Train perdu wagon mort

Nul besoin de se retrouver, après un naufrage, sur une île déserte. Il suffit qu'un train de nuit s'arrête, inexplicablement, au beau milieu d'une plaine aussi plate et herbeuse qu'orientale, pour se sentir seuls, abandonnés, oubliés par les siens et le Monde. Alors, il faut s'organiser. Grouper ses maigres forces. Pour tenir. Pour tenter de comprendre. Et, bien sûr, pour espérer.

Roman noir

On en parle sur le forum : Train perdu wagon mort, de Jean-Bernard Pouy

Soumis le 20/11/2006 par Steve-O

Proposer des corrections

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.