Un homme dans la brume

Tuer ma solitude (In a Lonely Place)

2 votes

  • 9/10 Ce roman est assez incroyable... Il sort en 1947, les techniques de profilage ne sont pas à l'ordre du jour, rien n'est formalisé même si certains enquêteurs ont certainement repéré tout un tas de signes récurrents dans les modes opératoires, les profils, etc., et pourtant le tueur en série décrit par Dorothy Belle Hughes est vraiment crédible, tant au niveau de son comportement que de sa psychologie. Loin d'être un surhomme du mal, c'est monsieur Tout-le-monde : il doute, il s'apitoie sur lui-même, il rêve d'intégrer la haute société, il se sent seul... On le suit dans sa vie de tous les jours, on connaît ses pensées et on devine que ça va mal se terminer, mais quand et de quelle manière ? Le livre se lit tout seul, il est passionnant de bout en bout. Petit bonus : la postface de Megan Abbott, consacrée au "hard-boiled" et à ses personnages, est remarquable.

    20/08/2019 à 17:53 Horatio (271 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 9/10 D. B. Hughes publiait ce roman en 1947, un texte noir axé sur la psychologie des personnages, en particulier celle d'un tueur en série qui sévit dans un Los Angeles brumeux des années d'après guerre. Un récit précurseur qui ouvrira de nouvelles perceptives au genre.
    L'intrigue qui situe le lecteur au plus proche de ce tueur devient très vite passionnante. On a affaire à un être perturbé, calculateur, machiavélique qui nous entraîne littéralement dans sa machination. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ils ont une grande importance dans l'évolution de son comportement.
    Un "classique", à lire absolument !

    08/08/2019 à 20:48 Emil (398 votes, 7.3/10 de moyenne) 9