Leur âme au diable

Pour conquérir des parts de marché, lutter contre les politiques sanitaires des états ou les infléchir, c’est une guerre sans merci que se livrent les cigarettiers. La manne financière est énorme, les profits gigantesques. Pour qu’ils le restent, les acteurs de cette économie sont prêts à tout, même à vendre leur âme au diable.

1986, la machine à cigarettes françaises tourne à plein. Grâce au marketing, la nouvelle arme de persuasion massive, fumer reste du dernier cool. L’histoire commence le 28 juillet par le braquage, au Havre, de deux camions-citernes remplis jusqu’à la gueule d’ammoniac liquide. 24 000 litres envolés, sept cadavres. Mais bien sûr « l’argent n’est pas le problème. Les sept morts non plus. Le problème c’est le manque à gagner à court terme et la perte de parts de marché. Car les fumeurs n’attendent pas. Ils se comportent comme des junkies impatients, en manque de leur dose quotidienne. Si leurs cigarettes blondes ne sont pas disponibles, ils se rabattent sur une autre marque. Chaque camion-citerne brûlé, ce sont des millions de cigarettes que les Français ne fument pas aujourd’hui et qu’ils achètent à la concurrence ». Pour empêcher ça, qu’ils soient politiques, cigarettiers ou mercenaires, tous sont prêts à vendre leur âme au diable. Ambition, collusion, corruption, trafics, violence, la guerre sera totale.

Roman noir

On en parle sur le forum : Leur âme au diable – Marin Ledun (Série Noire)

Soumis le 19/11/2020 par El Marco

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.