L'Année du lion

(Fever)

7 votes

  • 10/10 C'est un crève-coeur de refermer ce roman dont les personnages, les animaux et les paysages Sud-africains m'ont accompagnée pendant de longues heures. Ils me manquent déjà...Que vais-je pouvoir lire après un tel dépaysement, un tel moment hors du temps ?
    Les récits post-apocalyptiques sont souvent de gros pourvoyeurs d'émotion et L'Année du Lion ne déroge pas à la règle. Cependant, il dénote par son optimiste, son espoir et sa lumière. Oui, la population humaine est décimée à 95% mais Deon Meyer fait le choix d'évoquer la reconstruction et l'avenir. Plus pudique, moins violente et déprimante que les autres oeuvres du même genre, elle est aussi plus philosophique.
    L'auteur a travaillé cinq ans sur son histoire et le résultat est là. C'est parfait ! J'ai adoré les alternances narratives entre les scènes d'action, celles plus intimistes et les "interviews" des personnages (super idée rencontrée dans des films mais rarement dans des livres). Et que dire de ce rebondissement final stupéfiant ? Bravo !
    J'ai dévoré ce pavé de 640 pages et pourtant, je n'ai pas été rassasiée, la fin est arrivée trop vite, a été trop brutalement expédiée. J'ai l'impression qu'il manque un bout à cette histoire. Je veux plus d'Amanzi, je veux savoir ce que sont devenus Nico, Sofia et tous les autres. Vite, vite, monsieur Meyer, une suite !

    10/08/2018 à 12:54 Ironheart (434 votes, 7.5/10 de moyenne) 10

  • 10/10 J'ai été très agréablement surpris par ce roman et son auteur Deon Meyer. J'avais lu plusieurs de ses récits policiers, ou se mêlaient action et profondeur psychologique des personnages dans des décors grandioses admirablement décrits. On prend ici les mêmes ingrédients dans une histoire inoubliable, post apocalyptique. Dans une ambiance à la Mad Max, plusieurs histoires très prenantes se croisent, s'entremêlent et se dénouent. Il est question de filiation, de violence, d'amour, d'écologie, bref, c'est absolument magistral ! J'ai eu beaucoup de peine à refermer le bouquin, j'aurai voulu poursuivre cette histoire encore et encore.

    10/08/2018 à 09:09 Polarbear (278 votes, 7.9/10 de moyenne) 7

  • 10/10 J'ai longtemps hésité à mettre ce 10, mais il est clair que l'Année du Lion est un livre que je garderai longtemps en tête tant cette aventure est prenante et addictive. Comme dit précédemment par un autre lecteur il y a un côté Mad Max, il y a aussi et surtout des personnages forts et charismatiques, plusieurs histoires en parallèle. Un grand roman, en marge des autres livres de l'auteur, qui pousse à la réflexion.

    20/06/2018 à 11:21 newsovski (89 votes, 7.8/10 de moyenne) 8

  • 10/10 Un Deon Meyer qui est très différent de ce que l'on connait de lui, et c'est tout simplement excellent. Un super récit d'aventure post-apocalyptique, abordant des thèmes liés à l'écologie, mais surtout à ce que pourraient être les comportements des humains dans un environnement où tout est à refaire, où les règles sociales ont disparu. On pense forcément à la série télé Walking Dead ou à Mad Max. Deon Meyer a réussi à renouveler le genre et il ne faut pas rater cela.

    24/02/2018 à 12:35 gamille67 (1115 votes, 7.3/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Un récit post apocalyptique qui peut faire penser à Mad Max mais avec beaucoup plus de densité psychologique des personnages et des émotions plus profondes
    Un roman passionnant qui vous réserve une belle surprise finale .

    22/02/2018 à 21:25 jeanmid (39 votes, 8.4/10 de moyenne) 5

  • 10/10 J’ai lu de très nombreux récit post-apocalyptiques. Ils sont peu à m’avoir fait ressentir autant d’émotions. L’année du lion est un roman d’aventure, avec les ingrédients pour toucher tous les publics. Il restera marqué pour longtemps dans mon esprit. Inoubliable.

    14/01/2018 à 19:46 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 6

  • 10/10 Sans aucun doute, l'un des meilleurs romans de l'auteur sud-africain depuis un moment qui en se lançant dans le genre post-apocalyptique retrouve tout ce qui faisait le sel de ses livres : une histoire. Et des personnages. Attachants. Agaçants. Vivants. Les amateurs du comics The Walking Dead retrouveront des sensations similaires même si les zombies sont ici remplacés par des motards salopards. Une ambiance Mad Max avec un brin d'utopie qui rend ce roman particulièrement jouissif, y compris le retournement final qui sans être le pont d'orgue de cette histoire montre tout le savoir-faire de celui que l'on a souvent comparé à Michael Connelly mais lorgne ici plutôt du côté de Cormac McCarthy (La Route).

    29/12/2017 à 16:29 Mephisto (161 votes, 7.3/10 de moyenne) 8