Les Âges sombres

(The Owl Killers)

6 votes

  • 7/10 Un bon suspense historique à l’ambiance sombre qui met en valeur les béguines, perdues dans une campagne anglaise où la superstition règne en maître avec ces relents de paganisme.

    30/12/2013 à 18:42 zonedead (348 votes, 7.4/10 de moyenne)

  • 8/10 même si cela peut être un peu gênant au départ, Karen Maitland nous offre un roman ambitieux par sa structure: un changement de narrateur (pas loin de 10 au final) à chaque chapitre. du coup,plus qu'une intrigue qui serait le fil rouge du roman,c'est une véritable chronique d'un village et de ses communautés que nous pouvons suivre mois après mois.Dès le début il y a des narrateurs que l'on préfère et puis au grès des évènements les gens et les choses changent. rien n'est figé
    un beau roman pour une immersion totale dans l'Angleterre du XIV siècle tant au niveau social que religieux.

    03/09/2013 à 07:51 Fab (459 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 7/10 c'est beaucoup plus un roman historique qu'un roman "noir" : très intéressant, avec sans doute un gros travail de documentation et très agréable à lire.

    06/12/2012 à 11:22 gamille67 (1306 votes, 7.2/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Au début, j'ai trouvé que cet opus était moins passionnant que le précédent. Et puis, finalement, je me suis attachée à ces béguines. L'atmosphère est toujours aussi bien rendue, les personnages sont riches et complexes. L'alternance des points de vue est intéressante et rend la lecture agréable.
    Ce roman permet également de découvrir ce qu'étaient les béguinages.

    01/10/2012 à 20:15 calimero13 (616 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 9/10 L'auteur nous transporte de nouveau dans une Angleterre du début du 14ème siècle dans laquelle la faim et la religion règnent en maîtres, où l'ignorance, la peur, l'intimidation des uns profitent à quelques autres. L'écriture est remarquable, l'intrigue exaltante.
    Une lecture captivante par sa forme également, amateurs du genre n'hésitez pas !

    15/05/2012 à 18:18 Emil (398 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Karen Maitland nous plonge une fois encore dans l'Angleterre du XIV siècle. 27 ans plus tôt que la première fois. La peste, elle n'est pas encore là...

    Les 3 premiers chapitres m'ont laissé un goûts étrange. Une histoire qui semble commencer bizarrement et un changement de point de vu à chaque chapitre, mais au final on s'y fait très vite. L'histoire trouve son rythme, les personnages deviennent attachants (ou pas!), on choisis assez vite son camp. (oui mais pour combien de temps?)
    Le talent de M.Maitland ne réside pas que dans son écriture. Ses personnages sont toujours bien plus complexes qu'il n'y parait au premier abord. On se demande qui sont ces Maîtres-Huants. Que cachent ces Beguines ?
    Comme je l'ai dis un peu plus haut, la peste n'est pas de la partie, non en effet, mais le sale temps si, tout comme la pluie, le froid, la boue, la misère et la faim! Le changement de personnage à chaque chapitre nous donne la possibilité de voir l'histoire d'une autre manière mais aussi de vivre avec eux. On vis avec ces pauvres gens dans leur crasse. Parmi les Beguines dans leur domaine. Avec ce prête, ses secrets et ses peurs.
    Bien vite un climat de tension s’installe, car en effet à cette époque ou la religion règne en maître, là ou elle est plus forte que le roi et la raison, il ne fait pas bon être hérétique ou simplement aspirer à d'autres croyances, voir même simplement être étranger. En effet, tout comme dans son son premier roman, l'auteure nous parle de la peur de l'inconnue et des étrangers. Mais aussi et surtout des superstitions de l'époque.
    Plus l'histoire avance, et moins on sait qui "aimer" et qui croire. Les vrais visages s'affichent, les vérités tombent, tout comme les morts. C'est donc dans un climat de tension extrême que va se finir ce livre. Une fin justement peut-être trop rapide, mais qui n'enlève rien à la beauté et à la justesse du roman. Indéniablement Karen Maitland est une grande auteure, et une auteure à suivre de (très) près!

    19/03/2012 à 10:42 OttisToole (282 votes, 7.1/10 de moyenne)