Le Cercle des mensonges

10 votes

  • 7/10 Suite et fin du Cheptel, mais autour d'une histoire qui lui est propre.
    Cécile Desjean a toujours autant d'imagination.
    Il est vrai qu'il est moins bon que le volume 2 "Le Cheptel" ... Mais la barre était haute !

    11/09/2022 à 17:08 Elfe Falco (65 votes, 7.9/10 de moyenne)

  • 8/10 Céline Denjean avait fait fort avec Le cheptel. Je l'avais trouvé un peu moins inspirée avec Double amnesie. Ce cercle des mensonges est, selon moi, d'un niveau équivalent au Cheptel.
    Bons personnages, très bonne intrigue, écriture fluide, aucun temps morts, ... tous les ingrédients d'un très bon polar sont réunis.
    De plus, Céline Denjean conclue (à moins d'une surprise) parfaitement l'histoire du Cheptel (qu'il est plus que préférable d'avoir lu avant ce Cercle des mensonges).
    Céline Denjean, avec finalement encore peu de romans au compteur, fait partie des auteurs sur qui on peut compter.

    11/06/2022 à 20:22 ericdesh (823 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Deux enquêtes menées par deux équipes, l'une de police, l'autre de gendarmerie, dans la région toulousaine : y a t-il un lien entre l'apparent suicide d'un étudiant toulousain et le meurtre d'une femme dans la forêt, à vingt kilomètres de la ville rose ?

    Roman choral où nous suivons les deux enquêtes en parallèle, mais aussi la cavale d'Efia M'Bani, agente d'entretien qui était présente « au mauvais endroit, au mauvais moment », les chapitres à la première personne de Guillaume Coquery, un scientifique accro aux jeux et les « songes » d'un personnage qui semble piloter le tout... sans oublier les chapitres où Héloïse Bouquet enquête sur la terrible Anne Poey, aidée d'une journaliste retors, Amanda Kraft et d'un geek autiste asperger, surnommé Black Sheep. Tout cela pourrait donner le tournis mais Céline Denjean ne nous perd jamais et les intrigues, captivantes, retombent toutes habilement sur leurs pattes.

    L'auteure clôt ainsi l'affaire Poey, entamée dans le Cheptel (il est donc préférable comme l'a précisé Ironheart plus bas de lire le génial Le Cheptel avant Le Cercle des mensonges) et nous livre au final un thriller fascinant qui dévoilera une sordide affaire qui fait écho à la crise sanitaire que nous vivons. Dans sa note aux lecteurs, l'auteure précise avoir écrit son roman avant la pandémie de Covid-19 et qu' « aucun parallèle ne saurait être établi entre les ressorts de mon roman et la réalité actuelle de cette épidémie ». Il n'empêche que les conclusions que l'on tire du roman nous questionnent, sans pour autant tomber dans le complotisme bien sûr.

    Sans atteindre les sommets du coup de maître que fut Le Cheptel, Céline Denjean nous livre là un thriller de très grande qualité à l'intrigue tortueuse qui plaira indéniablement aux amateurs du genre et qui confirme, pour ma part, tout le bien que je pense de cette auteure.
    Le doute n'est plus permis, Céline Denjean fait bien partie des membres éminents du polar français actuel.

    07/01/2022 à 17:34 LeJugeW (1530 votes, 7.4/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Encore une bonne pioche avec cette opus de Céline Denjean, même si un ton en dessous de l'excellent Cheptel.
    Deux enquêtes complexes en parallèle et en fil rouge l'épilogue de ce fameux Cheptel.
    L'ensemble nous fait tourner les pages sans temps morts, même si il m'a manqué un petit quelque chose sur la fin.
    8.5

    01/11/2021 à 19:41 charlice (260 votes, 7.7/10 de moyenne) 8

  • 7/10 Ce roman qui vient mettre un terme à l'histoire commencée avec " le cheptel ", à une résonance particulière avec l'actualité...
    On retrouve Eloise Bouquet à Toulouse en prise avec le meurtre d'une professeur d'université. Rapidement son amant est soupçonné du crime, mais ce qui semble un meurtre passionnel devient rapidement une histoire où s'emmêle société off shore et barbouzes...
    le livre est d'une lecture aisée et l'histoire bien rythmée bien qu'un ton en dessous du Cheptel.

    15/08/2021 à 22:55 Camlot (97 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Par petites touches Céline Denjean nous présente des faits qui semble-t-il n’ont rien en commun. C’est sans compter sur son diabolique sens de l’intrigue bien sordide et bien huilée qui nous emporte dans un suspense sanglant, sur plusieurs enquêtes simultanément, à la narration très visuelle.
    Ici le lecteur est observateur, il ne s’immisce pas dans la tête des méchants et ne risque pas l’empathie : il voit les policiers se débattre avec les faibles indices dont ils disposent, emprunter de fausses pistes, suivre de faux espoirs. Leur hiérarchie est trop sure du verdict et la proximité d’une victime avec les hautes sphères politiques trouble sa vision et en réduit le prisme. Ce qui donne un roman où les briefings peuvent paraître parfois redondants, mais sont néanmoins nécessaires à la compréhension en raison du choix narratif de l’auteure, pour servir une intrigue complexe aux multiples ramifications.
    Lecteurs, vous avez entre les mains la suite de Cheptel. Certes il est dit que cet opus est indépendant et qu’il peut se lire sans avoir préalablement fait connaissance d’Eloïse. Pendant un long moment j’en ai douté, j’ai compris cependant l’intrigue. Néanmoins, je pense, pour comprendre tous les rouages de l’enquête en toile de fond, qu’il faut avoir lu Cheptel.
    Notons que l’auteure toulousaine fait « d’adorables clins d’œil » à ses potes d’écriture, les fait souffrir, et que cet artifice est bienvenu, tant les sujets abordés sont pesants.

    08/08/2021 à 11:35 Dany33 (535 votes, 8/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Deux complexes et passionnantes enquêtes menées en parallèle qui finissent, comme c'est souvent le cas, par se rejoindre. C'est ce que nous propose Céline Denjean dans son Cercle des mensonges qui est la suite directe du Cheptel. Attention donc, de bien lire les deux ouvrages dans l'ordre sous peine d'être "spoilé", ce qui serait fort dommage.
    Même si ma lecture a été plaisante, je ne serai pas aussi dithyrambique que mes camarades lecteurs ci-dessous. Pour moi, le Cercle des mensonges n'a pas ni le charme, ni l'originalité du Cheptel qui m'avait proprement époustouflée. C'est un roman efficace qui reste de facture très classique et qui ne sera pas à ranger dans les "inoubliables".

    11/07/2021 à 16:05 Ironheart (704 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Second roman de Céline Denjean que je lis, et seconde belle surprise. Si Le cercle des mensonges n'est pas aussi bon que Le cheptel qui était tout simplement exceptionnel, il reste tout de même un très, très bon roman thriller.

    Tous les ingrédients sont là pour faire un excellent roman qui tient le lecteur en haleine, et Céline Denjean en maîtrise la recette : des personnages solides, complexes, qui se révèlent au fur et à mesure de l'histoire, des personnes secondaires qui ont tous leur importance sans être parasite ou inutile, une histoire recherchée, alambiquée ou les policiers et gendarmes ont des moyens réalistes pour mener leur enquête.

    L'autre plaisir à lire ce livre est que l'auteure a eu la bonne idée d'établir un lien avec Le cheptel. On y retrouve la principale héroïne, mais pas que.... je n'en dirais pas plus pour vous laisser découvrir le fil rouge parallèle du livre.

    Et puis hasard de la vie, on pourrait penser que le roman fut écrit pendant le confinement alors qu'il le fut bien avant la pandémie. Les détails auxquels a pensé l'auteure montrent les qualités narratives de Céline Denjean.

    Un très bon roman à emporter sur la plage.

    21/06/2021 à 20:29 QuoiLire (289 votes, 6.6/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Encore un très bon Denjean! Petit conseil quand même: avoir lu Le Cheptel avant ;)

    18/06/2021 à 10:05 guimouts (354 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 10/10 Une vraie pépite ce livre !! Dans la lignée de Cheptel, Céline Denjean nous régale. C'est addictif, un moment extra ! Sautez dessus vous ne le regretterez pas ;)

    28/04/2021 à 13:28 jasonkite (222 votes, 6.9/10 de moyenne) 9