Hoel Modérateur

617 votes

  • Espace lointain

    Jaroslav Melnik

    10/10 Espace lointain est un roman exceptionnel, un texte comme on en lit trop peu. Un concentré d'intelligence, d'action et de beauté... Certains passages, magnifiques, resteront sans aucun doute longtemps en mémoire comme ce moment d'épiphanie où Gabr découvre la mer et les oiseaux.
    De la grande littérature. Vous pouvez y aller les yeux fermés. Enfin, pas trop !

    hier à 01:38 7

  • Rouge armé

    Maxime Gillio

    7/10 Rouge armé, de par les sujets évoqués, laissera sans doute certains lecteurs sur le bord du chemin. Les amateurs de polars historiques, en revanche, y trouveront sans doute leur bonheur tant le roman est riche à ce niveau-là, lui qui, des exactions des Einsatzgruppen au terrorisme d'extrême gauche de la Fraction armée rouge, embrasse un demi-siècle d'histoire allemande avec une certaine maestria.

    10/12/2017 à 23:26 4

  • Animaux solitaires

    Bruce Holbert

    8/10 Animaux solitaires, s'il est un roman fort réussi, vaut davantage pour cette fougue dans la narration et ses belles descriptions que pour l'intrigue à proprement parler, succession de meurtres et de courses-poursuites dans les grands espaces.

    07/12/2017 à 00:50 5

  • Le Fleuve des brumes

    Valerio Varesi

    8/10 Le Fleuve des brumes est un beau roman qui vaut autant, sinon plus, pour son ambiance que pour son intrigue, qui bien que de facture classique n'en demeure pas moins de qualité.

    03/12/2017 à 20:00 5

  • Passé recomposé

    Alain Dodier

    7/10 Face à Brest se situe (dans la BD du moins) l'île bretonne de "Saint-Matthieu" (qui ressemble étrangement à Ouessant). Et sur cette île vit Charles Le Goff. Ce dernier contacte Jérôme K. Jérôme Bloche et lui demande de trouver qui peut bien lui adresser, en plein milieu de la nuit, des courriers depuis longtemps disparus en rapport avec François Moulin, son ami de jeunesse mort en Déportation.
    Dans cet opus, Jérôme va devoir donner de sa personne, en faisant fi de son mal de mer ou encore en travaillant son lever de coude pour cuisiner un témoin porté sur la bouteille. L'enquête, intéressante, nous replongera en pleine Seconde Guerre mondiale.

    03/12/2017 à 19:58 1

  • A la vie, à la mort

    Alain Dodier, Pierre Makyo

    6/10 Pour les vacances, Jérôme se rend chez sa grand-mère, du côté de Dunkerque. Il en profite pour essayer de résoudre le mystère qui anime le petit village. Quelques habitants reçoivent nuitamment de belles sommes d'argent dans une enveloppe, sans que l'on sache pourquoi ni qui est le généreux donateur.
    Si l'on a plaisir à retrouver ce brave Jérôme, le ton qui a fait le succès de la série (humour, situations décalées, personnages pittoresques...) et une intrigue globalement de bonne facture, la fin m'a semblé par trop abracadabrantesque (et absolument pas crédible de par certains aspects).

    29/11/2017 à 01:45 1

  • Deuxième service

    Cha, El Diablo

    8/10 Bien "obligé" de poursuivre après l'habile cliffhanger du premier tome, ce second opus aurait pu nous décevoir. Il n'en est rien.
    Si le décalage entre le style du dessin (un peu cartoon) et l'ambiance (gore tendance cannibale) continue de surprendre, le scénario aussi. C'est la fin de ce très bon diptyque et on attend déjà le prochain service d'El Diablo et Cha.
    En attendant, si vous n'avez pas lu Pizza Roadtrip, go !

    25/11/2017 à 04:13 2

  • Les Êtres de papier

    Alain Dodier, Serge Le Tendre, Pierre Makyo

    7/10 Jérôme K. Jérôme Bloche se désespère d'avoir enfin une enquête à mener. Il reçoit par téléphone un appel à l'aide. Lorsqu'il arrive sur place, au manoir, le baron, auteur du S.O.S. est absent, mais ses proches pas inquiets pour un sou. Pour autant, Jérôme trouve ça louche.
    Il n'est effectivement pas au bout de ses surprises, et le lecteur non plus. Beaucoup de rebondissements dans ce bon opus qui accorde une belle place au roman policier dans sa veine whodunit.

    25/11/2017 à 03:56 1

  • Yeruldelgger

    Ian Manook

    8/10 S'il ne s'agit pas du premier polar mongol écrit par un Français qu'il m'ait été donné de lire (cf. Des myrtilles dans la yourte de Sarah Dars), force est de constater que c'est original.
    Mais si l'originalité n'était que la seule qualité de ce roman, il n'aurait assurément pas eu le succès qu'il a rencontré.
    Outre le dépaysement garanti donc, tant au niveau culturel que du point de vue de paysages proposés au lecteur, les protagonistes sont de qualité (y compris les personnages secondaires), et l'intrigue riche et intéressante. Rare bémol, certains personnages frôlent effectivement la caricature.
    On ressort en tout cas de ce roman content de l'avoir lu et avec l'envie de faire encore un bout de chemin avec l'inspecteur Yeruldelgger.

    17/11/2017 à 13:07 6

  • Sale temps pour le pays

    Michaël Mention

    8/10 1) On oppose souvent roman noir et pageturner (plus souvent du thriller).
    2) Les tueurs en série, c'est vu et revu.
    Et pourtant, d'un coup d'un seul, BIM, Michaël Mention nous prouve qu'on peut écrire un roman noir fort documenté qui soit aussi une redoutable machine à faire tourner les pages, tout en abordant le thème du tueur en série sans que cela ne sente la soupe réchauffée.
    Et le tout, fluidement, sans avoir l'air d'y toucher. Au poil !

    17/11/2017 à 12:57 6

  • L'Ombre qui tue

    Alain Dodier, Pierre Makyo

    7/10 Bien que je ne l'ai rencontré que quelques années plus tard, et pas nécessairement via cet opus, il s'agit ici de la première enquête du détective Jérôme K. Jérôme Bloche, publiée il y a déjà plus de trente ans, en 1985 (perso, j'étais pas né, comme le poisson).
    L'ombre qui tue sème la terreur, laissant derrière elle des cadavres retrouvés empoisonnés, une petite fléchette dans le corps, vraisemblablement projetée à l'aide d'une sarbacane. Jérôme fait partie d'un groupe d'étudiants finissant leur cycle d'apprentissage du métier de détective privé. Lorsque son professeur décède lui-même dans les mêmes circonstances, il n'a d'autre choix que de mener l'enquête pour découvrir qui est L'Ombre qui tue.
    Si les dessins, pâlots, sont aujourd'hui un peu défraîchis, le scénario vaut toujours le détour.

    16/11/2017 à 16:34 1

  • Dans les pins

    Erik Kriek

    8/10 La ballade meurtrière, c'est un style de chanson issu des épopées du grand Ouest. Des histoires de drames, d'amours impossibles, de meurtres, d'incestes... En bref, des histoires de destins contrariés et souvent funestes.
    Certaines ont été chantées par les plus grands : Bob Dylan, Joan Baez, Johnny Cash, Nirvana, et surtout Nick Cave, qui y a consacré un album entier, forcément intitulé Murder Ballads
    Ici, le néerlandais Erik Kriek a choisi, en se basant vraiment sur les textes, d'en illustrer cinq, qui sont autant de classiques du genre.
    C'est de la belle ouvrage, les histoires (assimilables à des nouvelles) sont fortes et denses et les dessins, dans les tons sombres, au diapason. Comme le dit l'auteur du texte explicatif présent à la fin de l'ouvrage, on ne serait pas contre un autre opus tant il reste là de la matière à traiter...

    16/11/2017 à 16:13 2

  • Zanzara

    Paul Colize

    7/10 Zanzara, sans conteste moins ambitieux qu’Un long moment de silence, pour ne citer que lui, marquera sans doute moins durablement le lecteur. Mais comme le souligne la quatrième de couverture, Paul Colize est avant tout un « raconteur d’histoire », et pour ce qui est de faire tourner les pages à toute vitesse, c’est vrai qu’il sait sacrément y faire.
    On ne voit d’ailleurs pas le temps passer au fil de ces 300 et quelques pages et on en redemande.

    16/11/2017 à 15:54 4

  • Mise en bouche

    Cha, El Diablo

    8/10 À cause du thème, et du style du dessin sans doute, j'appréhendais un peu une resucée des fameux Crannibales de mon adolescence (Zidrou). Il n'en est rien. L'intrigue est intéressante, bien traitée et malgré les dessins un peu "légers", la BD n'est pas à mettre entre les mains des enfants...
    Bon final qui donne effectivement envie de se ruer sur le second volet.

    10/11/2017 à 07:19 2

  • Les Mensonges

    Karen Perry

    7/10 Un thriller psychologique bien amené sur la décrépitude d'un couple suite à la disparition de leur fils. On navigue entre les points de vue des deux parents et les faux semblants sont au rendez-vous. Si le final est peut-être un brin convenu, le roman n'en demeure pas moins de très bonne qualité et se lit très bien.

    10/11/2017 à 06:12 3

  • Les Lieux Sombres

    Gillian Flynn

    8/10 Un thriller très efficace, entre présent et passé. Si les personnages, qui ont vécu un drame atroce, ne sont pas des plus sympathiques, la construction, maline, nous fait néanmoins tourner les pages à grande vitesse pour être bien sûr de ce qui s'est vraiment passé.

    10/11/2017 à 05:58 7

  • Le Cimetière des chimères

    Elena Piacentini

    8/10 Comme Janjak, j'ai découvert ce roman grâce aux Trophées 813 et je suis bien content de l'avoir lu. L'inspecteur Pierre-Arsène Leoni est un personnage principal intéressant et bien incarné – les autres protagonistes ne sont pas en reste – tandis que l'enquête est passionnante du début à la fin.
    Lire un roman d'Elena Piacentini, c'est être assuré de passer un excellent moment de lecture. Une auteur qui mériterait d'être plus lue.

    09/11/2017 à 18:16 4

  • La République du catch

    Nicolas de Crécy

    6/10 J'avais lu et apprécié d'autres œuvres de Nicolas de Crécy mais là, j'ai eu du mal à adhérer à l'univers proposé. Ça part dans tous les sens. Pas inintéressant, notamment au niveau de l'intrigue, mais trop abracadabrantesque pour moi, au moment de ma lecture en tout cas.

    09/11/2017 à 16:49 1

  • Le Secret des Mac Gordon

    Christian Jacq

    6/10 Je ne sais si l'auteur a voulu consciemment ou non "faire du Agatha Christie", mais c'est à ça que ça m'a fait penser. Même Higgins et ses références résonne comme un avatar d'Hercule Poirot. C'est très whodunit "classique" dans le fond comme dans la forme et plutôt pas mal fait dans l'ensemble, mais l'exercice est périlleux, et à trop enfiler les poncifs, on frise parfois le pastiche. Heureusement, l'intrigue, sans être non plus exceptionnelle, maintient le lecteur en haleine.

    09/11/2017 à 16:45 3

  • La Loterie

    Miles Hyman

    9/10 Très belle et très fidèle adaptation par Miles Hyman, coutumier du genre (Nuit de fureur de Thompson, Le Dahlia noir d'Ellroy), de la célèbre nouvelle éponyme de Shirley Jackson, qui n'est autre que sa grand-mère paternelle. Nouvelle qui défraya la chronique en 1948 au point que des lecteurs choqués résilièrent du jour au lendemain leur abonnement au journal qui la publia alors.
    La nouvelle, tout comme la BD sont à lire absolument !

    08/11/2017 à 17:20 3