Underground

(Under Ground)

5 votes

  • 6/10 Un terrible virus ravage l’Asie. Pour se protéger, des survivalistes intègrent un complexe souterrain, le Sanctuaire, dans le Maine. Plusieurs familles s’y regroupent et les portes du coffre-fort se referment. Mais la pression du huis clos, les psychoses des uns et des autres et un mystérieux assassin vont rendre l’intérieur de l’abri plus dangereux que l’extérieur.

    Voilà un livre ingénieux qui mixe plusieurs genres : whodunit, roman post-apocalyptique, thriller survivaliste, etc. On y retrouvera probablement l’influence du fameux Dix petits nègres d’Agatha Christie, cette fois-ci dans un décor de grotte cylindrique et artificielle tandis qu’un agent infectieux dévaste l’Asie. S. L. Grey tire son épingle du jeu avec une écriture simple et efficace, qui met en scène une série de personnages immédiatement identifiables : des ploucs fervents, un couple de bobos, un veuf et sa fille, des Asiatiques, etc. Certains lecteurs trouveront d’ailleurs ces individus trop classiques, voire stéréotypés, d’autant que les études psychologiques sont parfois légères. Paradoxalement, le livre se dévore rapidement, avec une alternance des protagonistes et des points de vue, tandis que les morts se succèdent. L’ambiance est bien rendue, et la claustration, avec la suffocation mentale qui en résulte légitimement, est aiguisée par des tourments multiples : le manque d’eau, l’hygiène approximative, les ressources de nourriture qui s’épuisent, la paranoïa galopante, les vices sexuels, ou encore les espoirs qui s’effilochent quant à une éventuelle sortie du souterrain. Des chapitres bien accrocheurs, qui maintiennent un suspense intéressant, et dont les ultimes pages seulement offrent une résolution à l’énigme. Mais celle-ci ne sera peut-être pas à la hauteur des attentes de tout le monde : elle peut éventuellement être inattendue, mais pas au point de marquer durablement les esprits, notamment en raison de la concision de l’introspection du meurtrier et le caractère assez commun de ses motivations. Juste les derniers paragraphes, ouverts à plusieurs interprétations, pourront réjouir.

    Un cadre intéressant et une histoire prenante de la part de S. L. Grey, mais auquel il manque un bouquet final plus abouti ou original pour être totalement convaincant.

    10/10/2018 à 17:09 El Marco (1531 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 5/10 Un huis-clos sympathique mais sans plus. Le décor du bunker est une bonne idée de départ, la tension monte progressivement, mais il est dommage que les auteurs n'aient pas fait preuve de beaucoup de subtilités. Les personnages sont caricaturaux et inachevés, les rebondissements prévisibles et la révélation finale est artificielle. Il y avait un vrai potentiel, mais il n'a pas été correctement exploité. Dommage. Dans un genre quasi-similaire (plus SF) mais beaucoup mieux traité, je conseille très vivement le roman Silo de Hugh Howey.

    13/01/2018 à 11:04 zonedead (336 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Question personnages, S. L. Grey nous sort l'artillerie lourde : caricaturaux à souhait (la bigote, le geek, le work-addict, la cougar, l'alcoolo, le musclor dégénéré, ...y'a même le chien-chien à sa maman), ils ne font pas dans la dentelle. On ne peut pas dire qu'ils soient éminement sympathiques et bien que leur sort soit plutôt horrible, la partie la plus obscure de mon cerveau n'a pas complètement détesté en voir en baver certains (j'ai honte, je l'avoue).
    Question écriture, ce n'est pas la prose du siècle, nous sommes d'accord.
    Question scénario, ça marche plutôt pas mal. La version "10 petits nègres" en mode survival apocalyptique, c'est bien pensé et moderne.
    Question divertissement, c'est top. J'ai totalement adhéré à cette histoire de bunker souterrain piège de toutes les bassesses humaines.

    28/04/2017 à 22:10 Ironheart (446 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 5/10 un huit clos tres moyen ; peu de surprises ,peu d'empathie pour les personnages ,ce lit vite .pas assez développé ,

    27/04/2017 à 22:21 pasto (114 votes, 6.8/10 de moyenne) 1

  • 8/10 En bref, l'aventure au sein du Sanctuaire est éprouvante mais très bonne ! Ce thriller sort des sentiers battus grâce au contexte survivaliste, rendant les personnages paranoïaques et le lecteur avec. Les révélations et surprises s'enchaînent sur près de 400 pages sans jamais que le duo d'auteur relâche la pression.

    11/03/2017 à 14:32 Riz-Deux-ZzZ (219 votes, 7/10 de moyenne) 4