Complot

14 votes

  • 7/10 la suite du Cri et des aventures de Sarah est un nouveau page turner et il est vrai que l'on a de cesse d'avancer jusqu'à la fin. Et maintenant on attend la suite!
    Le plus de ce roman concerne toute l'étude qu'a fait NB pour nous montrer que la place de la femme dans le monde est et surtout devrait être à l'égal de celle de l'homme. Et à ce niveau là c'est plutôt bien réussi.
    Malheureusement il a voulu trop en faire et tout le debut du livre est caricatural: Toutes les femmes que Sarah rencontrent au detour de cette premiere partie de l'enquête sont systématiquement mises plus bas que terre par leurs supérieurs hiérarchiques qui sont des hommes. Certes cela arrive mais cela n'a rien de systématique! Ce qui arrive parfois c'est que des supérieurs hiérarchiques incompétents (hommes ou femmes) trainent plus bas que terre leur subordonnés (hommes et femmes) non pas en raison de leur sexe mais juste parce qu'ils sont sous leur autorité!

    30/09/2020 à 01:09 eagle4 (678 votes, 7.3/10 de moyenne) 3

  • 7/10 J’ai trouvé Complot à peu de choses près du même acabit que « le Cri », à savoir un très bon moment de distraction. Pour identifier simplement le livre en quelques mots clefs, je dirais : meurtre, enquête, action, tueur en série, voyages, religion, sciences, et bien sûr féminisme, puisque c’est là le pilier central du roman. L’écriture de Nicolas Beuglet a, à n’en pas douter, maturé depuis son dernier livre. Il y a moins de scènes dignes d’un blockbluster américain diffusé un dimanche soir sur TF1, le tout semble plus réfléchi. Cependant, là où la majorité des révélations du Cri étaient d’aspects scientifiques, il y a ici beaucoup plus d’explications et d’interprétations religieuses, la partie scientifique étant assez succincte. Ce n’est pas forcément moins bon, mais ça m’a personnellement un (tout petit) peu moins emballé. La fin laisse quand même un petit goût d’inachevé en ce qui concerne tant l’avenir que le passé de l’héroïne, mais je suppose que c’est pour mieux la retrouver dans une prochaine aventure.

    27/09/2020 à 10:08 mamboo (400 votes, 6.7/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Bonjour à tous....................oui bien écrit, Nicolas Beuglet nous entraîne toujours dans de belles intrigues avec notre fameuse Sarah, qui commence a trouver de mieux en mieux sa place sur l'échiquier, les endroits sont assez bien choisis aussi par l'auteur........J'aime bien sa relation avec Christopher, son très fort caractère et l'évolution psychologique depuis le premier Opus 'Le Cri'............... les personnages sont encore une fois attachant, et j'ajouterais encore """""Misogyne passé votre chemin""""""...................très agréable lecture..................Amicalement Lionel

    18/08/2020 à 14:35 Richer (42 votes, 8.2/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Sur une idée originale, la lutte contre le machisme et le retour des femmes à la place qui est la leur dans l'histoire et dans la société, l'auteur délivre un message très contemporain, le tout dans une intrigue bien menée. Il y a des parties historiques méconnues et très intéressantes, le rythme est soutenu et les personnages sont crédibles. Il y a quelques longs paragraphes plutôt philosophiques sur la fin, qui rappellent fort des passages du Da Vinci code, et qui n'apportent pas grand chose. Le caractère affirmé de l’héroïne est plutôt atypique et rend son personnage d'autant plus fort.

    11/05/2020 à 11:16 Surcouf (236 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 8/10 je dois dire que je commence a bien apprécier les enquêtes de Sarah. Encore une fois très bien documenté. J’attends de lite le troisième tome pour confirmer

    18/04/2020 à 21:41 edgardav (14 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 8/10 J'avais été impressionnée par le premier roman de l'auteur, le Cri. Et là, je le suis encore plus. L'intrigue est ébouriffante et le suspense, mortel. Une fois de plus avec Nicolas Beuglet, les références scientifiques, religieuses et historiques sont nombreuses et passionnantes. Et puis son couple de héros fonctionne plutôt bien. J'apprécie Sarah et son "mauvais caractère" qui tranche avec les héroïnes plus policées que l'on rencontre habituellement.
    Mais en tant que femme, j'ai surtout été subjuguée par l'aspect farouchement féministe de ce thriller qui va très très loin dans ce domaine. Le rôle des femmes dans la société, dans l'histoire et même dans la genèse de l'humanité est décortiqué, analysé et valorisé de manière élogieuse.
    J'ai trouvé la fin du roman éblouissante et j'étais littéralement suspendue à l'argumentaire de Nicolas Beuglet qui m'a paru novateur et sacrément osé !

    14/12/2019 à 18:15 Ironheart (598 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Comme pour "Le cri", l'auteur nous donne à nouveau une très bonne intrigue. L'histoire commence très fort et le rythme est très soutenu. Le mystère autour de cette intrigue aurait pu être mieux conservé si un sigle très explicite n'apparaissait pas au dos du livre. J'ai préféré la première partie du livre se situant en Norvège qu'à la seconde se déroulant dans d'autres pays européens. Vivement le suivant.

    09/04/2019 à 14:22 Grolandrouge (822 votes, 6.6/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Je ne connaissais pas l'auteur mais j'avoue que ce premier roman me donne envie d'en lire d'autre! Thriller féministe avec des bonnes références historiques.

    21/12/2018 à 19:06 guimouts (300 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 8/10 J'ai retrouvé avec plaisir les protagonistes du roman précédent.
    La partie historique m'a bcp intéressée.
    Et les questions restées en suspens concernant Sarah présagent une suite que j'ai hâte de lire!

    29/09/2018 à 23:45 calimero13 (749 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 5/10 Un peu de mal à comprendre les commentaires précédents.
    J'avais déjà été un peu déçu par le Cri qui ne me semblait pas tenir ses promesses mais là j'ai du mal à mettre mieux que 5.

    Pour le positif, le côté page turner fonctionne pas mal et malgré ma note très moyenne je suis allé au bout du livre sans problème.

    Côté négatif, pour commencer par l'accessoire, j'ai du mal à supporter l'héroïne qui a l'air aussi sympa qu'une porte de placard. Et puis entre ses secrets, ses dilemmes, etc. On est en plein dans la cliché de l'inspectrice du polar lambda. Les personnages secondaires se résument à une succession de personnages machos et caricaturaux.

    Sur le principal, on a encore une fois l'impression que la 4e de couverture en a déjà trop dit. Derrière, l'argumentaire est bancal et du coup peu convaincant, et l'intrigue tourne un peu au grotesque à la fin.

    A lire si vous l'avez sous la main mais sinon je recommanderais de passer son chemin

    Voilà, désolé !

    30/08/2018 à 12:36 FatPat (33 votes, 6.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Un très bon deuxième livre de N. Beuglet. On se croirait dans un livre de Dan Brown ou de R. Khoury. On n'arrive pas à lâcher le livre, de l'action, des méchants, des protagonistes très attachants et on a plaisir à voyager tout au long de l'histoire. Seul petit bémol, la longueur des explications religieuses... En tout cas, c'est tout bon Mr Beuglet !!

    26/06/2018 à 20:27 jasonkite (190 votes, 7/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Je ne vais as tourner autour du pot : ce roman est tout simplement excellent. Nicolas Beuglet réussit le tour de force de proposer un second roman encore meilleur que le premier.

    Ce roman a toutes les qualités d'un roman policier pour l'enquête, du thriller pour le suspense est le rythme. Sur ce dernier point, au premier tiers du livre, une fois la scène de crime découverte et l'enquête débutée, j'ai eu un petite peur que le roman ne s'installe dans un rythme régulier sans surprise. A peine m'étais-je fait cette remarque que l'auteur enclenche la 6ème vitesse à son roman, et attention, le régime ne baisse pas. Il vous faudra des nerfs solides et un grand moment de disponibilité, car vous ne pourrez pas lâcher ce livre avan d'avoir tourner la dernière page.

    Le réel point fort de Nicolas Beuglet, dans ses deux romans d'ailleurs, est de bâtir son intrigue policière sur de solides fondations; mais attention, pas de petits pilotis, là ce sont des piliers en béton. Après avoir traité de la vie et de la mort dans Le cri, l'auteur aborde ici un sujet (que je ne vous révélerai pas pour ne pas spoiler le livre) qui, de son propre aveux donne une dimension supplémentaire à son roman du fait de la coïncidence avec son prédominance dans l'actualité de ces derniers mois. Il y a bien sûr une exposition théorique sur le sujet, mais contrairement à d'autres romans où cela s'éternise au risque de perdre son lecteur, comme Signe de vie de José Rodrigues dos Santos, ici nous en avons la substantifique moelle nécessaire au roman. Et d'ailleurs, à défaut d'aller vérifier l'exactitude des points exposés, cela a le mérite de nous faire réfléchir.

    Les lecteurs qui avaient lu Le cri auront la joie de retrouver les héros du premier roman, de voir leurs changements professionnels et psychologiques, mais plus particulièrement l'évolution de la relation entre Sarah et Christopher. Pour les autres qui désireraient découvrir cet auteur, il est préférable de lire les romans dans l'ordre car dans Complot quelques rappels du Cri viendraient vous dévoiler la fin de celui-ci.

    Donc, une bonne enquête, une bonne histoire de fond, un rythme d'enfer et des personnages attachants : je vous recommande ce roman pour une lecture de vacances estivales.

    07/06/2018 à 21:15 QuoiLire (232 votes, 6.6/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Complot est un divertissement, mais pas que. C’est un thriller très prenant, constamment surprenant, mais aussi (surtout ?) une incroyable plongée dans une manipulation de masse qui vient du fond des âges. C’est bien cette thématique autour du rôle des femmes qui rend ce roman aussi ludique qu’essentiel. Du genre qu’on n’oublie pas.

    30/05/2018 à 06:21 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 7

  • 8/10 En vrai Machiavel, Nicolas Beuglet a l’art de mettre le lecteur en haleine, longtemps sans le lasser pourtant, avant de le lancer dans un dédale dont l’issue finale ne pourra qu’être fatale. Le début, particulièrement soigné, multiplie les indices sans trop en dévoiler. Puis le roman change de géographie et de rythme pour partir dans une cavalcade insensée. Si Sarah et son alter-ego, Christopher, continuent de former un couple très attractif, le bémol vient ici plutôt du "méchant" un peu trop omniscient et monolithique. Ambitieux, et efficace.

    24/05/2018 à 18:17 Mephisto (186 votes, 7.2/10 de moyenne) 8