Yeruldelgger

32 votes

  • 7/10 Un bon polar par certains côtés: le dépaysement, facile à lire, découverte d’un pays, de sa culture et de ses traditions. Mais à côté de ça, des personnages caricaturaux soit éminemment sympathiques, soit très antipathiques. Une intrigue et encore plus sa résolution tirée par les cheveux.
    Ce roman m'a fait penser à une bande dessinée et c'est ce côté qui le rend agréable à lire.

    28/10/2018 à 02:41 eagle4 (580 votes, 7.2/10 de moyenne) 7

  • 8/10 En bref, un premier tome de roman policier qui m'a agréablement surpris. Le personnage récurrent est atypique et très attachant, son histoire personnelle intéressante tandis que l'intrigue permet d'aborder la culture mongole, sa diversité et ses coutumes de façon approfondie. C'est une lecture divertissante et enrichissante pour moi.

    05/03/2018 à 21:54 Riz-Deux-ZzZ (232 votes, 7/10 de moyenne) 6

  • 8/10 S'il ne s'agit pas du premier polar mongol écrit par un Français qu'il m'ait été donné de lire (cf. Des myrtilles dans la yourte de Sarah Dars), force est de constater que c'est original.
    Mais si l'originalité n'était que la seule qualité de ce roman, il n'aurait assurément pas eu le succès qu'il a rencontré.
    Outre le dépaysement garanti donc, tant au niveau culturel que du point de vue de paysages proposés au lecteur, les protagonistes sont de qualité (y compris les personnages secondaires), et l'intrigue riche et intéressante. Rare bémol, certains personnages frôlent effectivement la caricature.
    On ressort en tout cas de ce roman content de l'avoir lu et avec l'envie de faire encore un bout de chemin avec l'inspecteur Yeruldelgger.

    17/11/2017 à 13:07 Hoel (779 votes, 7.7/10 de moyenne) 7

  • 10/10 Il s’agit là du premier volet d’une série de trois romans qu’il faut lire dans l’ordre.
    Ce flic au nom imprononçable va nous entraîner dans son sillage en Mongolie, état indépendant, limitrophe de la Chine et sous son influence … néfaste.
    Respectueux de la tradition, héritier d’une éducation religieuse et empreint de la philosophie des moines Shaolin, il va avoir fort à faire, aidé (ou pas) par les trois femmes de sa vie, sa fille, sa partenaire et son amie de cœur par ailleurs médecin légiste.
    Un roman riche : à la fois une enquête bien menée et une description de cette région du monde quasi inconnue. L’auteur nous décrit le mode de vie de ces nomades transplantés à la ville, de ces exclus qui habitent les tunnels de la capitale, des Chinois qui achètent tout et des Coréens qui ont trouvé un terrain de jeu … un roman d’ambiance ou il ne manque pas de flics ripoux et de spéculateur foncier !
    Une énorme découverte et … je me rends compte que j’ai lu le tome 3 avant le deuxième … je vais remettre dans l’ordre très vite.

    09/09/2017 à 10:32 Dany33 (402 votes, 7.9/10 de moyenne) 7

  • 7/10 J'ai passé un très bon moment avec Yeruldelgger. L'alternance des scènes entre les steppes mongoles et la capitale grouillante permet un total dépaysement. Les personnages sont attachants bien que parfois caricaturaux. L'intrigue est prenante et fonctionne, mais j'ai trouvé que le livre patinait dans son dernier quart avec un côté "too much" et peu crédible, qui l'empêche d'être une totale réussite.

    01/09/2017 à 14:25 zonedead (340 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Passionnant, tant par le lieu de l'action, la Mongolie, que par le style, les personnages, et l'intrigue. Les descriptions de la culture et des mentalités mogoles, un peu comme le fait Indridason avec l'Islande complètent agréablement la lecture. Le côté "super-héros" du personnage principal est toutefois un peu poussé.

    05/09/2016 à 13:44 Surcouf (195 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 7/10 J'ai passé un bon moment avec Yeruldelgger. C'est un espèce de conte moderne avec des protagonistes assez manichéen mais ça fonctionne bien.

    04/05/2016 à 22:50 Walter (126 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Je suis sous le charme… Quel excellent moment passé avec Yeruldelgger !
    Certes certains passages sont un peu violents voire gores, le personnage principal a des côtés inspecteur Harry, intransigeant, peu respectueux du droit des criminels ou de la hiérarchie, agressif et disposant d’une force herculéenne (digne d’un héros de manga ?) envoyant les adversaires valdinguer dans le décor.
    Mais, m’ont davantage marqués dans ce livre un côté dépaysant admirable, la description d’une Mongolie de terres sauvages et de traditions menacée par la mondialisation, des personnages secondaires formidables : Oyun, Gantulga…
    Je sais que je vais m’embarquer sans trop tarder pour des temps sauvages que j’espère tout aussi tumultueux !

    11/04/2016 à 17:17 Alice (263 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Rien ne parvenait à abreuver le coeur asséché de Yeruldelgger. Jadis époux aimant, père attentif à ses filles et flic respecté de tous, il était aujourd'hui en proie à une colère sourde et aride comme les paysages de sa Mongolie natale. Il avait joué gros sur une enquête et avait perdu. Depuis il paye très cher une dette rendue inestimable car le sang ne se monnaie pas. On a beau ainsi pleurer celui des disparus, les larmes ne seront jamais assez nombreuses pour les ramener à nous. Ni les steppes de sa terre balayées par les vents, ni la chaleur du thé salé de son enfance ne lui portent un peu de réconfort. Yeruldelgger est aussi dénué de vie que les cadavres des enquêtes qu'il est amené à résoudre, étouffé par le poids de ses souvenirs.
    Le cadavre d'une fillette d'origine étrangère est découvert en pleine Mongolie sauvage par des nomades. le commissaire attaché aux traditions de son peuple promet de faire le jour sur sa mort et de l'enterrer selon les coutumes des anciens. Et pendant que les steppes pleurent l'enfant blonde, à Oulan Bator les cadavres s'accumulent. Trois chinois émasculés sont découverts dans une briqueterie et deux prostituées reconnues pour travailler avec les asiatiques ont été battues et torturées. Les cinq corps portent un signe gravé à même la peau. La montée inquiétante d'une ferveur nationaliste laisse penser qu'il s'agit de meurtres racistes. Mais dans une Mongolie tiraillée entre modernité et respect des valeurs ancestrales, la résolution de ces enquêtes va s'avérer beaucoup plus complexes que Yeruldelgger ne l'avait envisagé. Plonger dans les vies de ces défunts le mènera sur les routes jonchées de cauchemars de son passé. Si le sang a un prix, celui de la vérité est tout aussi élevé.
    Des bas-fonds suffocants de Oulan Bator, aux steppes légendaires. Des forêts ou l'animal est roi aux lieux de débauche inventés par l'homme. Des monastères où l'humilité, la force et la sagesse sont des remparts contre le monde aux yourtes chaleureuses du peuple nomade, Ian Manook promène le lecteur sur une terre fascinante et dominée par les anachronismes. Mêlant habilement assassinats sordides, histoires de famille, culture mongol et contexte socio-économique inégalitaire, il réussit à donner vie à un roman foisonnant.

    19/01/2016 à 15:26 BillieWild (24 votes, 8.2/10 de moyenne) 3

  • 6/10 Lu l'an passé, il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Certes, c'est bien écrit, cela se lit facilement, mais les personnages restent un peu trop caricaturaux à mon goût. Les détails "ethniques" laissent à désirer (on a présenté le bouquin comme "donnant un souffle nouveau à la littérature policière en ce qu'il situait l'intrigue dans des contrées lointaines", je ne suis pas convaincu que le pari soit réussi). Bref, un "bon" roman policier, qui pourra plaire, mais ses qualités ne suffisent pas, à mon sens, à en faire un "modèle du genre" ni un "coup de cœur", en ce qui me concerne.

    26/11/2015 à 10:42 thibe (118 votes, 7.1/10 de moyenne) 5

  • 7/10 J'ai trouvé ce polar un peu épais, une histoire tirée par de grosse ficelles, des personnages à la limite du caricatural, mais une intrigue bien menée et une originalité enthousiasmante. Au final, même si je n'ai pas marché totalement, j'ai passé un bon moment de lecture.

    24/11/2015 à 10:56 Polarbear (315 votes, 7.9/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Une petite main qui dépasse dans le désert, seule signe de la petite fille au tricycle enterrée. Trois cadavres chinois horriblement mutilés dans une usine. Deux scènes de crime à priori sans rapport, sur lesquelles enquêtent le commissaire Yeruldelgger et sa coéquipière Oyun. Pourtant, petit à petit, les connexions se font. Dans une Mongolie où se confrontent deux visions : l'une, fière et forte relevant du passé et l'autre perdue et misérable qui ne sait pas où aller, Yeruldelgger est un homme brisé par le kidnapping et la mort de sa fille, ainsi que la folie de sa femme. Respectueux des traditions, il ne sait pas comment vivre dans ce monde. En colère après la Terre entière, il ne va rien lâcher, jusqu'à faire la lumière sur ses deux affaires. Voici un polar étonnant et original qui a des apparences de récit de voyage. Bien qu'un peu fouillie, l'intrigue finit par prendre sens à la fin du livre. Les personnages sont attachants. Un livre à découvrir.

    15/11/2015 à 15:15 Ladilae (31 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Excellent polar, original puisqu'il se passe en Mongolie. Si la trame de l'histoire utilise les ficelles habituelles des policiers contemporains - le flic bourru mais gentil avec un passif personnel compliqué, les collaborateurs très gentils ou très méchants - le fait que l'action se passe dans la capitale d'un pays exotique - Oulan Bator - permet d'apprendre beaucoup sur le pays, son histoire, coutumes et ses problèmes liés à la modernité/mondialisation. Les noms sont aussi compliqués que dans les polars nordiques - commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen - mais l'intrigue est prenante avec de nombreux rebondissements, pas de scènes détaillées inutiles de massacres ou de sexe, et les personnages attachants. J'ai hâte de lire le second volet !

    23/10/2015 à 08:13 toutatys (93 votes, 7/10 de moyenne) 8

  • 8/10 C'est dynamique, les personnages sont bons et les histoires sur toute la Mongolie sont passionnantes!!
    Je le conseille vivement!

    02/09/2015 à 22:41 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Très très bon moment passé aux côtés de Yeruldelgger en Mongolie, pays rarement exploré et peu connu, du moins dans mes lectures persos.
    Une histoire efficace, un peu violente parfois, mais bien construite. C'est du classique, mais l'univers et le style de l'auteur compensent tout le reste ! Des dialogues percutants qui donnent beaucoup de rythme.
    Très heureux de voir que le succès de cet opus a amené l'auteur à en écrire rapidement un autre ! Avec ses tourments et sa violence, on sent un potentiel pour une longue saga qui va nous régaler.

    28/08/2015 à 22:00 athanagor (215 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Quelle originalité, bravo pour ce premier roman qui nous emmène aux confins des steppes de Mongolie, avec ses traditions ancestrales et ses mêmes soucis que les occidentaux ! C'est une sacré prouesse de condenser autant de choses : culturel, scientifiques, enquête policière, histoire d'amour, passé trouble des protagonistes et tant encore. Le dépaysement est total créant la richesse de ce roman.

    11/08/2015 à 07:20 Lou (21 votes, 8.1/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un très bon roman, la découverte d'un nouvel auteur et d'un pays par la même occasion.Éblouissant et inattendu, noir et touchant, éprouvant et intelligent, original et dépaysant, avec ce roman Manook frappe fort.
    I

    01/08/2015 à 10:32 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Un personnage attachant, un pays à découvrir la Mongolie, plusieurs intrigues qui se croisent et parfois quelques longueurs, mais une vraie découverte. J'ai pensé au personnage de jussi alder-Olsen ou à celui de jo nesbo, un bon moment de lecture.
    Je vais lire le second opus de ce pas.

    16/05/2015 à 07:46 Diesel155 (141 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Une belle découverte que ce roman de manook et j'aurai plaisir à lire les prochaine apparitions de son héros (bien entouré par une pléiade de bons personnages). Le cadre de la Mongolie fait (à la manière de l'Islande d'Indridason) qu'on est immédiatement dépaysé ce qui ajoute à l'originalité du roman. Un bémol néanmoins : la double intrigue n'était peut-être pas nécessaire, Manook se concentrant sur l'une et délaissant quelque peu l'autre. Il n'en reste pas moins un très bon thriller et un auteur à suivre.

    14/05/2015 à 12:18 ericdesh (534 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Un peu inégal, un peu bancal, mais bien écrit, et qui se lit avec plaisir, et n'est-ce pas le principal?

    22/03/2015 à 20:00 woukou (35 votes, 7.2/10 de moyenne) 2