Knockemstiff

Knockemstiff – littéralement « étale les raides » – existe vraiment.
Ce n’est pas la moindre bizarrerie de ce premier livre de Donald Ray Pollock.
En référence aux classiques de Sherwood Anderson, les histoires racontées ici sont toutes liées à ce bourg.
Mais les turpitudes et les hypocrisies individuelles de Winesburg, Ohio, sur lesquelles écrivait Anderson en 1919, paraissent soudain bien pâles devant les visées de tante Joan sur un paumé défoncé à la Bactine, devant Daniel, le violeur de poupées, ou encore devant la Fish Stick Girl, qui serait le meilleur plan de la région, si elle n’avait pas la manie de trimballer des beignets de poisson pané au fond de son sac.
Plus encore que les camionneurs speedés, les fondus de la fonte ou les papys Alzheimer qui peuplent Knockemstiff, c’est l’humanité atrocement comique de ces personnages qui dérange.
Donald Ray Pollock est assurément la voix la plus singulière et la plus exaltante de la nouvelle littérature américaine depuis Larry Brown ou Chuck Palahniuk (lui-même fan de Pollock).
Certaines de ses histoires tachent comme le péché ou le mauvais vin, et vous collent à la peau, même après plusieurs douches.

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 29/11/2012 par Hoel

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

couverture

Braconniers

Suggéré par Norbert

couverture

Le Diable, tout le temps

Suggéré par Norbert

couverture

Manuel du hors-la-loi

Suggéré par Norbert

couverture

Kentucky Straight

Suggéré par Norbert

couverture

Une mort qui en vaut la peine

Suggéré par Norbert

couverture

Loin de la violence des hommes

Suggéré par Norbert

couverture

L'Amour et autres blessures

Suggéré par Norbert