L'Epouvantail

(The Scarecrow)

19 votes

  • 9/10 Lu il y a quelque temps. Encore un excellent Connelly. Le tandem McEvoy - Walling fonctionne à merveille. Du rythme, du suspense, une écriture ciselée, une construction parfaite et le méchant est vraiment très très méchant ! Un excellent moment de lecture !

    05/01/2024 à 11:13 Franck 28 (584 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Apres avoir lu Daring Lilly du meme auteur, retour aux protagonistes connus et là on se retrouve dans une autre atmosphere et on passe un très très bon moment en compagnie de McEvoy et du retour de son ccolyte du FBI. C'est bien construit, ca s'enchaine à merveille et il est trés dur de poser le livre pour aller faire autre chose. Merci Mr Connelly.

    08/05/2022 à 17:45 bidibule (254 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Après le poète, le journaliste Jack McEvoy faisait quelques courtes apparitions dans d'autres romans. 10 ans après, il revient en protagoniste. L'intrigue est solide et bien ficelée. Je lis tous les romans de l'univers Harry Bosch dans l'ordre de parution et malgré l’absence du célèbre Inspecteur, celui-ci fait partie de mes favoris.

    20/02/2020 à 18:27 LeoLabs (337 votes, 7.3/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Encore un Connelly de bonne facture. Efficace et sans temps morts, comme d'hab.

    31/10/2019 à 21:28 charlice (340 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un grand bonheur de retrouver Jack McEvoy dans de nouvelles enquêtes et le voir affronter un tueur machiavélique.
    Dans ce roman, l'auteur nous permet en outre de pénétrer dans les arcanes d'un grand journal américain et d'y découvrir un monde impitoyable.
    Un très bon rom'pol'.

    05/03/2018 à 15:09 TaiGooBe (188 votes, 7.6/10 de moyenne) 8

  • 7/10 Si l'intrigue est plutôt bien construite, et que le rythme est enlevé, j'ai malgré tout l'impression que ce roman aurait pu être encore meilleur.
    Il souffre en effet de quelques insuffisances, comme par exemple la place prise par le FBI, tellement peu flatteuse qu'elle en vient à manquer de crédibilité, ou encore sur le traitement du monde de la presse écrite, peu développé et tombant rapidement dans la caricature.
    Malgré tout, je ne me suis pas ennuyé et je relirai volontiers Michael Connelly à l'occasion

    13/08/2017 à 00:30 mkl (178 votes, 7/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Grand fan de Connelly, c'est mon premier roman de la série "McEvoy" : je suis un peu moins convaincu par ce nouveau personnage, et suivre une histoire policière sous l'angle d'un journaliste, certes secondé par un agent du FBI (tandem peu crédible), m'a semblé moins intéressant. Il y est fait référence au premier volet de la série, le Poete, et je vais tout de même le lire.

    07/07/2015 à 13:36 gamille67 (2276 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Le tandem Rachel - Jack marche bien ! L'auteur maîtrise son sujet et nous transporte encore une fois à travers un roman remarquablement bien construit. On regrette le petit manque d'originalité...

    17/03/2015 à 17:13 Alice (286 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 On a plaisir à retrouver Jack et Rachel dans cette petite enquête rondement menée !
    Lu en 2 jours tellement je ne voulais pas lâcher l'histoire.

    15/11/2014 à 16:22 Kermit (398 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Un excellent Connelly. Pas tout à fait à la hauteur du Poete ou de Los Angeles River mais du tres tres bon qd meme. On espere revoir Mc Evoy et Walling dans le futur ayant monté une agence privée!

    08/10/2012 à 14:28 eagle4 (788 votes, 7.3/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Où il est question de meurtres, d'un tueur en série violent , intelligent et insaisissable, et d'un journaliste Javk MCEVOY qui mène l'enquête avec l'aide de l'agent Rachel WALLING du F.B.I. . Du suspens, aucun temps mort. Un très bon CONNELLY.

    23/07/2012 à 23:42 ELOJ (172 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Enfin un méchant à la hauteur, fourbe à souhait.

    27/06/2012 à 16:59 tduvi (405 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Encore un très bon Connelly. L'écriture s'est rôdé au fil des années et l'auteur n'en finit plus de planter une trame magistrale autour des multiples facettes de Los Angeles. Cette fois-ci, l'angle du journalisme est mise en avant, et l'on retrouve avec plaisir Jack McEvoy, journaliste au L.A Times pour une nouvelle enquête... où l'ombre du Poète plane toujours sur les personnages.

    17/09/2011 à 00:39 Steve-O (80 votes, 8.3/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Ancien journaliste, Michael Connelly se sert en toile de fond du déclin d’un monde qu’il a bien connu –celui de la presse quotidienne –pour imaginer un thriller retors et féroce où les nouvelles technologies deviennent des armes au service du Mal.

    27/07/2011 à 12:50 Mephisto (193 votes, 7.2/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Même s'il ne brille pas par son originalité, cet opus de Connelly n'en reste pas moins efficace. Avec ce roman, l'auteur n'atteint pas, selon moi, le niveau de certains de ses précédents polars mais avec Connelly, on a toujours la certitude de faire une agréable lecture.

    07/06/2011 à 21:05 ericdesh (925 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Un grand plaisir de retrouver Connelly à son meilleur niveau après deux derniers polars un ton au dessous. Celui- ci m'a beaucoup plu et rappelé les premiers romans de l'auteur.

    27/02/2011 à 10:01 patauch (321 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Un régal de retrouver McEvoy et surtout, un plaisir de découvrir que l'auteur en fait presque son avatar littéraire : en écrivant son livre à la première personne, Michael Connelly en profite pour nous montrer le fonctionnement d'un journal, mécanique qu'il connait bien puisqu'il a été, comme son héros, chroniqueur judiciaire au Los Angeles Times. En espérant que nous aurons l'occasion de revoir Jack et peut être sa balle d'argent ...

    24/06/2010 à 10:32 Fredo (1149 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Retrouver un Michael Connelly peut générer appréhension ; en effet, après avoir connu des sommets dans l’art du thriller avec « Créance de sang » ou encore « Le cadavre dans la Rolls », les dernières œuvres de l’auteur de la Cité des Anges ont assez déçu. Cette fois, « L’épouvantail » peut-être classé dans la série des bons calibres de l’auteur.

    Connelly compose une intrigue bien charpentée sans abuser des grosses ficelles du genre. Il a pris le risque de dévoiler le coupable dès les premiers chapitres se privant d’une source de suspense ; une enquête suivie au millimètre et le sens du détail nous plongent très vite dans l’enquête du journaliste Mc Evoy et rend le récit captivant.
    L’histoire démarre sur fond de crise et de bouleversements de la presse papier. Mc Evoy, viré du L.A Times, vit ses derniers jours de reporter dans l’établissement. Lancé sur le sujet d’une injustice, il partira à la découverte d’un serial killer expert en hacking et technologie de sécurité.

    Le lecteur retrouvera l’agent du FBI, Rachel Walling, de l’excellent « Le Poète ». Connelly a su créer des personnages attachants tout au long de sa riche composition. J’ai retrouvé avec plaisir le couple réuni dans cette course à la survie.

    Malgré un décollage horaire et des paupières rétives, j’ai dévoré ce roman de 500 pages en une traite.

    22/06/2010 à 22:42 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Une très bonne histoire avec un journaliste mis à la porte de son journal et qui fait office d'enquêteur pour une affaire de crimes. M. Connelly parvient à ne jamais instaurer de temps mort. Une bonne histoire, un très bon moment de lecture même si la fin aurait pu être un peu plus soignée.

    13/05/2010 à 09:07 Cabby (58 votes, 7.4/10 de moyenne) 2