La Montagne morte de la vie

Mousse embarqué de force sur un bateau où l’équipage ne lui épargne rien, le narrateur de cette histoire raconte sa vie en mer, entre les privations, les sévices et la cruauté des marins, mais sous la protection du cuistot.
Ce dernier comprend vite qu’avec le vent qui tombe se préparent des temps terribles et que la vie sur un galion immobile va devenir un enfer.

C’est ainsi que débute un des romans fantastiques les plus saisissants de la littérature française, transformant une aventure maritime en conte initiatique : dans le sillage des deux rescapés fascinés par la montagne qui domine l’île où ils ont échoué et qui semble avoir été désertée par les humains, un univers aussi fabuleux qu’inquiétant émerge de la roche.

À l’ombre d’un père immense, un seul livre, posthume, a permis à Michel Bernanos, de se faire un prénom.
La Montagne morte de la vie est de ceux dont les images et les visions vous poursuivent toute une vie.

Suivi de Ils ont déchiré Son image…
Préface de Juan Asensio.
Postface de Dominique de Roux.

Thriller fantastique

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 11/02/2017 par Norbert

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

couverture

L'Envers de l'Éperon

Suggéré par Norbert