De bonnes raisons de mourir

21 votes

  • 8/10 Une enquête policière sur des meurtres atroces. Oui il y a terriblement de cruauté dans ces meurtres "signés" et où l'on découvre qu'ils sont les manifestations d'une vengeance mûrie durant près de 30 ans. Ça se passe en Ukraine, à la frontière de Tchernobyl et c'est ce qui m'a fasciné. Vivre aux limites de cette zone interdite, maudite où tout a chaviré en 1986 lors de l'explosion de la centrale nucléaire. Et au-delà du récit policier, des enquêteurs et de leurs motivations, des victimes et de leurs histoires, c'est le lieu qui prend toute la place dans cette histoire, qui en est la vedette pour moi. Oui fasciné car difficile de comprendre que certains retournent vivre dans la zone ou en squattent certains édifices. Difficile d'imaginer que d'autres font fortune en démantelant tout ce qui est resté de la vie quotidienne en transformant et revendant ces matériaux hautement irradiés. On s'entend que Pripiat et les villes alentours font sauter le dosimètre lorsque qu'enclenché et simplement penser y revenir vous irradie. Ce qui m'a intéressé aussi de ce titre c'est aussi le quotidien de ces citoyens ukrainiens, plus ou moins pauvres ou malades pour certains et obligés de côtoyer les oligarques ou les mafieux qui contrôlent le marché noir. Car il semble que vivre en Ukraine c'est vivre la guerre civile, c'est encore subir la transition du système d'économie russe vers celui de marché, c'est la vie moderne dans l'ombre des fantômes de l'ère soviétique. Mais lire De bonnes raisons de mourir c'est une bonne découverte et Morgan Audic est certes un auteur à suivre.

    05/02/2020 à 15:36 Sylviegeo (3 votes, 8/10 de moyenne) 5

  • 7/10 L'intérêt de ce roman réside principalement dans sa localisation géographique, relativement peu utilisée dans les romans policiers me semble-t-il. L'auteur de nationalité française a fait un gros travail de documentation probablement, car je me suis bien immergé dans le décor. Le récit est quant à lui bon, mais sans atteindre des sommets. Ce n'est cependant que le deuxième roman de l'auteur.

    27/01/2020 à 18:50 gamille67 (1359 votes, 7.2/10 de moyenne) 5

  • 6/10 ... Tout ce qui concerne la vie en Ukraine sonne véridique mais pas dans le sens journalistique, presque vécu, et c'est un plaisir de se plonger dans le début de ce roman plutôt original quant à sa géographie (Franck Thilliez s'y était intéressé avec l'intrigue d'Atomka en 2012). Par leur côté très cinématographique, les meurtres du ou des tueurs en série à l'oeuvre dans ce 2ème livre de Morgan Audic (Trop de morts au pays des merveilles) m'ont paru très tarabiscotés, particulièrement élaborés, mais j'avoue que quelques mois après la fin de ma lecture, j'ai complètement oublié l'intérêt qu'avait l'assassin a signé son passage avec des oiseaux empaillés....

    27/01/2020 à 15:47 Mephisto (176 votes, 7.2/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Un bon polar dont l'intérêt principal réside dans le lieu géographique où il se déroule . J'ai aimé découvrir la ville fantôme de Pripyat. Je savais qu'elle existait mais cette histoire nous plonge vraiment dans cette zone interdite et on apprend bcp de choses sur la façon dont ça se passe là bas.
    Tout le côté géopolitique est aussi très intéressant.

    25/01/2020 à 09:58 calimero13 (644 votes, 7.4/10 de moyenne) 10

  • 8/10 Un roman dépaysant (mais déprimant !) qui se déroule dans une zone géographique rarement choisie par les auteurs de polars. On apprend une foultitude de choses sur les relations compliquées entre la Russie et l'Ukraine ainsi que sur la vie, infiniment triste, même trois décennies après, des Ukrainiens après la catastrophe de Tchernobyl.
    "De bonnes raisons de mourir" est un livre complet et équilibré qui mêle habilement la petite histoire à la grande. Dans les villes abandonnées suite à l'explosion de la centrale, deux flics courageux et attachants, un Russe et un Ukrainien, mènent séparément leur enquête sur un tueur en série adepte de taxidermie.
    Si la traque est passionnante, le contexte l'est tout autant et file quand même une grosse baffe. Un roman efficace et pédagogique, qu'il faut absolument lire pour ne pas oublier la tragédie qui s'est déroulée il y a trente ans et dont les séquelles perdureront des siècles et des siècles.
    La fin est soignée et pince un petit peu le coeur quand même...

    24/01/2020 à 19:36 Ironheart (534 votes, 7.5/10 de moyenne) 10

  • 8/10 Je ne suis absolument pas un grand connaisseur de la Russie et de ses pays limitrophes, que ce soit en termes de géopolitique, de mentalité et de composantes des populations locales, ou des systèmes politiques et sociales. Je m’intéresse cependant à l’actualité politique, aux tensions voire conflits actuels entre la Russie et l’Ukraine. Et en plus, comme toutes les personnes de ma génération, la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, la chute de l’URSS, … ont marqué mon adolescence. J’ai donc comme tout le monde des images, des stéréotypes sur ces pays.

    C’est donc avec un œil (ou deux, c’est mieux pour lire si on les possède encore) innocent que je me suis plongé dans ce polar où j’y ai trouvé tous les clichés que j’ai de ces pays de l’Est : mafia, corruption, tension entre les populations, pauvreté, guerre larvée pour des territoires déchirés à cause d’un lourd passé, développement d’un tourisme de masse sur les ruines de Tchernobyl,… Morgan Audic développe tous ces éléments sans lourdeur et avec passion le temps d’une enquête sur des meurtres commis de manière très sophistiquée. Et on lit les recherches effectuées parallèlement par le capitaine Joseph Melnik et sa jeune coéquipière Galina Novak, qui n’aspirent qu’à une résolution rapide de ce crime qui leur permettrait d’être mutés en dehors de la zone de Tchernobyl ; et par Rybalko, policier à Moscou, à qui l’on a annoncé une mort prochaine, rongé par le cancer, engagé par Vektor Sokolov, richissime russe et père de la victime, voyant ainsi avec la conséquente prime la possibilité de faire opérer sa fille et de se racheter en tant que père.

    Outre une intrigue très originale, et des personnages aussi différents qu’attachants, on découvre un pays confronté à son passé et à son malheur. Morgan Audic a trouvé un cadre idéal pour y développer un polar aussi ambitieux que réussi. De bonnes raisons pour …. lire ce livre !

    26/11/2019 à 12:05 JohnSteed (178 votes, 7.9/10 de moyenne) 11

  • 9/10 Tous les ingredients d'un bon polar. On a en effet un vrai bon scenario sur une toile de fond originale (Tchernobyl et sa zone interdite) et des personnages très intéressants à suivre. C'est très documenté et instructif et on apprend une foule d'infos sur la vie dramatique de ces Ukrainiens sacrifiés et condamnés par leurs hauts dirigeants, tous plus pourris les uns que les autres. Ajoutez à cela la guerre du Donbass, déclenchée il y a quelques années et l'on comprend qu'il vaut mieux ne pas être né dans ce coin de planète durant ces 40 dernières années... Bravo à l'auteur qui est arrivé à retranscrire ce contexte vraiment glaçant. Enquête passionnante + reconstitution historique au top = vraie réussite!

    23/11/2019 à 14:59 panou71 (18 votes, 7.8/10 de moyenne) 11

  • 4/10 Sans doute ma critique va faire un peu exception, mais je n'ai pas du tout accroché au concept cherchant à mêler enquête policière et description de la vie à Pripiat et Tchernobyl 30 ans après la catastrophe. Sur ce dernier point, je vous recommande chaudement la série chernobyl. L'idée était très séduisante, mais l'histoire est rallongée à outrance, avec certes quelques rebondissements, mais sans réel rythme. Et plus la lecture avance, plus l'ennui s’immisce, ce qui n'est jamais bon pour un polar - bien sur c'est juste mon avis ou comment ne pas donner de "bonnes raisons de le lire".

    05/11/2019 à 20:30 fred69 (74 votes, 6.5/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Une excellentissime lecture. Le climat est anxiogène, gris et toxique. Une atmosphère qui dépeint de manière ultra-réaliste la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences. C'est très bien documenté. L'histoire passionnante se lit en apnée et les protagonistes sont très attachants. Aucuns points négatifs dans ce roman. Un auteur à suivre.

    04/11/2019 à 15:41 LeoLabs (181 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un bon thriller, qui vaut surtout par le lieu où se déroule l'enquête. Ayant démarré la lecture, juste après avoir vu l'excellente série Chernobyl, j'ai découvert les suites de cette catastrophe, qui 30 ans après, restent bien présentes.
    L'histoire est de bonne facture, avec une bonne vulgarisation sur la taxidermie.
    Un bémol sur le style que j'ai trouvé un peu quelconque.

    15/10/2019 à 19:44 charlice (118 votes, 7.7/10 de moyenne) 8

  • 7/10 Roman plutôt bien ficelé qui détient des airs des Rivières Pourpres et qui est très scénographique.
    L'ambiance irradiée de Tchernobyl est complètement survoltante et c'est la force du livre, qui, du reste, est assez riche en personnages et intrigues secondaires qui reviennent au premier plan dans le dernier tiers du bouquin.
    J'ai bien aimé les passages historiques très méconnus sur l'histoire de l'Ukraine et de l'URSS, j'ai apprécié la documentation nourrie sur la "zone" de Pripiat, sur la taxidermie, j'ai moins aimé les détails sordides et macabres, concession au genre du thriller qui était, me semble t il, dispensable.

    05/10/2019 à 16:30 clemence (276 votes, 7.7/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Parler des personnages déjà. Dire que l’auteur leur donne une substance et que malgré les dangers des clichés, les caractères torturés paraissent presque inédits. Dire qu’il a su créer l’empathie du lecteur, voire la totale surprise quant à leur destin.

    Ensuite, décrire le décor sinistre, les lieux fantômes et l’angoisse qu’ils procurent....

    22/09/2019 à 08:30 PoisonIvy (308 votes, 7.6/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Avec un titre comme De bonnes raisons de mourir, nous sommes pour le moins aguichés, attirés par ce roman dans lequel nous mettons beaucoup d’espoirs.

    On se dit que l'on va avoir une intrigue policière assez classique, mais l'originalité provient du lieu dans lequel se trouve le corps : le village roche de la centrale nucléaire de Tchernobyl et fermé au public. Ce n'est pas ce faux-semblant de huis-clos qui va propulser l'enquête dans une autre dimension, mais bien l'ennemi invisible des lieux : la radiation. Car contrairement à un meurtre commis dans un univers "sain", on ne fait pas ce que l'on dans cette zone avec ce qui s'y trouve. IL faut déjà trouver des enquêteurs qui acceptent (ou sont contraints) de s'y rendre, pouvoir extraire des indices de la zone et les exploiter suivant certains protocoles. Ainsi on ne peut pas autopsier un corps irradié comme un autre.

    On l'aura compris sous couvert d'une enquête policière Morgan Audic, un peu comme Olivier Norek dans Surface, souhaite nous faire découvrir un pays, ses coutumes, ses pratiques. Dans De bonnes raisons de mourir c'est avant tout de dénoncer la gestion de cet accident nucléaire qui a impacté la région et ses habitants, mais le monde dans son ensemble; tant sur le moment mais aussi et surtout de nos jours. Il est incroyable de voir le laxisme des autorités corrompues ou focalisées sur leur désir de pouvoir.

    Ce roman donne plus d'informations géo-politiques sur la Russie et l'Ukraine que la plupart des journaux et magasines d'informations de la presse écrite ou télévisuelle.

    S'il y avait un défaut dans ce roman serait la symétrie des deux équipes enquêtant sur ces morts, au risque parfois de troubler le lecteur et de le tromper dans l'identification de l'équipe. Mais cela ne devrait arriver que si vous lisez ce livre par petits bouts, avec de fréquents arrêts. Autant dire que cela ne devrait que très rarement se produire une fois que vous serez pris par l'histoire et l'ambiance du livre.

    04/09/2019 à 20:38 QuoiLire (195 votes, 6.7/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Dans une ambiance très lourde et plombée par l'omni présence du danger radioactif, l'auteur déroule une histoire de vengeance très bien menée. Écriture et style maitrisés font de ce thriller une histoire accrocheuse.

    02/09/2019 à 10:40 Surcouf (214 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Roman policier original de part l'endroit où il se déroule. On suit le parcours de 2 flics dont les enquêtes finissent par se croiser. On en apprend également plus sur les conséquences de l'explosion de Tchernobyl et un dénouement final qui fait froid dans le dos.

    22/08/2019 à 14:41 Matyeux (103 votes, 7.3/10 de moyenne) 9

  • 7/10 Un roman très intéressant de part son décor et son ambiance, même si j'aurais souhaité plus de précisions sur la situation et la vie dans cette zone irradiée. La partie thriller bien que classique fonctionne, sans être transcendante.

    21/08/2019 à 10:10 zonedead (348 votes, 7.4/10 de moyenne) 7

  • 8/10 J'ai beaucoup aimé ce roman, l'atmosphère, la description de la zone, les informations sur Tchernobyl et les personnages loin d'être lisses. Tout m'a enchanté jusqu'à la fin où j'ai eu du mal avec le dénouement et les scènes d'actions. Cette fin m'a un peu gâché le plaisir, mais quel dépaysement !!!

    12/08/2019 à 09:24 newsovski (124 votes, 7.7/10 de moyenne) 8

  • 6/10 Je ne suis malheureusement pas complètement rentré dans l'histoire de ce thriller, qui manque un peu d'action et de retournement de situation. Par contre, l'ambiance de Tchernobyl et des zones interdites est intéressante et parfaitement bien retranscrite.

    21/07/2019 à 21:44 jasonkite (174 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 10/10 26 avril 1986: date funeste à Tchernobyl.Les événements occultent un double meurtre et l'irradiation de la zone entraine sa fermeture.

    Pour autant la région est devenue le centre d'un nouveau "tourisme" et 33 ans après un nouveau meurtre a lieu. Un corps mutilé est découvert à Pripiat. Un corps dont l'identité ramène à la nuit de la catastrophe.
    Pour faire la lumière sur toute l'histoire une double enquête avec aux manettes Melnyk le milicien ukrainien d'un côté et Rybalko le flic moscovite borderline. Leurs chemins vont se croiser....

    Un thriller redoutable qui propose une immersion assez incroyable dans cette double page d'histoire récente (Tchernobyl et la crise russo-ukrainienne). Ambiance pesante, environnement totalement hors du commun, écriture fluide et incisive.
    La réussite est totale.
    La claque de ces six premiers mois

    26/06/2019 à 14:44 Fab (459 votes, 7.9/10 de moyenne) 10

  • 9/10 En contrepoint de l'atmosphère saturée de radiations dans laquelle évoluent ses personnages, Morgan Audric nous offre une bouffée d'air frais, par la grâce de cet excellent thriller, qui irradie d'une aura particulière... 
    Pour un livre qui traite principalement de la catastrophe de Tchernobyl, son rayonnement est loin d'être néfaste, et s'explique par le travail de documentation assez époustouflant fourni par l'écrivain, et le suspense savamment distillé tout du long, qui se traduit par un régal de lecture, instantané et immersif...
    Scènes d'une grandeur déchue, théâtres d'un conflit fratricide, il ne sont pas nombreux les auteurs de polars français, pour leur second bouquin, à s'aventurer au milieu des grands espaces déç(h)us de l'ancienne Union soviétique...
    Et de Kiev à Pripiat, en passant par Tchernobyl, Morgan Audric confine le lecteur dans un environnement suffocant, aride, en pleine dévastation nucléaire, en compagnie d'une paire d'enquêteurs éminemment sympathique et pugnace, malgré l'épée de Damocles flottant dans l'atmosphère...
    Le style soyeux de l'auteur, qui conduit son récit sans à-coups, ni excès de vitesse, termine de donner à cette histoire de (très) bonnes raisons de la lire...

    24/06/2019 à 23:04 jackbauer (537 votes, 7.1/10 de moyenne) 11