Surface

12 votes

  • 8/10 Avec une nouvelle héroïne terriblement attachante, Olivier Norek s'invente un personnage complexe, ambigu, traversé par des conflits affectant jusqu'à sa personnalité, son identité profonde. Qui est-elle ? Est-ce que l'ancienne Noémie a survécu l'opération ? Mais l'auteur évite soigneusement d'en faire des tonnes sur le sujet, et se lance dans une intrigue assez inattendue où tout se retrouve marqué par la dualité : ville contre campagne, présent contre passé, etc. Une histoire qui prend son temps pour se déployer après une longue introduction autour du personnage principal, avant de prendre de la vitesse en mode thriller. Un polar fluide, dense, et surtout profondément humain. Une vraie réussite.

    26/03/2019 à 17:27 Mephisto (168 votes, 7.2/10 de moyenne) 12

  • 8/10 Après son Entre deux mondes, Olivier Norek nous immerge entre deux eaux, sans crainte de décompression...
    Au détour d'une phrase, comme une épithète, qui traverse son nouveau roman, remonte à la Surface ce qui distingue le réussi du mémorable : " Ici, nous commençons toujours par l'humain, parce que nous le connaissons."
    Là encore, comme dans la majorité de ses histoires, Norek s'attache à l'humain, et nous avec...
    Il est comme son protagoniste de la Fluviale, celui qui, de par son métier de flic, a certainement dû plonger au plus profond de l'âme humaine, pour savoir que les faiblesses et les failles de nos contemporains racontent bien plus, et bien mieux, que toutes les péripéties romanesques que l'on pourrait imaginer...
    Pas besoin d'artifices, ou de rocambolesque, pour attiser la passion...
    Plutôt que de capitaliser sur ses derniers succès, Norek " s'enterre" en Aveyron pour cette affaire de résurrection, à la fois individuelle et collective, ce cold case, que viennent réchauffer une affection, pour ses personnages, et une maîtrise du sujet, qui, de livre en livre, ne se démentent pas...
    Au final, un grand Yes pour mademoiselle No...

    08/04/2019 à 15:04 jackbauer (492 votes, 7.1/10 de moyenne) 9

  • 8/10 Du très bon Norek.
    Une héroïne forte et attachante, une intrigue très bien menée, un contexte original avec ce village sous les eaux, des personnages secondaires intéressants, une écriture fluide et un twist final que je n'avais pas vu venir !
    bref, un roman que j'ai dévoré ! j'espère retrouver bientôt Noémie dans de nouvelles aventures !

    04/05/2019 à 07:12 calimero13 (593 votes, 7.4/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Ce nouveau livre vaut par la qualité et l’épaisseur de tous les personnages qui composent cette histoire, même si le récit m’a moins remué qu’entre deux mondes ce fut néanmoins un très bon moment de lecture.
    Pourvu que None soit pas le personnage d’un seul livre

    16/04/2019 à 22:22 tduvi (313 votes, 7.6/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Encore un polar terriblement efficace pour Olivier Norek. Un personnage brisé qui cherche à se reconstruire et qui se confronte à un cold case dans une campagne profonde. Une intrigue bien menée qui nous tient jusqu'aux dernières pages avec au centre de toute l'intrigue : l'humain ... Bravo !

    15/04/2019 à 12:23 Luzlïa (144 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Agréablement surpris par Surface qui, dans un style très différent d'Entre Deux Mondes, arrive aussi à toucher par sa description des personnages profondément humains. Celui de Noémie est marqué et bien écrit. L'histoire de ce cold case est en tout point réussie.

    20/05/2019 à 19:32 newsovski (107 votes, 7.8/10 de moyenne) 5

  • 8/10 « Surface » pourrait presque sembler être l’œuvre d’un autre auteur tant l’univers est dissemblable de ses précédents romans et pourtant on y retrouve le style « Norek » auquel on s’est habitué. C’est vif et percutant. C’est parfois caustique et émouvant. C’est vivant.

    18/05/2019 à 11:42 PoisonIvy (287 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Abîmée dans sa chair lors d'une interpellation , cabossée dans sa tête ensuite la capitaine Chastain est mis au placard dans l'Aveyron.
    Entre vie à la campagne,nouveaux collègues et ennui elle entame sa reconstruction jusqu'à de douloureux souvenirs remontent à la surface.
    Prenant,rythmé,percutant Olivier Norek enchaine parfaitement après Entre deux mondes. Ses personnages sont biens campés, fonctionnent parfaitement.
    La palme revenant revenant à Chastain.
    Très bon

    14/07/2019 à 22:39 Fab (458 votes, 7.9/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Après Entre deux mondes, magistral roman sociétal en 2017, on attendait Olivier Norek : Coste ou pas Coste en 2019 ?
    C’est un dépaysement que nous offre l’auteur, dans une région qu’il connaît bien puisqu’il y a passé son enfance. C’est sans doute pour cette raison que son évocation des lieux est particulièrement sensible.
    Avalone, englouti pour la construction d’un barrage a gardé ses secrets tout comme le capitaine Noémie Chastain, écartée de son habituel lieu de travail, suite à une blessure par balle, qui a elle aussi englouti une moitié de son visage, révélant un étrange parallèle avec le village disparu. Tout aurait dû être paisible, la surface du lac apaisant les troubles refoulés depuis vingt cinq années. Tout aurait dû permettre à Noémie de mener sa mission d’évaluation mais semble-t-il les secrets crèvent la surface …
    Bien loin des cités qu’il a décrites dans sa trilogie « Coste », bien loin de l’émotion qu’il nous a transmise dans Entre deux mondes, tout aussi prenant, après un prologue dérangeant, nous suivons sans relâche Noémie et sa nouvelle équipe. Une plongée sous la surface à mi-parcours de l’intrigue, commence comme une respiration zen et salutaire, pour se transformer en cauchemar pour les claustrophobes.
    Très documenté, ce thriller nous ouvre de nouveaux horizons avec Olivier Norek qui au passage, pour notre plus grand plaisir élimine quelques uns de ses potes et confrères. J’ai beaucoup aimé, apprécié ce changement d’ambiance et de personnages.

    25/05/2019 à 15:00 Dany33 (419 votes, 7.9/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Norek change complètement de style et d’environnement avec ce nouveau polar. Un coldcase efficace dans une ambiance loin du 93 habituel.

    13/07/2019 à 10:48 guimouts (255 votes, 8/10 de moyenne) 3

  • 7/10 C'est le second roman d'Olivier Norek qui s'éloigne de sa zone de confort des enquêtes dans le 9 3. Après Entre deux mondes et sa jungle calaisienne, cette fois-ci ils nous convient à suivre une enquête en pleine campagne aveyronnaise. "Ah ouiah quand même", comme dirait un personnage du roman.

    En fait ce n'est pas vraiment une enquête que l'on suit, mais l'histoire d'une policière défigurée au cours d'une intervention, et qui, pour ne pas démoraliser ses équipes avec son handicap, est envoyée dans la zone la plus tranquille de France. Si on se doute bien que la zone ne sera plus aussi tranquille qu'elle le fût, c'est avant tout une remise en question du personnage principal. Il est question de trouver de nouveaux point s de repère tant dans l'acceptation de soi, de sa séduction, de sa relation aux autres; mais également au niveau professionnel au recours à des techniques plus "classiques", plus humaines, loin des services ultra-technologique des grandes villes.

    Ne vous fiez pas aux apparences, si ce roman n'est pas aussi incisif et survolté que les précédents, il sert comme à chaque fois à l'auteur à dénoncer des injustices, des dysfonctionnements dans l'administration policière. Il donne bien sûr de plus en plus d'amplitude à ses personnages, les rendant donc de plus en plus complexes, difficiles à saisir, et donc de plus en plus de possibilités quand à leur avenir dans l'histoire.

    Si vous avez une envie de vous mettre au vert, mais avec un peu de noir, laissez-vous tenter par ce whodunnit.

    26/05/2019 à 21:05 QuoiLire (171 votes, 6.7/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Avec son prologue particulièrement percutant, Surface d'Olivier Norek donne naissance à une héroïne à la fois touchante et détonante.

    Mais en la sortant du contexte urbain habituel, Olivier Norek propose à son lectorat un décor rural qui devient l'un des éléments majeur de son roman.

    Le lecteur se retrouve à accompagner la convalescence de Noémie, à découvrir en même temps qu'elle son cadre de travail inédit et arpenter cet autre quotidien.

    On tombe très rapidement sous le charme de cette No 2.0 ainsi que de son équipe de travail.

    Les différents rebondissements nous tiennent en haleine jusqu'à la dernière page. Impossible d'échapper au petit pincement au cœur de la dernière révélation.

    Une belle prise de risque maitrisée par Olivier Norek pour ce roman rural noir. Il démontre à nouveau la volonté de son auteur de sortir des sentiers battus et de plonger à cœur perdu dans ce nouvel environnement.

    26/06/2019 à 22:01 Fredo (952 votes, 7.9/10 de moyenne) 1