Chasseur de voleurs

1 vote

  • 8/10 Sam, en fauteuil roulant, doit s’occuper de Maurice, le bouledogue de sa tante, pendant une quinzaine de jours. En compagnie de Nina et d’Agathe, à la fois sœurs et ses meilleures amies, ils décident d’aller au parc lorsqu’ils surprennent l’étrange manège d’un ado qui dissimule des affaires derrière un bosquet. Un voleur, et pris sur le fait ! Et si la réalité était un peu plus compliquée que ça ?

    Ce troisième opus de la série des apprentis détectives reprend, pour notre plus grand plaisir, les ingrédients qui ont fait le succès des précédents opus, à savoir Juju a disparu et Enquête et pickpocket. On retrouve la plume si enjouée d’Agnès Laroche, avec ses protagonistes fétiches, cette fois-ci aux prises avec un pickpocket. Le récit est court (environ quatre-vingts pages, joliment illustrées par Clotka) et ne ménage aucun temps mort. Nos héros, d’abord enthousiastes à l’idée d’avoir à leurs côtés un possible chien détective (sauf Nina, la sœur aînée, qui le trouve moche et lui reproche cette bave qui sort en permanence de sa gueule), vont être confrontés à ce mystérieux vol d’affaires, puis au contenu pour le moins alarmant du sac, avant de voir, progressivement, le brouillard se dissiper. Un ton alerte, très plaisant, sans la moindre fausse note ni violence, qui fait que les pages défilent à toute allure jusqu’à l’épilogue, nécessairement heureux et moral, sans être pour autant niais et moralisateur.

    Encore une réussite de la part d’Agnès Laroche, à qui l’on doit également d’autres ouvrages plus que recommandables pour la jeunesse, comme Le Fantôme de Sarah Fisher, Tu vas payer ou Cœurs en fuite.

    13/10/2019 à 07:14 El Marco (1763 votes, 7.5/10 de moyenne) 1