Octobre

(Kastanjemanden)

5 votes

  • 6/10 Ce roman est un mix entre le thriller américain, pour son serial-killer implacable et son rythme effréné, et le polar nordique pour son décor (le Danemark) et sa dimension sociale (l'enfance maltraitée). Cela fonctionne bien dans l'ensemble, mais cela reste très classique et les invraisemblances agacent. Une lecture plaisante mais vite oubliée.

    26/03/2020 à 12:17 zonedead (386 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Un très bon thriller, très agréable à lire. Alors certes, il n'est pas sans défaut mais le style est efficace, la lecture est très fluide (l'auteur utilise de façon intelligente des petites digressions permettant de mieux comprendre certains passages) et les personnages sont intéressants. En ce qui concerne l'intrigue, celle-ci est originale et très bien menée. Pour moi, cependant, les seuls bémols concerne la conclusion du roman qui est en dessous de mes attentes (le coupable , le motif de son ressentiment à l'égard de Rosa qui n'est pas très bien expliqué ...). Il n'en reste pas moins un très bon thriller qui respecte les codes du genre et j'espère retrouver Thulin et Hess (rien que pour mieux comprendre sa mise à l'écart d'Europol qui n'a pas été dévoilée).

    09/03/2020 à 19:57 ericdesh (637 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 9/10 J'ai adoré. Pour un thriller nordique, les chapitres sont courts et donc, le rythme rapide. Une histoire qui se dévoile petit à petit jusqu'à ce que tous les morceaux s'assemblent parfaitement. Même s'ils sont stéréotypés J'ai beaucoup aimé le couple de flics qui j’espère reviendront dans un second opus.

    10/12/2019 à 19:34 LeoLabs (232 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Je suis totalement d'accord avec ce que QuoiLire a écrit...
    Il y a pls incohérences et invraisemblances dans ce roman, ce qui est pénible.
    On reste également sur notre faim pour savoir quelles raisons ont tenu Hess éloigné de son travail à La Haye. Difficile de trouver une raison pour cette absence d'explication...
    ceci dit je suis moins sévère sur la note attribuée à ce roman car j'ai malgré tout passé un bon moment à le lire.. .

    15/11/2019 à 13:54 calimero13 (674 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 5/10 Encore un roman suédois diront certains; oui mais un bon roman. Ne vous fiez pas aux premières pages qui donnent l'impression d'un roman brouillon, car rapidement vous allez être plongé dans une enquête complexe, une chasse au serial-killer original qui laisse des petits personnages faits de marrons.

    J'ai particulièrement apprécié les personnages, humains, leur complémentarité, leur mystère; mais également l'ambiance suédoise, loin des clichés. On notera certains points particuliers à la Suède comme le tutoiement ou encore le suivi des affaires de dénonciation de maltraitance des enfants directement au niveau du ministère.

    La fluidité de l'écriture est particulièrement bien respectée par le traducteur, on se prend à tourner, et tourner, les pages, vouloir toujours plus avancer dans la lecture de ce roman, régulièrement relancé soit par des découvertes dans l'enquête, soit par des moments d'action. Heureusement, on pourra reprendre son souffle en partageant la vie extra-professionnelle des personnages.

    Mais de nombreux points viennent ternir la qualité de ce roman.

    Les personnages n'agissent pas comme des policiers normaux : il y a celui qui entre dans la maison où les scellés ont été rompus sans avertir ses collègues ni prendre les moindres précautions. Cela me faisait penser à la fille des films d'horreur à qui l'on dit de ne pas aller dans la forêt la nuit et qui s'y rend dès le premier soir.

    Pourquoi l'auteur garde caché les raisons du renvoi de Hess d'Europol (Interpol) ? Je ne le sais pas mais il frustre ses lecteurs; car on s'attache aux deux personnages principaux et on espère les connaître de plus en plus tout au long du roman. Tant pis, c'est une frustration, mais certainement pas la dernière.

    Pour tout amateur de romans policiers, le plus gros point négatif reste l'impossibilité au lecteur de découvrir le coupable. Nul indice n'est donné au lecteur jusqu'à la divulgation du meurtrier. Certes cela amène de la tension et de la surprise au final, mais on ronge notre frein de ne pouvoir stimuler nos cellules grises et voir si l'on peut déjouer les pièges de l'auteur.

    Donc vous l'aurez compris, une belle histoire, une belle écriture, de beaux personnages, mais qui décevra quelque peu les lecteurs enquêteurs.

    02/06/2019 à 21:49 QuoiLire (208 votes, 6.6/10 de moyenne) 4