Les Chiens de Riga

(Hundarna i Riga)

22 votes

  • 9/10 Ce Wallander se distingue des autres aventures du valeureux commissaire, puisque la majeure partie de l'histoire se déroule hors de Suède, en face en traversant la Baltique en Lettonie. Une immersion dans un pays voisin et pourtant si différent, et en plein bouleversement au sortir des années de communisme sous le joug de Moscou. Ce qui change aussi, c'est le ton du roman, une atmosphère oppressante, on a affaire à un récit d'espionnage, en plus d'un roman d'enquête mais ce qui ne change pas c'est la dimension roman noir, la qualité d'écriture et la faculté de l'auteur à nous imprégner de son héros. Quel personnage ce Wallander, humain, en proie au doute, maladroit avec les femmes, mais pugnace et courageux. Je me suis régalé, un véritable coup de coeur!

    14/04/2021 à 11:01 Polarbear (541 votes, 7.8/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Mitigé. Lecture plaisante, mais des situations qui me laissent pantois. Wallander est chargé d'une enquête un peu spéciale. Deux hommes assassinés et torturés sont retrouvés sur la côte, dans un canot de sauvetage. Quand on découvre qu'ils étaient mafieux et vivaient en Lettonie, on dépêche le major Liepa en Suède, pour lui prêter main forte. Dès son retour à Riga, le major est assassiné...
    A partir de ce moment, cà devient une histoire de fou. Je préserve le suspense, mais Wallander en Lettonie, c'est un gars un poil mélancolique, qui manque d'assurance, maladroit aussi, prenant des décisions qui m'ont souvent estomaqué. Et qui arrive à faire la lumière sur un meurtre, dans un pays totalitaire, sans parler la langue... Il y a aussi une myriade de détails peu importants pour combler le récit, et çà c'est dommage.
    Sinon il est attachant Kurt, intéressante aussi l'idée de nous immiscer en pays balte lors de la chute de l'URSS. Mais quand même, au final j'ai du mal à y croire. Á la place de notre héros, il faut être vachement confiant dans ses convictions et ses déductions pour aller au bout de cette aventure.

    18/04/2020 à 17:04 Lucas 2.0 (347 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Deux contrebandiers qui reviennent de leur livraison en ex RDA aperçoivent aux larges des côtes suédoises un pneumatique avec, à bord, deux hommes morts. Afin d’éviter que leur trafic soit découvert, ils renoncent d’appeler les secours et remorquent le petit bateau qu’ils larguent avant leur arrivée.
    Ayant échoué sur les plages d’Ystad, Wallander constate que les deux hommes ont été exécutés par deux balles dans la tête. Le bateau n’ayant pas de trace de sang, vu l’état de décomposition, Wallander en déduit que les deux hommes ont été tué très loin de la Suède. Il devient urgent et important de connaître leur identité. Après enquête, il s’avère que ces deux morts sont lettoniens en relation avec la mafia locale. Dès lors, Liepa, un major de la police de Riga est dépêché à Ystad pour vérifier l’enquête. Après avoir confirmé l’identité lettonienne des morts, les autorités décident que l’enquête est transférée aux policiers de Riga.

    Mais Wallander doit rapidement aller à la capitale lettone : Liepa a été tué et les policiers souhaitent avoir son aide, lui qui a côtoyé le major pendant ses derniers jours.
    Riga s’avère être une ville de misère, où la transition démocratique se déroule difficilement. Le passé soviétique y est encore très ancré, et Wallander est constamment suivi, espionné dans ses moindres paroles, faits et gestes et constate que tout est mensonge et trahison.

    Dans ce deuxième opus de la saga Wallander, Mankell explore les méandres des anciens satellites de l’URSS qui ont difficilement vécu l’éclatement de cette mère patrie. Une lecture très intéressante pour cet aspect historique et pour Wallander, bien évdemment, personnage torturé par sa vie privée (les relations avec son père et sa fille, ses problèmes de santé, son questionnement sur sa carrière au sein de la police,… ) même si l’intrigue peut paraître du coup un peu secondaire.

    26/08/2018 à 21:18 JohnSteed (287 votes, 7.8/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Mes choix de lecture, concernant Mankell, s'étaient rarement portés sur la série Wallander. Il s'agit là de mon deuxième, le premier étant "L'homme inquiet", où le hasard fait que c'est dans ce roman que Wallander retrouve Baiba Liepa, veuve du major Letton et principale protagoniste des "Chiens de Riga".
    Satisfait en tout cas d'avoir fait ce choix, d'abord pour la qualité d'écriture de Mankell, ensuite pour la découverte d'un pays méconnu, qui plus est au cours de la guerre froide.
    On verra quel sera le prochain...mais il y en aura un.

    25/03/2018 à 11:31 mkl (164 votes, 6.9/10 de moyenne) 5

  • 6/10 Tout comme dans le premier livre de la série, Mankell place son intrigue dans un contexte historique riche en évènements influents sur la Suède. La chute du bloc de l'Est joue un rôle important dans l'intrigue de l'histoire et lui donne, en plus de l'intérêt pour l'intrigue, un intérêt historique. Quant à l'intrigue elle-même, elle est plutôt pas mal menée, bien qu'il y est cette fois encore quelques longueurs. Tout comme LeeWeel, le dénouement m'a paru un peu tiré par les cheveux, et presque téléphoné. L'ensemble du livre reste toutefois plutôt plaisant. (est-ce que j'ai parlé de l'intrigue?)

    02/07/2017 à 07:52 Grolandrouge (947 votes, 6.6/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Deuxième aventure de l'inspecteur Wallander. Un canot pneumatique est retrouvé échoué à Ystad avec deux hommes morts à bord. Après enquête, les deux personnes s'avèrent être des criminels lettons. Le major Liepa, de la police de Riga, va venir aider Wallander dans ses recherches. En cours de roman, Wallander part pour la Lettonie, et là réside un des aspects les plus intéressants du livre: la découverte de ce pays balte qui se délivre difficilement du joug soviétique. La relation qui existe entre les deux enquêteurs, Wallander et Liepa, est très bien décrite, une complicité qui se dispense souvent de tout discours. Mais en ce qui concerne l'intrigue elle-même, je ne l'ai pas trouvée très originale et, surtout, le final tombe selon moi dans le grotesque. Dommage, mais Wallander n'en reste pas moins un héros touchant et très humain.

    15/12/2015 à 14:12 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Mon premier Mankell... sans être complétement subjugée, le personnage principal est intéressant et l'atmosphère du roman trés bien dressée entre roman noir et roman d'espionnage.

    15/04/2014 à 15:59 Alice (269 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 D'accord avec Eagle dans la même lignée que le premier, un roman tout à fait plaisant de bout en bout.

    11/04/2013 à 17:21 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Ayant lu toutes les aventures de Kurt Wallander, c'est celle-ci qui m'a laissé le meilleur souvenir. Cette plongée en Lettonie, où l'on ne peut faire confiance à personne dans cette après-URSS, m'a conquis. J'ai beaucoup aimé la fin, qui termine un excellent polar. Du très grand Mankell !

    27/10/2012 à 18:59 LeJugeW (1311 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Une bonne histoire qui tient en haleine.

    12/06/2012 à 15:59 calimero13 (803 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Voyage en terres inconnues pour K.Wallander. La Lettonie se présente à notre héros sous tous ses charmes. Un voyage réussi pour ma part.

    08/02/2012 à 06:40 bidibule (232 votes, 8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 La deuxième histoire de WALLANDER nous amène à découvrir la mafia russe dans ce roman ou le héros découvre un pays qui n'est pas le sien soit LA LETTONIE. Une histoire bien ficelé, parfois un peu de longueur mais l'évolution des personnages reste intéressante avec une intrigue assez captivante

    07/01/2011 à 15:50 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 8/10 une fois n'est pas coutume, l'action se déroule majoritairement en Lettonie et non en Suède.
    J'ai trouvé cette histoire, dont le rythme est plus soutenu qu'à l'habitude, assez captivante...
    On se croirait par moment sur les docks avec Wallander, tellement les descriptions des lieux et de l'ambiance sont précises !

    12/12/2010 à 23:01 Kermit (387 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Un Mankell plaisant sans être transcendant.

    20/03/2010 à 12:33 patauch (321 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Dans la lignée du premier tout en étant différent

    09/10/2009 à 14:26 eagle4 (703 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 7/10

    25/02/2009 à 10:38 balooo (169 votes, 7.7/10 de moyenne)

  • 6/10 Mon premier Mankell (et mon seul pour l'instant). Me donne envie d'en lire d'autres même si ça manque d'un rien de fougue, d'originalité. C'est froid comme la Suède, mais ça tient très bien la route.

    24/09/2008 à 18:58 Xave (233 votes, 6.9/10 de moyenne)

  • 8/10 Un bon polar du maestro suédois avec tout son art à créer des atmosphères opaques et troubles

    14/11/2007 à 05:00 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Un des meilleurs Mankell ou Wallander est poussé dans ses retranchements ...

    28/07/2007 à 13:16 roba (62 votes, 6.8/10 de moyenne) 2

  • 6/10 un Mankell un ton en dessous
    découverte de la rude Lettonie et de l'idyle de Wallender

    30/03/2007 à 12:14 stfoch (74 votes, 8.1/10 de moyenne)