Meurtriers sans visage

(Mördare utan ansikte)

21 votes

  • 9/10 En pleine campagne scanienne, région isolée de Suède, le voisin des Lövgren, un couple de modestes paysans en retraite, se réveille en pleine nuit, en ce début janvier 1990. Quelque chose d’inhabituel se produit chez ses voisins : à cette heure bien matinale, le cheval aurait dû hennir et réclamer sa ration d’avoine. Inquiet, il regarde par la fenêtre et ne voit pas son voisin debout. Aucune lumière mais un carreau de fenêtre cassé. Il décide d’aller voir et va constater l’horreur. Les voisins ont été sauvagement agressés et seule la femme, ligotée et étranglée par un étrange nœud, est encore vivante, mais dans un profond coma. Le mari a vu sa gorge tranchée.

    Kurt Wallander est dépêché sur place et va prendre en charge l’enquête. La vieille voisine ne survivra pas à ce massacre et aura juste le temps de murmurer « étrangers » à la police. C’est l’émoi aux environs d’Ystad, d’autant que les réfugiés et les étrangers pullulent dans la région. La population est secouée et certains groupuscules extrémistes menacent de s’en prendre directement aux étrangers si la police ne trouve pas rapidement les assassins.

    Kurt Wallander aidé de ses coéquipiers constate que la vie du vieux Lövgren est assez trouble et pleine de secrets : un fils caché d’une relation adultérine semble éclaircir le mystère.
    Pendant ce temps-là, les menaces prennent forme et un Ivoirien a été abattu en pleine rue.
    Une autre enquête incombe à Kurt Wallander ainsi que la surveillance des camps des réfugiés.

    Cette première véritable enquête de Kurt Wallander est une véritable et belle entrée en matière dans la série engendrée par Henning Mankell qui compte 12 enquêtes. On y découvre la personnalité de Wallander, en proie aux questionnements sur l’évolution de la société suédoise, sa vie de famille éclatée (entre la séparation d’avec sa femme, sa fille instable et les relations conflictuelles avec son père), sa propre vie (le passage à la quarantaine) et son dévouement pour son enquête à l’intrigue déroutante et originale.
    On s’attache profondément à cet anti-héros, un homme ordinaire avec ses problèmes d’homme ordinaire.
    Le style Mankell, aux profondes et minutieuses descriptions de son pays et sa population, vient renforcer le sentiment d’une lecture prenante et envoûtante. Incontournable.

    13/08/2018 à 16:07 JohnSteed (216 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 7/10 L'intrigue de l'histoire est pas mal dans ce livre typé Suédois. Je n'ai pas pu m'empêcher de le comparer à son prédécesseur de quelques dizaines d'années déjà, "Roseanna" de Sjöwall et Wahlöö, livre pour lequel Mankell a rédigé la préface dans l'édition de 2009 de Rivages/noir. On y retrouve pas mal de ressemblances, tant par le personnage principal, très humain et pas stéréotypé "héros" que par le déroulement de l'enquête, ou plutôt la façon de nous la présenter. Le contexte historique et social dans lequel se déroule l'action est également intéressant. Je poursuivrais très certainement ma découverte de cet auteur par la lecture de "Les chiens de Riga".

    21/06/2017 à 11:45 Grolandrouge (697 votes, 6.6/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Roman intéressant sur la perception de l'étranger en Suède. On imagine alors que ce pays n'est pas franchement le pays de l'ouverture sur l'autre, et c'est remarquablement sous entendu ici, avec une police partagée entre la réalité de terrain et ce qu'elle doit en penser, ou du moins, s'autoriser à penser. C'est cruellement d'actualité. Mankell nous pose les bases de son héro : assez d'info pour pouvoir entrer en empathie avec lui, pas trop pour en laisser pour la suite. On aime ou pas cette prudence, je reconnais que ça marche et qu'on a envie de poursuivre malgré une enquête poussive mais du coup réaliste.

    16/05/2017 à 09:34 Xave (233 votes, 6.9/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Enfin, j'ai lu mon 1er Mankell. Je connaissais le personnage de Kurt Wallander puisque j'avais regardé quelques épisodes de la serie tv. Tout est bon, rien à jeter. La vie personnelle de cet enquêteur humain, attachant, anti héro, déjà bien campé, cela promet des suites poignantes, on est déjà bien servi. L'enquête ardue, les fausses pistes, la ténacité, et le fond de l'histoire, la Suède en plein chamboulement identitaire, ce qui n'est pas sans rappeler notre actualité.

    26/05/2016 à 11:46 Polarbear (423 votes, 7.9/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Avec la série policière consacrée à Kurt Wallander, il est important de lire chaque roman dans l'ordre de parution originale. En effet, on suit au fur et à mesure de chaque volume les enquêtes de l'inspecteur suédois mais également sa vie privée. Avec cette histoire de meurtres horribles de personnes âgées, affaire qui s'avérera difficile à résoudre pour Wallander, embarqué pour un temps sur la piste de nationalistes, le lecteur entre déjà dans l'intimité du personnage. On se rend compte qu'on est bien loin de se trouver aux côtés d'un flic à l'américaine, parfait sous tout rapport (ils ne sont bienheureusement pas tous comme ça) ou énième portrait de policier alcoolique aux méthodes douteuses qui se tient quasiment au ban de la société. On fait notamment connaissance ici avec le père du héros, artiste peintre au caractère difficile et on entend parler de sa fille unique avec laquelle les rapports sont loin d'être simples. Bref, un être humain empli de doutes, qui traîne son existence en faisant au mieux son travail et en surmontant tant bien que mal ses problèmes personnels. Un très bon premier opus.

    08/12/2015 à 14:34 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Premier Wallander et quel coup de maître ! Tout part d'un fait divers sordide, qui permet à l'auteur d'exploiter le thème du racisme en Suède, grimpant en ce début des années 90.
    Excellent polar du maître suédois Mankell !

    31/03/2013 à 13:27 LeJugeW (1145 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Mon premier roman de la série Wallender que je trouve très réussit. J'ai pris énormément de plaisir a le lire, sur un fond de xénophobie il nous donne une image de la Suède en pleine mutation . Excellent

    14/02/2013 à 16:07 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Premier roman de la série Kurt Wallander. Un roman intéressant, avec un sujet d'actualité toujours brûlant de nos jours en Suède. Mankell impose déjà son personnage et nous donne envie de le retrouver rapidement pour d'autres aventures.

    05/07/2012 à 00:39 ELOJ (172 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Première enquête de Kurt Wallander. Enquête sur fond de xénophobie, une critique sociale de la suède, des personnages consistants et une enquête intéressante, que demander de plus.

    31/01/2012 à 14:07 bidibule (221 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Le premier roman de la série WALLANDER
    Une trés bonne histoire avec des personnages intéressant, une intrigue bien menée avec un sujet qui relate l'actualité, soit l'immigration.
    Le tout très bien romancé, bien décrit, avec une bonne fin qui me donne envie de lire le deuxiéme opus soit , LES CHIENS DE RIGA

    07/01/2011 à 15:46 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Le premier épisode de la série concernant Wallander...
    Lu il y a quelques temps déjà, mais qui m'a laissé une très bonne impression générale.
    la fresque sociale suédoise sur un fond de "peur de l'étranger" que dépeint Henning Mankell fait un peu froid dans le dos...

    12/12/2010 à 22:54 Kermit (374 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Un bon roman de procédure policière qui vaut surtout pour son personnage principal, en proie à de nombreux doutes, professionnels et familiaux, et pour sa critique sociale de la xénophobie en Suède.

    19/07/2010 à 10:43 pgrosjean (1077 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 7/10 La première apparition de Wallander. On fait connaissance avec un personnage attachant mais force est de reconnaître que ce personnage fait tout l'attrait de ce roman, car l'enquête, bien qu'agréable à suivre, reste finalement secondaire. Roman agréable donc mais sans plus.

    27/06/2010 à 21:41 ericdesh (646 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Premier roman de Mankell... et son inspecteur Wallender. L'ambiance est agréable, l'inspecteur attachant et l'intrigue solide.

    20/03/2010 à 12:32 patauch (321 votes, 7.9/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Mon premier mankell. Je lirais la serie

    09/10/2009 à 14:25 eagle4 (642 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 8/10

    16/01/2009 à 17:26 guimouts (272 votes, 8/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Mon premier Mankell. Cela me donne envie d'en lire d'autres.

    21/01/2008 à 13:49 balooo (169 votes, 7.7/10 de moyenne)

  • 9/10 Un régal avec toutes les qualités qui font de Mankell un des plus grands; narration, suspense, épaisseur des personnages sont maniés avec expertise et efficacité sans oublier la plongée dans la Suède.

    28/10/2007 à 13:47 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Ce roman est le premier du cycle Wallender
    plus de 15 ans aprés sa sortie son sujet est toujours d'actualité : imigration , clandestins , peur de l'étranger et les actes extremistes que cette peur peut engendrer

    30/03/2007 à 12:10 stfoch (74 votes, 8.1/10 de moyenne) 2

  • 9/10

    15/02/2007 à 16:48 PMcBear (31 votes, 8.3/10 de moyenne)