911

(Black Flies)

13 votes

  • 7/10 A la limite du documentaire, ce court roman est d'une extrême noirceur. Shannon Burke parvient parfaitement à nous faire vivre le dur quotidien des ambulanciers d'Harlem et on comprend sans mal qu'il leur est difficile d'en sortir complètement indemne. En ce sens, ce roman est instructif et pertinent mais, le revers de la médaille est que pour rendre compte des multitudes situations très dures et cruelles auxquelles les ambulanciers sont confrontées, le roman ressemble par moment un peu à un catalogue de faits divers. Il n'en reste pas moins édifiant.

    18/03/2019 à 23:24 ericdesh (525 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 C'est noir, c'est dur, le livre est bien construit et se lit facilement. On suit l'évolution et la transformation des personnages au fil de leurs interventions. Tant pour le style que pour l'ambiance général du livre, cette histoire est dans la même veine que certaines autres rencontrées chez Richard Price, des grandes villes, des agents publics exposés à une violence très forte et qui doivent "se blinder" pour effectuer leur travail quotidien.

    11/03/2019 à 10:05 Grolandrouge (455 votes, 6.6/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Noir mais original inclassable

    12/05/2016 à 18:40 tduvi (305 votes, 7.6/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Un très bon roman noir! (ni thriller, ni polar, ni...). Le texte de Burke est nourri de son expérience en tant qu'ambulancier, et relate, au fil des "scènes", les tribulations intérieures d'Ollie Cross, une jeune recrue remplie d'idéal d'une station de secours de Harlem. Confronté à la réalité du terrain - crimes et scènes de désolation se succèdent dans une atmosphère de drogue et de misère, de maltraitance et de pauvreté -, aux prises avec des collègues à l'apparence tantôt indifférente, tantôt empathique, Ollie est tiraillé entre ses belles intentions et une - nécessaire? - prise de distance par rapport aux interventions qu'il doit honorer. Le portrait est sombre, incisif. Le texte est percutant: je ne suis pas resté de marbre face à l'indifférence de certains. "L'enfer est pavé de bonne intentions", dit-on. Celles d'Ollie le mènent à une bien étrange découverte de lui-même et invitent le lecteur à se poser la question de sa propre capacité à "demeurer lui-même" malgré le mal, malgré les questions, malgré les conflits de valeurs.

    16/02/2016 à 08:02 thibe (118 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Dans ce livre, nous sommes en 1993 et nous suivons Ollie Cross, un jeune homme altruiste qui a raté le concours pour devenir médecin et qui vient d'intégrer une équipe d'ambulanciers dans un quartier des plus difficiles de New York, Harlem.
    Raconté à la première personne, ce roman criant de vérité (et pour cause, l'auteur a été ambulancier à New York) nous fait vivre les doutes, les chocs, l'usure, l'amitié au sein de l'équipe, les coups durs, les horreurs, la carapace dont se pare Olliver (impressionnante métamorphose) et surtout nous plonge dans un monde, celui de l'urgence, qui est finalement assez méconnu. Je rejoins les avis d'Hoel (attention ce texte est vraiment dur) et Janjak ("l'auteur a mis ses tripes dans ce récit"), 911 est un roman singulier proche du documentaire à découvrir.

    15/11/2015 à 17:10 LeJugeW (916 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 7/10 C'est dérangeant, noir, sans espoir. Le monde des urgences déshumanisé.

    14/11/2015 à 09:16 Polarbear (304 votes, 7.9/10 de moyenne) 6

  • 9/10 911 a reçu cette année le Prix Mystère de la Critique du Meilleur Roman étranger. Cette récompense est méritée tant le texte est d'une rare puissance et criant de réalisme. S'il est magnifiquement écrit, 911 est aussi très sombre et parfois très dur (certaines scènes sont vraiment dérangeantes), et ne doit pas être mis entre toutes les mains. Bien qu'il ne traite pas du même métier, 911 fait souvent penser au superbe Nécropolis, qui avait pour personnage principal un médecin légiste. On ne peut que souhaiter à Shannon Burke que son roman fasse date comme celui d'Herbert Lieberman.

    28/10/2015 à 17:12 Hoel (771 votes, 7.7/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Un formidable roman noir qui nous prends aux tripes, de par les descriptions que nous fait l'auteur.
    Il nous montre sans tricheries le quotidien des urgentistes qui sont en première ligne, en fait je pense que cela ne doit pas être bien différent chez nous, avec les événements récents que nous avons connus.

    23/09/2015 à 16:27 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Ce roman n'a rien d'un polar classique.....mais il est porteur d'une telle noirceur,et d'une telle tension qu'il donne froid dans le dos.

    25/08/2015 à 16:04 Rossiter (1 vote, 8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Très bon moment de lecture. Ce livre est plus profond que ce que le résumé peut laisser croire. Le style est bon et le scénario original.

    18/05/2015 à 20:43 Ssarlotte (501 votes, 7.1/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Un bon roman noir qui est parfois très cru et dérangeant dans les situations et dans les propos tenus par les personnages. C'est très sombre. Il y a peu de place à l'espoir et à la joie. C'est un livre coup de poing.

    04/10/2014 à 12:11 terramater (301 votes, 6.7/10 de moyenne) 2

  • 8/10 911 est un récit brut, viscéral, où la détresse de cette population pauvre, tout comme celle de ces ambulanciers, vous touche au plus profond de votre être.

    26/08/2014 à 06:05 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 10/10 sous forme de récit à la carnet intime,où il ne manque que les dates, avec une suite de paragraphes plus ou moins courts (de quelques lignes à 2 pages) on suit Ollie Cross,au début des 90'S, qui a raté son concours de médecine et,en attendant de pouvoir le repasser, décide de devenir ambulancier et demande à être affecté à Harlem et la Station 18, 136e Rue, un des quartiers les plus durs du N.Y. de l'époque.
    détresse sociale,misère humaine,violence,drogue,accusation de racisme vont rythmer l'année et marquer Ollie qui va passer par tous les sentiments à propos de son métier et des patients qu'il doit prendre en charge: compassion, dégoût, détestation et indifférence avant une dernière transformation.
    un formidable roman,visceral,de par sa noirceur et de son absence de moralisme, et qui sans esbroufe montre ceux qui sont au quotidien en 1ère ligne des urgences et qui ont le "choix" entre détachement total ou mission sacerdotale

    11/08/2014 à 10:40 Fab (444 votes, 7.9/10 de moyenne) 4