Le Cri

28 votes

  • 7/10 un roman dont j'attendais beaucoup et qui m'a donné de bonnes espérances au début.
    Aspect froid comme l'enquêtrice et lieu parfait pour apporter son lot de malaise et de noirceur mais j'ai déchanté assez vite pour me retrouver dans un roman policier certe bon mais classique, reste le thème intéressant mais mal exploité surtout dans la dernière révélation qui a trop vouloir en raconter gâche le mystère et l'imaginaire.
    Reste que c'est bien écrit, ça se lit tout seul mais le potentiel est gâché par certaines facilités et une enquêtrice qui perd son potentiel a cause d'une relation inintéressante.
    Je retenterai sûrement cet auteur car j'ai l'impression que le potentiel est présent.

    13/11/2021 à 09:08 Muriel (139 votes, 8.2/10 de moyenne) 6

  • 5/10 Très prenant au début, l'histoire, qui n'est tout de même pas dénuée d'intérêts, m'a très vite lassé et je me suis forcé à finir. De plus, je n'ai ressenti que peu d'empathie envers les protagonistes, ce qui n'a pas aidé. J'espère que le second tome sera plus divertissant. À voir !

    28/11/2020 à 17:14 LeoLabs (336 votes, 7.3/10 de moyenne) 5

  • 7/10 J’ai été très agréablement surpris par ce premier roman que je lis de Nicolas Beuglet. Alors certes, je m’attendais plutôt à un thriller psychologique dans cet hôpital psychiatrique de Norvège. Au final, seul le début se passe dans les décors enneigés norvégiens, et on voyage ensuite au quatre coins du monde (ce qui m’a pris de court mais n’est pas décevant pour autant). Et surtout, on a plutôt affaire à un livre « à l’américaine », si je puis dire, avec des scènes d’actions, des poursuites, un peu de romance, des projets scientifiques top secrets, où interviennent des méchants russes, la CIA… Certaines scènes sont parfois trop peu crédibles. Mais cela étant dit, j'avoue que l’intrigue m'a tenu en haleine jusqu’à l’épilogue, très bon. Les révélations sont nombreuses, l’écriture fluide, les explications scientifiques ou même religieuses intéressantes : on voit que l’auteur a bien travaillé son sujet. Enfin, l’héroïne Sarah Geringën est attachante, même si c’est encore une enquêtrice avec un vie personnelle compliquée. Ce n’est certes pas un chef d’œuvre, mais c’est une excellente distraction, et c’est bien là l’intérêt de ce genre de roman. Donc pari réussi pour moi, et je vais maintenant enchaîner avec plaisir avec « Complot ».

    23/09/2020 à 10:36 mamboo (435 votes, 6.8/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Bonjour à tous..................en décalage avec mes petits camarades précédents j'ai bien aimé le livre dans son ensemble, c'est très prenant, frissonnant et décalé à souhait...........le personnage est très attachant (Sarah) on découvre son passé au fur et à mesure mais la totalité de son personnage ne sera dévoilé que dans les prochains livres, bons également....... certaines invraisemblances mais comme dit précédemment nous sommes très exigeants (nous les terribles lecteurs)..........Beuglet nous attache avec Sarah dans les livres suivant...............je vous les conseille SVP...............Amicalement Lionel

    13/08/2020 à 11:19 Richer (42 votes, 8.2/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Un thriller qui commence vite et fort, avec le mystère de ce patient 488 découvert mort au terme de ce qui ressemble à une autostrangulation. Je découvre l’œuvre de Nicolas Beuglet avec ce roman, et j’ai passé un agréable moment en sa compagnie. Un style fluide et une écriture qui ne s’embarrasse pas d’envolées lyriques ou de beaux mots (dommage, j’aime bien quand les auteurs nous prouvent que de belles tournures de phrases et un vocabulaire enrichi ne sont pas antinomiques à une lecture limpide), un scénario apte à tailler des croupières à ce que font les auteurs américains, et des ressorts presque cinématographiques. Dans le même temps, comme souvent avec ce type de littérature, j’ai eu du mal avec certains clichés et personnages (ces derniers étant souvent, à mon goût, d’une épaisseur psychologique proche de celle de l’hippocampe), sauf peut-être pour Mark Davisburry qui m’a étonnamment plu dans son rôle de méchant désarçonné par la révélation finale. Je ne compte pas les coups du sort, où notre duo tombe au bon endroit au bon moment sur la bonne personne et s’en tire de la presque meilleure des façons. Beaucoup de moments et de scènes invraisemblables, ou comment deux individus, presque lambdas, en viennent à enquêter sur un complot à l’échelon mondial, datant de la Guerre froide, impliquant notamment la CIA, et capable de bouleverser notre vision de l’univers, de la mort, de la religion, etc. Indéniablement, le style immédiat et sans fioriture de Nicolas Beuglet aide à faire défiler les quelque 550 pages de ce thriller ultra calibré, et je n’ai pas perdu mon temps ni regretté cette lecture prenante et efficace. Néanmoins, je persiste à penser que le talent de l’écrivain lui aurait permis de sortir de certains chemins déjà trop empruntés et balisés, renouveler cette sempiternelle valse des psychologies si banales des protagonistes, et nous éviter des instants tellement téléphonés qu’on a envie de décrocher avant leur arrivée. En revanche, comme je le disais précédemment, une mention particulière pour l’épilogue entre Davisburry et le confesseur, qui m’a très agréablement surpris et séduit, en finalement peu de pages, et qui apporte un éclairage intéressant et novateur à l’ensemble de l’ouvrage.

    14/06/2020 à 16:35 El Marco (2646 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Je dois l’avouer, j’ai du mal en général avec tout ce qui ressemble un tant soit peu à un polar nordique (A titre d’exemple, "Millénium" m’est toujours tombé des mains). Ce n’est donc pas peu dire qu’en découvrant le roman, cela démarrait plutôt mal. Oslo, une couverture mettant en avant un édifice enneigé… en général, je fuis direct. Et le miracle s’est produit. L'intrigue est palpitante. Pour moi, avec Nicolas Beuglet, un nouveau grand du polar français est né. Cette lecture m’a, d’ailleurs, ramené à la fin des années 90 lorsque j’avais découvert "Les Rivières pourpres" de Jean-Christophe Grangé. Même atmosphère, même plaisir du lecteur.

    28/04/2020 à 07:53 Charliebbtl (125 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 8/10 eh bien franchement j’ai bien aimé. Le début est certes un peu long mais après tout s’accélère. L’écrivain a vraiment bossé son sujet et je me suis ´culturé’ comme disait ma fille il y a quelques années et ceci en plus d’avoir lu un bon polar.Pas un chef d’oeuvre mais il vaut vraiment le détour

    18/04/2020 à 21:38 edgardav (14 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 4/10 J'ai cru un instant que ce roman allait me plaire. Malheureusement, ça n'aura duré que l'espace de deux ou trois chapitres car ça part très vite en vrille.
    L'unique objectif de l'auteur est de nous tenir en haleine d'un chapitre à l'autre, quitte à s'affranchir de tous les éléments qui auraient pu apporter un tant soit peu de crédibilité à cette histoire invraisemblable.
    L'auteur en oublie même de donner un minimum d'empathie à son personnage lorsque sa mère innocente se fait abattre sous ses yeux ! mais c'est le principe du page turner, aurait pu dire Dan Brown !!!
    En tout cas, en ce qui me concerne, il n'y aura pas de second Beuglet.

    05/04/2020 à 12:22 mkl (170 votes, 6.9/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Je l'ai lu avec plaisir, le style est fluide, les dialogues bien fichus. C'est léger, ça ne demande pas de réfléchir, ça ne prend pas aux tripes, mais ce n'est pas mal ficelé.

    10/02/2020 à 19:44 woukou (84 votes, 7.2/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Je ne suis pas très fan des thrillers "scientifiques", j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire sur le site. Celui-ci ne me fera pas changer d'opinion, mais il n'est certainement pas le plus mauvais de ceux que j'ai lu. Les personnages sont pas mal, les événements s'enchaînent avec beaucoup de rythme, mais les passages consacrés aux explications scientifiques toujours aussi barbants.

    05/02/2020 à 18:42 gamille67 (1982 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Meme si ce roman est plein d'invraisemblances, on le lit avec plaisir. Les personnages deviennent de plus en plus attachants. En le lisant, j'avais plus l'impression d’être dans une bande dessinée ou un film que dans un roman. cela n'est sans doute pas étranger au fait que l'auteur est scénariste pour la télé. Je renouvellerai l'experience en lisant la suite des aventures de Sarah,

    29/09/2019 à 06:04 eagle4 (739 votes, 7.3/10 de moyenne) 8

  • 7/10 Certes, ce roman est souvent maladroit, rempli de situations exagérées et dont les personnages sont assez caricaturaux mais je ne me suis pas ennuyé une seconde car Beuglet parvient à maintenir un certain rythme et donner envie de tourner les pages. Pourtant, la direction que prend le roman est très loin de ce que je m'attendais à lire (selon moi, on bifurque même vers la Science Fiction ...) mais l'auteur le fait adroitement et sait garder une réelle cohérence.
    Ainsi, malgré ses défauts, Le Cri fait passer de très bons moments et révèle le potentiel de son auteur. Un bon 7,5 pour moi.

    17/05/2019 à 23:10 ericdesh (816 votes, 7.4/10 de moyenne) 8

  • 8/10 C’est le premier roman que je lis de cet auteur ; Il est présenté comme un polar sur la 4ème de couverture mais en fait il est bien plus que ça.
    Certes l’enquête démarre dans un hôpital psychiatrique autour d’une mort suspecte aux yeux de Sarah. Mais au hasard d’un faux témoignage et de suspicion de mauvais traitements, l’intrigue va prendre une tout autre dimension et progressivement interpeller les lecteurs sur les religions et les débuts de l’univers … oui, pas moins ! Et notre fliquette va rencontrer les méchants héritiers spirituels de Menguele et embarquer Christopher dont le frère récemment décédé n’est sans doute pas étranger à ce mystère.
    Extrêmement riche et documenté, la quête de la vérité si elle existe va nous tenir tout au long de ces 560 pages, au fil de (parfois trop) nombreux rebondissements. Le cri c’est la manifestation de l’ultime approche de LA vérité, car « nous vivons sans savoir d’où nous venons et nous mourons sans savoir où nous allons. Comment vivre entre les deux ?”
    En fermant ce thriller il reste le doute existentiel.

    30/03/2019 à 16:05 Dany33 (535 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Au vu du sujet ambitieux choisi par l'auteur j'avais peur que la lecture en soit compliquée, mais heureusement il en a rien été, l'auteur a su adopté un style fluide et clair qui facilite la lecture et il a su rendre abordable un sujet complexe. C'est original, surprenant, ça démarre très fort et se lit très vite. En bref un bon moment de lecture.

    23/03/2019 à 10:25 mireille (401 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 6/10 Une première partie particulièrement réussie, rythmée et intrigante. Agréablement surprise de la tournure du récit, je ne m'attendais pas à autant de péripéties, d'action, de sciences et d'Histoire. Si parfois l'association de tous ces éléments peut se révéler indigeste, je l'ai trouvé ici pas trop mal dosée, le sujet est intéressant et pas si invraisemblable que ça, l'auteur n'écrit pas au hasard, on sent que c'est documenté. Ce qui pèche, c'est clairement la seconde moitié du roman. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, la future relation entre les deux principaux prévisible et futile. Les facilités deviennent trop voyantes, j'ai terminé le roman plus par curiosité que par plaisir. Mais dans l'ensemble je ne le boude pas, j'ai passé un assez bon moment de lecture.

    11/10/2018 à 11:19 Emil (444 votes, 7.3/10 de moyenne) 7

  • 6/10 Gros page-turner
    C'est hyper addictif, très rythmé et intrigant ce qui fait que j'ai plongé dedans d'entrée de jeu et que je l'ai lu quasiment d'une traite.
    De ce côté là rien à redire le contrat est rempli.
    Après comme souvent avec ce type de roman je trouve que la fin n'est vraiment pas à la hauteur de tout ce qui précède, et c'est bien dommage, et qu'en plus elle vite expédiée.
    Autre point qui m'a bien chiffonné, et même si ce n'est qu'un détail, au vu des événements qui surviennent à l’hôpital psy je suis surpris qu'en raison de leurs antécédents Sarah Geringën ne s'inquiète pas une seule fois du sort d'un certain patient.
    Mais dans l'ensemble c'est une lecture plutôt agréable.

    09/08/2018 à 11:55 Fab (592 votes, 8/10 de moyenne) 7

  • 8/10 L'intrigue est très originale et est le point fort de ce livre. Le style de l'auteur me convient bien, la lecture est facile et les sujets abordés sont intéressants. Les 2 personnages principaux sont très bon également. J'espère pouvoir continuer la lecture des livres de Nicolas Beuglet prochainement.

    07/08/2018 à 19:08 Grolandrouge (1155 votes, 6.6/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Je trouve certains avis assez rudes envers "ce cri" que j'ai trouvé plutôt réussi et plein de qualités.
    Les personnages sont attachants, il y a du suspense, de l'action, des secrets et une quête mystérieuse effrénée qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
    Les aspects scientifiques traités dans le roman sont absolument passionnants et l'auteur s'est bien documenté sur tous les sujets qu'il aborde au travers de sa fiction qui nous fait voyager aux quatre coins du monde.
    Alors oui, il y a quelques facilités qui viennent à la rescousse des héros mais c'est le lot de la plupart des thrillers actuels.
    Le cri est un première livre très prometteur et je lirai avec grand plaisir le prochain roman de Nicolas Beuglet.

    25/07/2018 à 21:32 Ironheart (696 votes, 7.5/10 de moyenne) 10

  • 8/10 J'ai bcp aimé ce thriller. L'écriture est efficace et on entre facilement dans l'histoire. Vraiment aucun reproche à faire!

    12/04/2017 à 12:13 calimero13 (865 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 10/10 Excellent !! Un chef d’œuvre digne des meilleurs Dan Brown. Quel bon moment, moi qui croyait lire un huit clos dans un hôpital psychiatrique au vu la couverture. C'est tout le contraire, on est transporté dans cette aventure et course contre la montre. Des personnages hauts en couleur et qu'on souhaite retrouver dès que possible dans un autre roman !! Achetez le les yeux fermés !!

    03/04/2017 à 18:28 jasonkite (219 votes, 6.9/10 de moyenne) 2