Double assassinat dans la rue Morgue

(The Murders in the Rue Morgue)

23 votes

  • 8/10 Pour l'histoire. L'ancêtre de Sherlock Holmes, Mr Dupin, aime jouer aux échecs, déduire ou aiguiller les pensées de ses proches, et résoudre des énigmes. Pour son plaisir. Un fait divers en apparence impossible à résoudre attire son attention, l'assassinat de deux femmes en pleine nuit...
    Le premier polar ! et c'est vrai que de nombreux codes du roman à énigme sont déjà bien présents. Je ferme les yeux sur le style d'écriture de l'époque, et reste surtout bouche bée devant le dénouement de l'histoire, enchaînement de déductions un tantinet farfelues.

    27/04/2020 à 15:57 Lucas 2.0 (347 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Histoire et construction intéressantes. L'écriture est soutenue dommage que ce soit une nouvelle aussi courte.

    01/03/2020 à 10:56 newsovski (164 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 6/10 Après avoir lu toutes les critiques dithyrambiques sur cette nouvelle de Poe, je me devais de la lire, l'auteur étant considéré comme le précurseur du genre. Pour ma part, je n'ai pas été particulièrement séduit. Malgré ses indéniables qualités, je n'ai trouvé ni l'intrigue ni sa résolution exceptionnelle. Il est vrai qu'en une quarantaine de pages, il est difficile de développer pleinement l'enquête mais ce qui m'a particulièrement gêné est le fait que la résolution provient plus d'intuitions que d'une véritable enquête. Une petite déception pour ma part.

    03/08/2018 à 11:02 ericdesh (713 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 5/10 Assez déçu. Je m'attendais à mieux. Pas mal d'approximations. J'espère que la lettre volée m'apportera plus de satisfactions.

    01/07/2018 à 10:48 Grolandrouge (845 votes, 6.6/10 de moyenne) 1

  • 9/10 La rue Morgue, un de ces misérables passages qui relient la rue Richelieu à la rue Saint Roch à Paris, fut le théâtre d'un crime des plus affreux et étrange en cet été 18.. . Affreux car Mademoiselle l'Espanaye et sa mère furent assassinées dans d'atroces circonstances : le corps sans vie de la fille fut fourré, la tête en bas, dans la cheminée ; la vieille dame fut décapitée, le corps gisant dans la cour du bâtiment. Étrange car la maison était fermée de l'intérieur et rien ne fut volé. Des témoins ont entendu une voix grave et masculine d'un français et celle d'un étranger dont la langue est inconnue. La préfecture de police a arrêté le commis du banquier qui avait apporté 4000 frcs en pièces d'or.
    Auguste Dupin, d'une famille illustre mais ruinée, possède une aptitude analytique exceptionnelle. Il résoudra, accompagné de son ami et narrateur, par ses talents de déductions ce mystérieux double assassinat.

    Écrit en 1841, cette histoire a jeté les bases du nouveau roman policier et les prémices de l'enquêteur moderne développant l'esprit de logique et de déduction dont s'inspireront d'autres futurs grands auteurs du genre. Qui a dit « élémentaire » ?

    Une lecture incontournable fortement conseillée aussi bien au jeune public qu'aux amateurs de polars contemporains.

    30/05/2018 à 19:03 JohnSteed (260 votes, 7.7/10 de moyenne) 9

  • 9/10 J'avais lu cette nouvelle il y a plus de 15 ans et je ne gardais en tête que la résolution incroyable de cette énigme, ainsi que le décor de la chambre. J'avais été saisi aussi par l'horreur du crime, une véritable "boucherie" pour reprendre les mots d'un des protagonistes.
    J'avais oublié l'introduction un peu longuette et la démonstration réflexive d'Auguste Dupin.
    Une œuvre remarquable et marquante, un des premiers meurtres en chambre en close (le premier ?) où l'on aborde même ce qui deviendra plus tard la synergologie (dans la scène où Dupin explique comment il a compris ce à quoi pensait le narrateur).

    15/07/2017 à 11:09 LeJugeW (1256 votes, 7.4/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Une excellente leçon de déductions et d'analyses des faits.

    27/11/2014 à 13:48 bidibule (229 votes, 8/10 de moyenne) 2

  • 10/10 Pour l'inventeur du genre et son traducteur de génie, on déploie le tapis rouge (sang)...

    16/09/2012 à 18:58 Henri65 (63 votes, 9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Une logique pointue pour un genre qui a ouvert la voie à de nombreux auteurs.

    30/06/2012 à 19:19 geol (117 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Nouvelle qui se lit vite et avec intérêt.

    11/12/2011 à 18:02 Elo (157 votes, 7.9/10 de moyenne)

  • 8/10 Avec cette nouvelle, Poe crée un genre qui s'est révélé fécond : en voyant Dupin enquêter, on se dit que Holmes n'est pas loin. Une pierre angulaire du polar, à lire absolument. D'ailleurs, toutes les nouvelles de Poe doivent être lues !

    27/01/2011 à 09:39 Horatio (284 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Historiquement, une nouvelle à énigme à lire qui posa l'archétype du détective dans le roman occidental.

    08/02/2010 à 07:53 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Considéré comme le père du polar, Poe reste une référence, LA référence lorsque l'on se penche sur l'Histoire du polar. A lire absolument !

    27/08/2009 à 12:00 Yukio (76 votes, 7.6/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Lu quand j'étais au collège, mais j'en ai gardé un excellent souvenir. Une référence !

    04/07/2009 à 15:01 El Marco (2212 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 9/10 J'aime beaucoup le personnage de Dupin qui, avec une apparente désinvolture, fait preuve d'un raisonnement pointu, logique, structuré. Intéressante démonstration. Et quel style d'écriture ! à attribuer à l'auteur Poe et aussi au traducteur Baudelaire.

    02/02/2009 à 10:34 LedSep (196 votes, 7.3/10 de moyenne) 3

  • 10/10 Edgar Allan Poe est le premier écrvain de polar. Le premier dont j'ai dévoré toute la biographie ou presque. Mon histoire extraordinaire préférée restera sans aucun doute "la chute de la Maison Usher" à lire en écoutant l'album de The Alan Person Project : Tales of mystery and imagination Edgar Allan Poe.

    29/08/2007 à 10:45 Pimp (56 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10

    06/02/2007 à 20:03 pgrosjean (1079 votes, 7.8/10 de moyenne)

  • 7/10 Un conseil : lisez aussi les autres histoires extraordianires de Poe ! Celle-ci est assez bien, mais moi dans le style policier j'ai un faible pour la lettre volée.

    15/01/2007 à 17:50 Sybil (642 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 6/10 Très artificiel et un peu verbeux, mais loin d'être sans intérêt.
    Et puis ça se relit vite (libre de droits, se retrouve facilement sur internet, en anglais, et en français).

    20/06/2006 à 03:01 magus (36 votes, 7.4/10 de moyenne)

  • 9/10 Le premier polar de l'histoire est loin d'être le plus mauvais. Une histoire vraiment incroyable avec un détective exceptionnellement intelligent.

    18/06/2006 à 14:59 Hoel (941 votes, 7.7/10 de moyenne) 4