Départs

8 votes

  • 7/10 Une nouvelle sympathique et à la lecture agréable où les destins de 4 personnages très différents s'entrecroisent. La fin est intéressante, bien qu'un peu trop tire larme selon moi, avec un petit texte final un peu trop "prend ton destin en main". Je comprends néanmoins aisément les critiques dithyrambiques sur cette belle nouvelle d'Hervé Commère. Malheureusement pour moi, je n'ai pas été aussi touché par un texte un peu trop court pour moi.

    02/09/2016 à 21:06 ericdesh (446 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Magnifique, sublime... qu'il est beau et émouvant ce texte ! A lire, à relire, à méditer.
    Bravo et merci M. Commère pour ce petit bijou.

    15/10/2015 à 07:26 LeJugeW (840 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Quatre personnages, quatre vies, quatre histoires bien différentes et pourtant un point commun le train pour Rennes...
    Hervé Commère nous prouve une fois de plus, qu'il est très fort pour nous émouvoir simplement grâce à des destins qui se croisent. Excellent.

    25/11/2012 à 16:17 Emil (363 votes, 7.3/10 de moyenne) 3

  • 9/10 un petit bijou d'écriture.brillant et intelligent

    05/11/2012 à 22:10 Fab (396 votes, 7.9/10 de moyenne) 2

  • 9/10 C'est court, mais c'est rudement bon ! Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je tourne les dernières pages d'un roman d'Hervé Commère, j'ai les yeux humides. Il n'y a pas beaucoup d'auteurs qui me font ça. Sans doute parce qu'il n'y a pas beaucoup d'auteurs de polars capables de décrire des personnages, leur vie et leurs émotions, avec autant d'humanité, de justesse et de sincérité.

    05/11/2012 à 20:35 Nico (289 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Des trajectoires pleines de ronds et de déliés, non dénuées d'émotions, graves, ironiques, douces, calmes, enlevées. Un petit carré de chocolat noir amer qui diffuse et dont la saveur n'a pas fini de se rappeler à mon bon souvenir. Pépite du genre.

    05/11/2012 à 12:40 clemence (205 votes, 7.9/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Hervé Commère s'empare de la figure imposée du train pour élaborer une longue nouvelle (95 pages), où s'entrecroisent plusieurs destins, plusieurs trajectoires, parfois parallèles, pour certaines appelées à se rencontrer. Il compose un récit plein d'échos et de rebondissements, habité de personnages attachants (mention spéciale pour Suzanne, vieille dame tout simplement bouleversante) en quête d'un but ou d'une vérité. On retrouve son art si particulier de la narration, fluide et envoûtant, qui crée presque sans en avoir l'air un suspense d'une efficacité à toute épreuve, sans rien sacrifier à l'émotion brute qui émane de ses héros. Une petite merveille.

    02/11/2012 à 23:13 Dodger (416 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Les rails inspirent Hervé Commère. Après les ronds concentriques de J'attraperai ta mort et des Ronds dans l'eau, l'auteur joue avec les trajectoires rectilignes. On suit les départs de différents personnages qui devraient les conduire à se retrouver à l'arrivée. Un superbe exercice de style, simple et efficace. Un parfait amuse gueule avant de lire Le deuxième homme, son dernier roman qui vient de paraitre.

    02/11/2012 à 22:59 Fredo (930 votes, 7.9/10 de moyenne) 1