Islanova

10 votes

  • 8/10 Julian Stark ne s’attendait pas à ça : en rentrant chez lui, il découvre sa fille, Charlie, au lit avec Leny, son beau-fils. Les deux adolescents décident de quitter le domicile et fuient vers une nouvelle ZAD, sur l’île d’Oléron. Cette enclave, naissante, est tenue sous la poigne d’un homme qui se fait appeler Vertigo, qui mène une escouade d’écologistes convaincus, les 12 – 10. Pour Charlie et Leny, le début d’une aventure humaine et citoyenne. En réalité, le début d’un cauchemar dont nul n’a entraperçu la tragédie à venir.

    Ce nouveau roman de Jérôme Camut et Nathalie Hug impressionne d’entrée de jeu par son format : on avoisine les huit cents pages ! Choral, scindé en cent soixante chapitres, cet ouvrage remue, à sa lecture, par l’énergie qui s’en dégage. Celles et ceux qui auront déjà lu les livres de la série W3 retrouveront cette écriture simple et très efficace des deux auteurs, mettant avec justesse en relief les psychologies et sentiments de personnages variés, souvent malmenés, et dont les destinées brutales vont s’entrechoquer. Ici, c’est le principe de la Zone À Défendre qui constitue le thème central. Une parcelle du territoire français, pris de force par un groupe d’activistes ayant pris comme pseudonyme la date de la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb, ce qui a amorcé à leurs yeux le partage de la surface terrestre entre les grandes hégémonies nationales et capitalistes. Le roman s’attache à démontrer les dérives et atrocités pratiquées par les sociétés modernes, consuméristes, égoïstes et malveillantes. Et c’est dans cet écrin de l’île d’Oléron, proto-État, que doit naître une nouvelle patrie, pour une vision alternative de l’humanité et du partage de ses richesses. Une véritable ode à l’engagement civique et à la prise en main d’un destin mondial commun. Jérôme Camut et Nathalie Hug n’en oublient nullement de placer beaucoup d’actions et de péripéties dans leur opus : des fusillades, des trahisons, une intelligence artificielle redoutable, des scènes très visuelles, voire cinématographiques, et des événements spectaculaires qui iront également se dérouler bien au-delà de cet archipel, avec une fin suffisamment ouverte pour laisser augurer une éventuelle suite. Certes, quelques points pourront faire soupirer certains lecteurs voire les rebuter : une certaine candeur dans les idéaux exposés, des moments peut-être trop hollywoodiens et assez peu crédibles. Mais le souffle de l’aventure ne retombe jamais, du prologue à l'épilogue, mû tout autant par une volonté de distraire que de poser des questions nécessaires même si toutes les réponses ne sont pas obligatoirement adéquates.

    Encore un très bon roman de la part de l’entité CamHug.

    06/06/2018 à 18:04 El Marco (1845 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Malgré l'épaisseur du livre, j'ai retrouvé tout ce que j'ai aimé chez W3 , un bon moment de lecture qui appelle une suite.

    03/04/2018 à 07:02 Diesel155 (141 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 4/10 Islanova m'a fait l'effet d'un pétard mouillé. Un début tonitruant avec une intrigue, une mise en place du scénario très intéressante, des personnages plus mystérieux les uns que les autres puis patatra, plus rien, un récit alambiqué, très brouillon et me laissant un sentiment d'incompréhension...je ne lirai pas le second tome si il y en a un un jour...

    03/02/2018 à 10:37 jasonkite (174 votes, 7.1/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Nettement en dessous de la trilogie des W3, il n'en reste pas moins qu'on passe un bon moment de lecture. Et cela a le mérite de pointer du doigt les problèmes liés à une répartition inégale de l'eau potable dans le monde, pb qui vont hélas, ne faire qu'empirer...

    01/01/2018 à 17:56 calimero13 (652 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Ilsanova est la nouvelle pierre à l'édifice CamHug. Un cadeau pour les nouveaux lecteurs qui découvrent pour la première fois un roman hors norme de cette entité à quatre mains. Et pour les lecteurs de la première heure, c'est une manière de fêter des noces. Les liens avec leurs personnages sont plus forts années après années, la passion est intact, leurs dévotions pour leurs lecteurs est toujours présente et le champs des possibles est sans limites. J'ai rarement vu des auteurs parvenir à lier leurs bibliographies, chaque nouveau roman renforçant l'autre, chaque ancien roman faisant office de fondations. Les CamHug sont des architectes dévoués à une seule cause : divertir lectrices et lecteurs. Avec Islanova, le contrat est une nouvelle fois parfaitement rempli.

    10/12/2017 à 16:44 Fredo (966 votes, 7.9/10 de moyenne) 6

  • 7/10 J’ai toujours hâte de lire les nouveaux polars de ce duo de choc, mais pour moi ce dernier n’est pas à la hauteur de leurs précédents. Pas mal mais peu mieux faire...

    25/10/2017 à 18:06 guimouts (260 votes, 8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Encore une fois le duo de choc percute notre quotidien avec un roman futuriste (mais peut être pas tant que ça). Peut-on faire passer ses idées par la force ?
    Rien n'est moins sur.

    17/10/2017 à 15:18 taylor (266 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Un roman exceptionnel, à plus d’un titre, qui ne ressemble à rien de ce que vous lirez durant cette année, Islanovateur. Jérôme Camut et Nathalie Hug proposent un cocktail détonnant d’action, d’émotions et de réflexion pour un récit aux différents angles de lecture.

    12/10/2017 à 08:01 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 5

  • 9/10 « Un enfant somalien, soudanais, éthiopien, mauritanien mérite autant d’attention qu’un enfant français, américain ou suédois ! » (Chapitre 133) et au titre de l’ « attention » il faut pointer l’accès à l’eau, à l’origine de (tous) nos maux.
    2025, dix ans après les attentats de Paris, Julian aime Vanda. Ils forment avec leurs enfants respectifs une famille recomposée harmonieuse jusqu’à la fugue des ados, attirés par le charisme d’un gourou de l’écologie, à l’autre bout de la France qu’ils vont traverser, pour se mettre au service d’une quasi secte aux pratiques extrêmes.
    Certes c’est la face visible de cet iceberg car ce thriller est beaucoup plus que ça … la confrontation de l’Utopie à la réalité, …
    Une intrigue dense et complexe, distillée au fil de ses 677 pages, pour la version numérique, à la lecture desquelles on ne s’ennuie pas une seule seconde. Les auteurs nous installent dans ce qui pourrait être une (presque) banale manifestation bobo pour un monde écolo, qui dérive avec ses protagonistes « ultras » voulant assurer la sécurité de leurs adeptes, vers une dictature et une apocalypse. Parabole ? Sans doute, mais peut-être malheureusement prémonitoire …
    Jusqu’où est-on prêt à aller pour défendre la vie, la nature, ses valeurs ? C’est dans ce que nous entraîne ce duo d’auteurs qui a déjà douze romans à son actif, avant ce (gros) dernier et quand on leur demande s’ils sont pour la légalité ou si la fin justifie les moyens, ils répondent qu’ils se sentent Républicains dans un monde sans sens … Leur posture se confronte donc ici avec la dure réalité … par l’imaginaire… pour le moment !
    Ce roman noir est a mon sens un incontournable de cette rentrée.

    09/10/2017 à 14:59 Dany33 (465 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Je dois avouer que c'est une critique de livre qui m'a posé beaucoup de problèmes. Après avoir lu Islanova, je ne savais qu'en penser. Est-ce un bon ou un très bon roman ?

    Les éléments qui ont fait le succès du quatre-mains, Jérôme Camut et Nathalie Hug, sont toujours présents : des chapitres mêlant alternativement actions et progression de l'histoire ou définition de la psychologie des personnages, un écriture fluide qui rend ce thriller politique très agréable et pousse à la réflexion sur notre société de consommation. Avec un petit plaisir supplémentaire personnel :l'action du livre se déroule vers Royan et sur l'Ile d'Oléron, lieux de mes vacances. Je peux vous dire qu'à quelques détails

    Alors pourquoi est-ce que j'hésite entre bon livre et très bon livre ?

    J'ai découvert ces deux auteurs au travers de la trilogie W3 qui avait à la fois de grandes qualités narratives, policières, une intrigue parallèle poussée, des personnages travaillés et attachants. Dans Islanova, il y a certes de nombreux personnages mais je les trouve un peu moins fouillés, plus "standard", moins originaux; le fil de l'intrigue quoi que bonne, dynamique et avec de nombreux rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine, reste cependant linéaire. Sans doute le fait de dérouler l'ensemble de l'histoire sur un seul volume, même de 800 pages, contrairement aux trois de W3, n'a pas permis aux auteurs de déployer la mécanique du succès de leur précédente trilogie.

    Si ces quelques défauts restent mineurs par rapport à la qualité globale du livre, le plus gros défaut de ce livre qui en fait un bon livre et et non pas un très bon livre est le recours à une mise en scène très cinématographique, presque hollywoodienne dans le tiers final du livre : explosions, arrivée de la cavalerie au bon moment, révolte nationale. S'il devait y avoir une adaptation sur grand écran, certainement que Michael Bay se proposerait.

    Alors, un bon roman, militant, captivant, même si les auteurs en font un peu trop par moment.
    (quoilire.wordpress.com/2017/08/28/jerome-camut-nathalie-hug-islanova/)

    28/08/2017 à 21:24 QuoiLire (199 votes, 6.7/10 de moyenne) 4