Pour un instant d'éternité

5 votes

  • 8/10 Alors que s’ouvre l’Exposition universelle de Paris, Vincent Cavel et ses camarades ont un emploi bien particulier : créer chez de riches clients des passages secrets afin qu’y soient dissimulés leurs trésors et secrets. Le travail ne manque pas, mais une menace se précise : on cherche à tuer les compagnons de Vincent, par empoisonnement, en les écrasant ou en les poignardant. Qui cherche ainsi à annihiler ces hommes, et pourquoi ? La réponse se trouve sous terre, et à des siècles de là…

    Gilles Legardinier, à qui l’on doit des polars (L’Exil des anges, Nous étions les hommes ou Le Premier miracle), mais aussi des ouvrages feel-good(Demain j’arrête !, Complètement cramé !, ou J’ai encore menti !), signe ici un pur roman d’aventures. Se déroulant lors du dix-neuvième siècle finissant, l’auteur livre un très réussi hommage à Jules Verne et consorts. Partant d’un pitch très intéressant (les passages secrets, qu’ils soient utilisés comme des coffres-forts ou des chambres de panique), Gilles Legardinier happe l’attention du lecteur du début à la fin. Les clefs du succès ? Des chapitres courts et souvent finis par un cliffhanger habile, des personnages très humains et qui attirent l’empathie, et une belle plongée historique et géographique. Le style, épuré, permet une lecture agréable et déliée, et les protagonistes, plus particulièrement la bande de Vincent, n’est composée que d’individus sympathiques. Nous avons Vincent et son frère cadet, Pierre, ainsi qu’Eustasio, le peintre qui vit une idylle avec une comtesse italienne, le menuisier Konrad et Henri, dit « Le Clou », qui sert principalement de messager. Le cadre de l’Exposition universelle est adroitement exploité, nous permettant de nous imprégner de cette ambiance si particulière, sans jamais que la balade ne soit pesante ou trop érudite. Nos héros vont devoir affronter un ennemi bien retors après avoir envisagé diverses hypothèses quant aux raisons pour lesquelles on leur en veut. Esotérisme, expéditions dans les souterrains parisiens, alchimie, illusionnisme (avec cette figure presque paternelle qu’a constitué le grand Houdini pour Vincent), Templiers, souvenirs des Croisades, etc. : un bel éventail de sujets passionnants qui ravira les lecteurs.

    Même si la teneur du grand secret, révélée dans les ultimes pages, pourra éventuellement décevoir, on se régale d’un bout à l’autre de ce récit, épique et humain, d’autant que la bibliographie finale, les explications de Gilles Legardinier quant à la genèse de ce livre, et les faits réels cités éclairent l’ensemble d’un éclat particulier. Un opus entraînant et de grande qualité.

    26/04/2021 à 07:57 El Marco (2242 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 6/10 Je ressort légèrement déçu da ma lecture et çà m'embête car j'aime bien l'auteur mais bon j'ai moyennement accroché sur ce roman d'aventures .
    Pour être tout à fait honnête ,j'ai fini ce bouquin il y a une semaine environ et d'habitude , j'aime bien écrire ma critique assez rapidement pendant que c'est encore tout chaud comme on dit . Mais là , je n'en ai pas eu l'envie tellement mon ressenti étais mitigé . Ce n'est pas mauvais roman ,mais en même temps je n'ai pas été subjugué par l'intrigue et je ne pense pas que je vais la garder longtemps en mémoire .
    Pourtant , l'écriture de l'auteur est toujours aussi fluide et attirante , rien à redire la dessus .
    Le contexte historique du Paris à l'époque de l'exposition universelle est super intéressant et très bien restitué et çà c'est vraiment sympa .
    Hélas je ne me suis pas retrouvé dans l'histoire un peu trop "gentille " pour moi . Celle-ci n'est pas venue titiller ma fibre émotionnelle et sans m'ennuyer , car on ne s'ennuie pas avec du Legardinier , j'ai tourné les pages sans trop de saveur ....manquaient quelques épices à mon goût
    Par contre le truc qui m'as relativement déçu ,c'est la fin beaucoup trop rapide . Quid du monstre ,Quid des mages ....! à moins d'une suite bien sur ....
    Je regrette également l'humour festif que donne généralement l'auteur et qui est complètement absent sur ce roman . bah c'est lui qui décide hein .
    Cela reste un bon roman qui , même s'il ne m'as complètement transporté , satisfera a coups sur bon nombre de lecteurs

    27/03/2021 à 21:49 patoche77 (94 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Pour un instant d'éternité, Gilles Legardinier abandonne le roman feel good pour retourner à ses premières amours, et d'humoriste, il redevient humaniste, à la recherche du sens ( caché ) de l'existence...
    Le pitch de son histoire, qui prend sa source fin XIX ème, à l'heure où la capitale connaît une mutation irrésistible, promettait excitation et attraction pour les férus d'escamotage et de casse-têtes en tous genres...
    Malheureusement, je n'ai jamais vraiment trouvé la clé, celle qui aurait permis de m'enthousiasmer pour ce récit qui a du mal à choisir son genre... Ici, plutôt que le bon chemin, j'ai eu l'impression que c'était l'auteur qui était emprunté...
    Pas assez aventureux, ni assez rocambolesque à mon goût, je m'attendais à quelque chose de plus rythmé, plus ébouriffant...
    C'est à ça, pour moi, que se prêtait tout ce décorum, plutôt qu'à cette litanie de dialogues, et autres réflexions intérieures, qui caractérisaient fort bien les précédents livres de l'auteur, mais qui, ici, affectent le flux de sa création, tout comme
    certains personnages qu'il laisse sur le bord de la route, que ce soit Quasimodo, ou bien encore le Mage...
    La prose de Legardinier est elle toujours aussi agréable à lire, qui sauve ma lecture d'un ennui total, mais pas d'une indifférence déceptive, à l'image d'un final étrangement inabouti...
    Une frustration d'être passé à côté du roman d'autant plus grande quand, après avoir lu sa postface, on s'aperçoit du plaisir qu'il a pris à l'écrire...

    16/02/2020 à 21:36 jackbauer (599 votes, 7.1/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Amoureux des chasses aux trésors, de magie et surtout de passages secrets, ce livre est fait pour vous !
    Gilles Legardinier délaisse son humour habituel pour prendre, cette fois-ci, sa plume la plus sérieuse et la plus élégante. Laissez-vous charmer par ce voyage temporel dans le Montmartre du XIXème siècle et dans le Paris de l'exposition universelle de 1889. Laissez-vous séduire par Vincent, génial concepteur de portes dérobées, et par sa fine troupe bigarrée et attachante.
    Une délicieuse aventure à l'ancienne (l'auteur avoue s'être inspiré des écrits de romanciers comme Alexandre Dumas ou d'Eugène Sue) au travers des mystères de Paris. Entre les Templiers, l'illusionniste Jean-Eugène Robert-Houdin ou l'alchimiste Nicolas Flamel, vous serez transporté dans un étrange ailleurs.
    Un très agréable moment de lecture. Je regrette simplement que l'histoire d'amour soit un peu terne (pourtant Gilles est habituellement le champion des love stories) mais surtout que la storyline du "monstre", si passionnante et que j'attendais avec impatience soit totalement avortée. Une suite s'annonce peut-être ?
    Enfin, ne pas manquer les éléments historiques en fin de récit et le témoignage de Gilles, toujours aussi génial.

    18/11/2019 à 19:32 Ironheart (614 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 7/10 j'ai pris plaisir à plonger dans le Paris de la fin du 19eme siècle et à suivre Vincent et ses acolytes, créateurs de pièces et passages secrets...dommage néanmoins que la fin soit un peu bâclée.

    01/11/2019 à 22:20 calimero13 (775 votes, 7.4/10 de moyenne) 3