâtir une intrigue solide, ingénieuse, bien foutue qui s'adosse à une documentation conséquente et qui permet une immersion réussie tant dans l'Ukraine contemporaine (avec des références pertinentes à la guerre du Donbass et même utiles à certains moments de l'intrigue...) que dans la RSS d'Ukraine en 1986. Tout est décidément bon dans ce roman, personnages compris bien sûr, du flic métis Rybalko, surnommé avec ironie (et racisme) "Pouchkine", au duo Melnik-Novak, en passant par la fille de Sokolov, lui l'archétype du potentat détestable.
    Bref, rien à jeter dans ce thriller haut de gamme, c'est excellent de bout en bout : Morgan Audic signe là avec ce (seulement !) deuxième roman, un titre remarquable qui n'a pas volé son prix découverte Polars Pourpres !

    14/03/2021 à 10:59 LeJugeW (1605 votes, 7.4/10 de moyenne) 15

  • 9/10 Je me suis attaqué au dernier lauréat 2019 du grand prix Polars Pourpres catégorie découverte avec beaucoup de sérieux .Il trainait depuis quelques mois dans ma P.A.L ou c'est toujours un supplice de faire un choix .
    Il me manquait quelques accessoires avant de commencer ce bouquin .En effet sachant que l'action du bouquin se passait du coté de Tchernobyl et que son excellente lecture pouvait vraisemblablement irradié n'importe quel quidam vu la qualité ,j'avais décidé de ne pas commencer à le lire sans avoir fait préalablement l'achat d'un compteur Geiger et d'une combinaison anti-nucléaire . Cà fait des frais , je suis pas sur de m'en resservir plus tard , enfin nous l'espérons tous ,mais bon faut ce qu'il faux comme disait la faucheuse .
    Au final ce fut une sacré découverte que ce roman de Morgan Audic , on est pas loin de l'excellentissime .
    C'est tout à fait ce genre de lecture qui me fait aimer les thrillers .
    C'est simple ,tout m'as plu dans cette lecture .L'intrigue ,le lieu ,les personnages ,l'historique du lieu que l'on a parfois oublié sciemment tellement on veut l'oublier , les petits traits ou scènes humoristiques peu nombreuses mais toujours disséminées avec à propos ,et puis parfois la violence brutale , l'emotion ,la saleté ,l'espoir, la tragédie, les rebondissements , et la fin surprenante et émouvante .
    L'auteur a su recréer l' ambiance d'une région dans un état catastrophique depuis 1986 , d'un pays pas beaucoup mieux avec la guerre du Dombass à l'heure actuelle . Cela nous donne une atmosphère incroyable tout au long du livre fortement documenté .
    Et puis pour finir ,le mot fin qui arrive trop vite et qui m'as laissé pantois avec un énorme vide pendant quelques minutes .
    une lecture vraiment incroyable pour moi que je conseille vivement.
    Un excellent thriller mais pas que......

    28/11/2020 à 16:17 patoche77 (204 votes, 7.7/10 de moyenne) 15

  • 8/10 Je venais de regarder le mini-série "Chernobyl" que j'ai adorée et je me suis dit : "Continue, t'es contaminée, un peu plus ou un peu moins..." Et bien, dans le mille ! Je m'y croyais ! Finalement, je voyais tout en cinémascope mais en gris. Tout était là : la trouille, l'angoisse, la maladie, la destruction, l'abandon, la guerre, le décor noir de crasse, de poussière et de radiation, les flics avec une grosse personnalité, la vengeance qui se mange froid... En résumé, Un monde pourri ! Du talent ce Morgan Audic, un vrai premier choix.

    07/11/2020 à 19:59 Coco Lamartre (105 votes, 8.1/10 de moyenne) 15

  • 8/10 Un roman dépaysant (mais déprimant !) qui se déroule dans une zone géographique rarement choisie par les auteurs de polars. On apprend une foultitude de choses sur les relations compliquées entre la Russie et l'Ukraine ainsi que sur la vie, infiniment triste, même trois décennies après, des Ukrainiens après la catastrophe de Tchernobyl.
    "De bonnes raisons de mourir" est un livre complet et équilibré qui mêle habilement la petite histoire à la grande. Dans les villes abandonnées suite à l'explosion de la centrale, deux flics courageux et attachants, un Russe et un Ukrainien, mènent séparément leur enquête sur un tueur en série adepte de taxidermie.
    Si la traque est passionnante, le contexte l'est tout autant et file quand même une grosse baffe. Un roman efficace et pédagogique, qu'il faut absolument lire pour ne pas oublier la tragédie qui s'est déroulée il y a trente ans et dont les séquelles perdureront des siècles et des siècles.
    La fin est soignée et pince un petit peu le coeur quand même...

    24/01/2020 à 19:36 Ironheart (729 votes, 7.5/10 de moyenne) 15

  • 8/10 Je ne suis absolument pas un grand connaisseur de la Russie et de ses pays limitrophes, que ce soit en termes de géopolitique, de mentalité et de composantes des populations locales, ou des systèmes politiques et sociales. Je m’intéresse cependant à l’actualité politique, aux tensions voire conflits actuels entre la Russie et l’Ukraine. Et en plus, comme toutes les personnes de ma génération, la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, la chute de l’URSS, … ont marqué mon adolescence. J’ai donc comme tout le monde des images, des stéréotypes sur ces pays.

    C’est donc avec un œil (ou deux, c’est mieux pour lire si on les possède encore) innocent que je me suis plongé dans ce polar où j’y ai trouvé tous les clichés que j’ai de ces pays de l’Est : mafia, corruption, tension entre les populations, pauvreté, guerre larvée pour des territoires déchirés à cause d’un lourd passé, développement d’un tourisme de masse sur les ruines de Tchernobyl,… Morgan Audic développe tous ces éléments sans lourdeur et avec passion le temps d’une enquête sur des meurtres commis de manière très sophistiquée. Et on lit les recherches effectuées parallèlement par le capitaine Joseph Melnik et sa jeune coéquipière Galina Novak, qui n’aspirent qu’à une résolution rapide de ce crime qui leur permettrait d’être mutés en dehors de la zone de Tchernobyl ; et par Rybalko, policier à Moscou, à qui l’on a annoncé une mort prochaine, rongé par le cancer, engagé par Vektor Sokolov, richissime russe et père de la victime, voyant ainsi avec la conséquente prime la possibilité de faire opérer sa fille et de se racheter en tant que père.

    Outre une intrigue très originale, et des personnages aussi différents qu’attachants, on découvre un pays confronté à son passé et à son malheur. Morgan Audic a trouvé un cadre idéal pour y développer un polar aussi ambitieux que réussi. De bonnes raisons pour …. lire ce livre !

    26/11/2019 à 12:05 JohnSteed (430 votes, 7.7/10 de moyenne) 15

  • 9/10 Tous les ingredients d'un bon polar. On a en effet un vrai bon scenario sur une toile de fond originale (Tchernobyl et sa zone interdite) et des personnages très intéressants à suivre. C'est très documenté et instructif et on apprend une foule d'infos sur la vie dramatique de ces Ukrainiens sacrifiés et condamnés par leurs hauts dirigeants, tous plus pourris les uns que les autres. Ajoutez à cela la guerre du Donbass, déclenchée il y a quelques années et l'on comprend qu'il vaut mieux ne pas être né dans ce coin de planète durant ces 40 dernières années... Bravo à l'auteur qui est arrivé à retranscrire ce contexte vraiment glaçant. Enquête passionnante + reconstitution historique au top = vraie réussite!

    23/11/2019 à 14:59 panou71 (48 votes, 7.3/10 de moyenne) 15

  • 9/10 Un très bon thriller français, cela fait toujours du bien et juste lu avant la série Chernobyl . Pour moi le meilleur thriller de cette début d'année .

    12/05/2019 à 11:17 terror77 (43 votes, 7.7/10 de moyenne) 15

  • 7/10 Je suis très partagé après avoir lu ce roman. Partagé entre admiration et désappointement. Le côté thriller à rebondissements, aux révélations inattendues de fin de récit, aux meurtres atroces, mis en scènes spectaculaires, tout cela ne constitue pas mon genre favori, mais parfois cela éveille ma curiosité, et j'avoue prendre mon pied quand je tiens un bon récit de ce genre entre mes mains. Ici, ce ne fut pas le cas. Non pas que cette histoire soit désagréable, mais un peu too much, et mal agencée, je trouve qu'il y a un décalage entre les motivations du tueur et l'élaboration de la vengeance, avec une exposition, une démonstration qui n'aboutit pas. Mais comment ne pas être admiratif devant l'atmosphère étouffante de ce roman? ce contexte de confinement, vu l'actualité, c'est d'autant plus bouleversant, j'ai adoré être plongé dans le Tchernobyl d'aujourd'hui, 34 ans après la catastrophe. L'auteur a parfaitement réussit à nous rendre ce contexte suffocant, angoissant, et avec de détails qui touchent le lecteur au plus profond de son âme. C'est à la fois brillant, bien documenté, bien écrit pour le contexte, mais légèrement caricatural en ce qui concerne les personnage et leur histoire intime. 7.5

    18/03/2020 à 09:23 Polarbear (664 votes, 7.8/10 de moyenne) 14

  • 8/10 Un bon polar dont l'intérêt principal réside dans le lieu géographique où il se déroule . J'ai aimé découvrir la ville fantôme de Pripyat. Je savais qu'elle existait mais cette histoire nous plonge vraiment dans cette zone interdite et on apprend bcp de choses sur la façon dont ça se passe là bas.
    Tout le côté géopolitique est aussi très intéressant.

    25/01/2020 à 09:58 calimero13 (897 votes, 7.4/10 de moyenne) 14

  • 9/10 En contrepoint de l'atmosphère saturée de radiations dans laquelle évoluent ses personnages, Morgan Audric nous offre une bouffée d'air frais, par la grâce de cet excellent thriller, qui irradie d'une aura particulière... 
    Pour un livre qui traite principalement de la catastrophe de Tchernobyl, son rayonnement est loin d'être néfaste, et s'explique par le travail de documentation assez époustouflant fourni par l'écrivain, et le suspense savamment distillé tout du long, qui se traduit par un régal de lecture, instantané et immersif...
    Scènes d'une grandeur déchue, théâtres d'un conflit fratricide, il ne sont pas nombreux les auteurs de polars français, pour leur second bouquin, à s'aventurer au milieu des grands espaces déç(h)us de l'ancienne Union soviétique...
    Et de Kiev à Pripiat, en passant par Tchernobyl, Morgan Audric confine le lecteur dans un environnement suffocant, aride, en pleine dévastation nucléaire, en compagnie d'une paire d'enquêteurs éminemment sympathique et pugnace, malgré l'épée de Damocles flottant dans l'atmosphère...
    Le style soyeux de l'auteur, qui conduit son récit sans à-coups, ni excès de vitesse, termine de donner à cette histoire de (très) bonnes raisons de la lire...

    24/06/2019 à 23:04 jackbauer (660 votes, 7.2/10 de moyenne) 14

  • 9/10 Ce roman a été une excellente surprise. Je n’ai pour ma part pas lu le précédent roman de Morgan Audic, "Trop de morts au pays des merveilles", mais au vu de cette lecture, je pense que je ne vais pas tarder à me le procurer tant la plume de cet auteur me semble assurément addictive. Un polar en plein cœur de la zone de Tchernobyl, absolument passionnant !

    15/04/2020 à 22:27 Charliebbtl (126 votes, 7.4/10 de moyenne) 13

  • 9/10 Un polar comme je les aime. Une atmosphère apocalyptique, des enquêteurs attachants dont les investigations s'entrecroisent, des détails et anecdotes qui font mouche, des flashback dans cette Ukraine meurtrie autant hier qu'aujourd'hui. On se demande où cela va nous mener.
    Et cerise sur le gâteau, un final qui tient ses promesses. Les moins ? Dur d'en trouver... je vous laisse chercher. Me fait penser par certains aspect à "empereur des ténèbres" d'I.Del Valle, le côté détails et ambiance de fin du monde.

    23/03/2020 à 00:30 Lucas 2.0 (347 votes, 7.7/10 de moyenne) 12

  • 7/10 Roman plutôt bien ficelé qui détient des airs des Rivières Pourpres et qui est très scénographique.
    L'ambiance irradiée de Tchernobyl est complètement survoltante et c'est la force du livre, qui, du reste, est assez riche en personnages et intrigues secondaires qui reviennent au premier plan dans le dernier tiers du bouquin.
    J'ai bien aimé les passages historiques très méconnus sur l'histoire de l'Ukraine et de l'URSS, j'ai apprécié la documentation nourrie sur la "zone" de Pripiat, sur la taxidermie, j'ai moins aimé les détails sordides et macabres, concession au genre du thriller qui était, me semble t il, dispensable.

    05/10/2019 à 16:30 clemence (339 votes, 7.7/10 de moyenne) 12

  • 10/10 26 avril 1986: date funeste à Tchernobyl.Les événements occultent un double meurtre et l'irradiation de la zone entraine sa fermeture.

    Pour autant la région est devenue le centre d'un nouveau "tourisme" et 33 ans après un nouveau meurtre a lieu. Un corps mutilé est découvert à Pripiat. Un corps dont l'identité ramène à la nuit de la catastrophe.
    Pour faire la lumière sur toute l'histoire une double enquête avec aux manettes Melnyk le milicien ukrainien d'un côté et Rybalko le flic moscovite borderline. Leurs chemins vont se croiser....

    Un thriller redoutable qui propose une immersion assez incroyable dans cette double page d'histoire récente (Tchernobyl et la crise russo-ukrainienne). Ambiance pesante, environnement totalement hors du commun, écriture fluide et incisive.
    La réussite est totale.
    La claque de ces six premiers mois

    26/06/2019 à 14:44 Fab (626 votes, 8/10 de moyenne) 12

  • 9/10 Une excellentissime lecture. Le climat est anxiogène, gris et toxique. Une atmosphère qui dépeint de manière ultra-réaliste la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences. C'est très bien documenté. L'histoire passionnante se lit en apnée et les protagonistes sont très attachants. Aucuns points négatifs dans ce roman. Un auteur à suivre.

    04/11/2019 à 15:41 LeoLabs (336 votes, 7.3/10 de moyenne) 11

  • 8/10 Un bon thriller, qui vaut surtout par le lieu où se déroule l'enquête. Ayant démarré la lecture, juste après avoir vu l'excellente série Chernobyl, j'ai découvert les suites de cette catastrophe, qui 30 ans après, restent bien présentes.
    L'histoire est de bonne facture, avec une bonne vulgarisation sur la taxidermie.
    Un bémol sur le style que j'ai trouvé un peu quelconque.

    15/10/2019 à 19:44 charlice (277 votes, 7.7/10 de moyenne) 11

  • 8/10 Un très bon thriller de cet auteur, que je découvre, et qui maîtrise tous les codes du genre.
    L'histoire est très intéressante et Morgan Audic sait maintenir l'attention de son lecteur et lui donner envie de découvrir le fin mot de l'histoire.
    Alors certes, certains personnages sont peut-être un peu caricaturaux, mais, selon moi, cela n'amoindrit pas son attrait.
    Et un des points forts du roman est sans conteste le lieu où l'intrigue se déroule. En effet, dans un autre cadre, il est très vraisemblable que le roman aurait été bien moins différenciant (au regard des autres thrillers car l'intrigue de De bonnes raisons de mourir reste assez classique)
    Mais voilà, le cadre de Pripiat et de Tchernobyl est vraiment très particulier et Morgan Audic l'exploite admirablement bien (on devine le travail préparatoire et on ressent le souci du détail).
    J'ai eu la chance de voir récemment l'excellente série Chernobyl et tout au long du roman, je visualisais les images de la série (elle aussi, très soucieuse des détails et de la vérité historique), ce qui a, je le pense, encore plus facilité mon immersion dans le décor tout particulier de ce très bon roman.

    16/10/2020 à 18:45 ericdesh (844 votes, 7.4/10 de moyenne) 10

  • 8/10 Depuis près d'un an ce roman m'attend dans ma PAL. Ça y est ! c'est lu ! et ça m'a plu! Tous ceux qui aiment Grangé jetez vous dessus, vous allez le dévorer comme moi. Comparer Audic à Grangé est un compliment de ma part. Tout est bon, l'histoire, l'environnement, les personnages, l'action,...
    Seul bémol et c'est pour cette raison que je ne mets "que" 8, est que c'est une trame assez classique et on devine la fin pour les habitués.
    Véritable page turner à lire.

    21/05/2020 à 19:10 boumkoeur (191 votes, 8.5/10 de moyenne) 10

  • 7/10 L'intérêt de ce roman réside principalement dans sa localisation géographique, relativement peu utilisée dans les romans policiers me semble-t-il. L'auteur de nationalité française a fait un gros travail de documentation probablement, car je me suis bien immergé dans le décor. Le récit est quant à lui bon, mais sans atteindre des sommets. Ce n'est cependant que le deuxième roman de l'auteur.

    27/01/2020 à 18:50 gamille67 (2064 votes, 7.3/10 de moyenne) 10