Hével

4 votes

  • 7/10 Patrick Pécherot nous conte par mille chemins détournés, les souvenirs d'une histoire assez banale sous fond de tensions inter communautaires, durant la Guerre d'Algérie en 1958. Émotionnellement, c'est grâce à l'écriture, les descriptions, le ressenti, que l'on vibre, l'histoire en elle-même, ne m'a pas emmené pas bien loin, c'est assez plat.

    10/07/2019 à 10:39 Polarbear (353 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Des personnages très communs vont voir leurs vies basculer brutalement suite à l'incursion dans celles-ci du contexte politique en France en 1958 sur fond de guerre d'Algérie. On retrouve avec plaisir la belle écriture de Pécherot et une histoire intéressante.

    27/12/2018 à 06:17 Grolandrouge (562 votes, 6.6/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Pécherot, c'est un style - imagé, gouailleur, plein d'une verve qui évoque Audiard et Léo Malet. Mais c'est aussi un art du suspense à hauteur d'homme, qui tire d'une poignée d'éléments - le Jura en hiver, un vieux camion déglingué, des hommes sombres et leurs secrets - la puissance exemplaire de la tragédie.
    Définitivement, un grand !

    26/11/2018 à 08:18 Dodger (444 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Hével, c'est fumée, buée, en hébreu. Hével, n'est ni blanc ni noir. Hével, c'est un beau roman gris, ou sépia, qui rappelle un peu L’Étranger de Camus et que ne renierait probablement pas Simenon. Sans avoir la puissance de Tranchecaille, voici une réussite de plus à mettre à l'actif de Patrick Pécherot.

    05/04/2018 à 09:35 Hoel (804 votes, 7.7/10 de moyenne) 4