Selfies

19 votes

  • 7/10 Et de sept.
    J’ai en ai terminé de ce roman de Jussi Adler-Olsen et bon il n’y’as pas photos malgré un titre révélateur qui nous mets dans le bain.
    Bon roman, mais sans plus par rapport aux précédent, une mise au point s’impose.
    Pour parcourir ce bouquin, il faudra voir à ouvrir son obturateur afin de chasser cette opacité de l’histoire qui sans être gênante, n’est pas des plus folichonne.
    Le panoramique de l’intrigue est flou, comme un défaut de focus ou bien le filtre polarisant n’est pas assez efficace, bon c’est moins efficace que d’habitude.
    Déjà, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup moins d’humour dans cet opus et cela m’as manqué, et l’intrigue cette fois ci, avec comme base les problèmes des abus sociaux par une certaine société danoise m’ont moins intéressé.
    Vous l’aurez compris, ce septième roman m’as moins plu mais ce n’est pas péjoratif pour autant, cela reste distrayant.
    On ne peut pas lire et adorer une série d’un même auteur et s’en détourner sous prétexte que son dernier roman est moins efficace que les précédents. L’auteur a eu peut-être un léger coup de mou mais rien de rédhibitoire.
    On est content de retrouver toute l’équipe du Département V et de continuer un bout de chemin avec eux pour apprendre les petits secrets de chacun de nos héros.
    Rose est à l’honneur cette fois ci et l’on découvre son sombre passé.
    L’écriture de l’auteur est toujours fluide et addictive malgré qu’a mon gout quelques pages de moins ne m’aurait pas fait de mal et aurait éviter quelques longueurs.
    Voilà, pas le meilleur de la série, mais ça se laisse lire très facilement, enfin bref la photo finish est sympa .

    30/04/2023 à 06:42 patoche77 (300 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 8/10 C'est toujours très bon, mais un petit poil en dessous des opus précédents... Pas de cold case dans cet épisode, dommage, c'est ce qui fait l'ADN du département V ! Il reste tout de même cet humour particulier présent à pratiquement toutes les pages.. Un très bon moment de lecture !

    19/07/2022 à 20:39 Franck 28 (661 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Sans vouloir divulgâcher un des ressorts de l'intrigue (qui est porté à notre connaissance dès le chapitre 5), Je dois dire que l'histoire de l'assistante sociale qui se transforme en serial-killer n'est pas crédible une seconde, mais qu'à cela ne tienne, j'ai bien rigolé durant les 619 pages du récit !!!
    J'aime bien la stratégie assumée de l'auteur de nous dévoiler, roman après roman, le passé des différents enquêteurs qui forment la bande du département V...
    Vivement le prochain où l'on en saura un peu plus sur Assad ;-)

    28/08/2020 à 00:34 Kermit (402 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 6/10 Fan inconditionnel (pour l'instant) des enquêtes du département V, je suis plutôt déçu par cet épisode : les personnages sont peu intéressants, pareil pour l'histoire. Il reste du côté positif bien entendu les personnages récurrents et l'humour de certaines scènes. Quelques longueurs complètent le tableau. Version écoutée.

    13/09/2019 à 13:34 gamille67 (2323 votes, 7.3/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Jussi Adler-Olsen continue de me surprendre de romans en romans! Quel régal. Dans celui-ci, l’enquête est certes un peu complexe et tarabiscotée Mais le plus important est ailleurs. A chaque nouveau roman les personnages récurrents prennent de l'épaisseur. Pas seulement les personnages principaux mais aussi les personnages secondaires que JAO fait vivre et évoluer aussi. Pas de nouveau roman à l'horizon pour le moment mais j’espère bien qu'il ne va pas s’arrêter là.

    08/02/2019 à 19:02 eagle4 (793 votes, 7.3/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Fidèle lecteur du departement V (les 4 premiers sont d'un excellent niveau), j'avais été un peu moins séduit par le 5ème opus (L'effet papillon) et déçu par le 6ème (Promesse). Selfie, selon moi, n'atteint peut-être pas l'excellence du début de la série mais est tout de même très bon. Il vaut avant tout pour sa gallerie de personnages et il est très agréable de lire leur évolution. L'histoire n'est pas en reste, l'enquête étant efficace et rythmée. De plus, j'ai apprécié de decouvrir le passé de Rose et j'espère maintenant qu'on en saura prochainement plus sur celui d'Assad. C'est d'ailleurs le petit bémol que je mets : après 7 romans, Adler-Olsen n'a quasiment rien dévoilé sur son passé, qu'on imagine pourtant très riche. Autre petit bémol : la longueur du roman qui aurait sans doute mérité d'être un peu raccourci afin d'éviter quelques longueurs.
    Pour autant, le roman reste d'un très bon niveau, rempli de qualités et j'ai hâte de retrouver tous ses personnages attachants.

    02/02/2019 à 15:38 ericdesh (941 votes, 7.4/10 de moyenne) 10

  • 7/10 Le nouvel opus des enquêtes du département V est agréable à lire mais l'intrigue est bien moins présente que dans les précédentes affaires et le dénouement sur l'affaire de Rose assez prévisible.

    09/05/2018 à 20:25 Luzlïa (198 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 J'ai bien aimé cet épisode que j'ai trouvé bien au dessus de Promesse. J'ai retrouvé un rythme plus soutenu dans le dernier tiers du roman qui rappelle davantage les premiers et cette avancée dans l'histoire de Rose est intéressante. En espérant en découvrir maintenant davantage sur Assad dans le prochain !

    12/04/2018 à 20:05 newsovski (253 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 8/10 C'est vrai que ce nouveau tome du département V est un peu en dessous des précédents, mais qu'importe ! Quelle joie de retrouver toute l'équipe et d'en découvrir encore un peu plus sur ces personnages attachants. Je l'ai dévoré et j'en redemande !

    17/09/2017 à 15:48 lady (131 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Déconcertant pour ses lecteurs, mais assez original , c'est une enquête intérieure dans l'équipe du département v, néanmoins il me semble qu'il y a quelques longueurs.

    29/08/2017 à 19:52 Diesel155 (141 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 6/10 Pour les habitués de mon blog, vous noterez que je n'ai pas classé Selfies dans la catégorie des thrillers mais dans celle des romans policiers. En effet, même si les victimes de ce roman ne vivent pas de bons moments, le niveau de noirceur dans les romans actuels font que ce livre est gentillet. Cependant j'avoue avoir bien aimé l'imbrication des différentes affaires qui donne un peu de piment à ces affaires relativement simples qui ont un peu de mal à démarrer.

    Les fidèles lecteurs de Jussi Adler-Olsen vont avoir la joie de retrouver l'équipe du département des cold cases de Copenhague, le département V : la rudesse de Carl Morck, la folie de Rose ou d'une de ses autres personnalités, le mystérieux Assad et le timide et amoureux transi Gordon. C'est d'ailleurs le grand intérêt qu'auront les lecteurs dans ce septième tome qu'est de suivre les aventures de cette troupe, et de connaître un peu plus de leur passé et de leurs mésaventures. Les lecteurs seront ravis car la moitié du livre porte sur ce point.On aimerait cependant que les révélations sur Assad soient plus nombreuses pour enfin découvrir l'identité de celui-ci.

    Si l'écriture est toujours aussi impeccable et fluide, la limite dans ce livre à une lecture rapide et agréable est la multiplicité des personnages qui nécessite une petite gymnastique cérébrale pour se souvenir de tous les protagonistes et de les resituer au fur et à mesure de l'histoire.

    Je conseillerais donc ce livre aux fidèles lecteurs des aventures du département V.

    10/07/2017 à 21:34 QuoiLire (345 votes, 6.7/10 de moyenne) 2

  • 7/10 J'ai longuement hésité sur mon vote. C'est un bon voire très bon thriller mais si on le replace dans le contexte des enquêtes du département V, il est nettement en dessous. Les personnages sont toujours très bien travaillés et évoluent dans le temps. Cependant, ce qui fait l'essence du département V, les cold case, n'y est pas. Dommage.

    23/06/2017 à 20:40 scarabe (378 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 6/10 bof, déçu par ce nouvel opus... Certes on en apprend de plus en plus sur les personnages, mais l'enquête en elle même n'est pas à la hauteur des précédentes. Ou c'est moi qui commence à me lasser...

    21/06/2017 à 10:36 guimouts (420 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Eh bien encore un énorme coup de coeur pour cet opus du département V. J'espère qu'il y aura encore beaucoup d'autres enquêtes tant j'apprécie les personnages et tant j'adore la narration. Merci à vous Jussi Adler Olsen.

    10/05/2017 à 11:02 hennesey (204 votes, 7.9/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Encore un polar efficace !
    On en apprend beaucoup sur Rose, qui est bien mal en point. L'intrigue tourne moins autour d'un cold case, mais n'en reste pas moins captivante.
    J'espère qu'un jour nous aurons des infos sur Assad !

    03/05/2017 à 21:37 calimero13 (1033 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 On retrouve avec plaisir les personnages de la série, l'intrigue est bien ficelée, le roman se lit tout seul (l'ayant lu en version numérique, je n'ai même pas fait attention à sa longueur - et évidemment pas à son poids!) On sourit souvent, on rit parfois, on pourrait presque pleurer aussi. Que du bon!

    01/05/2017 à 13:51 woukou (87 votes, 7.2/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Et puis, une fois la surprise passée concernant le thème du roman, j’ai trouvé que l’auteur faisait parfois traîner un peu trop en longueur une intrigue qui aurait pu être plus ramassée.
    Mais Jussi Adler-Olsen reste fidèle à lui-même et, au moment de la photo finish, on se dit que ses personnages et lui sont toujours aussi uniques. Avec Selfies, sa manière originale de dénoncer les travers du monde actuel fonctionne encore, tout comme son humour si personnel. Clairement, si vous avez lu les précédents (et il faut les avoir lus pour vraiment apprécier ce qui arrive à l’un des protagonistes), le rendez-vous annuel avec Adler-Olsen reste un incontournable.

    28/04/2017 à 06:57 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 8/10 J'avais lâché l'affaire sur les deux précédentes enquêtes, mais j'étais heureux de retrouver Carl, Assad...et Rose. Ce roman est un très bon cru, qui se dévore littéralement (le titre de l'opus est cependant foireux et finalement sous exploité au cours de l'intrigue). Ici se sont quatre intrigues qui vont se rejoindre ou se croiser au cours du récit. Adler-Olsen fait preuve d'une grande maîtrise pour ne pas perdre le lecteur et rendre tout cela digeste au fil des 600 pages (je confirme le bouquin est très lourd). Une fois de plus, la mécanique du livre fonctionne parfaitement et les personnages continuent de nous émouvoir. Cependant, je déconseillerai ce roman à un novice de la série car on y trouve beaucoup trop de références et de sous-intrigues. Ici le personnage Rose est central. Son histoire personnelle est très étayée et elle est directement liée aux différentes affaires.

    24/04/2017 à 09:52 zonedead (417 votes, 7.4/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Un conseil : ne lisez pas la 4ème de couverture à mon sens qui spolie la découverte progressive par le lecteur …
    Il s’agit là du 7ème opus de la série du Département V et il est très utile d’avoir lu les 6 premiers pour goûter pleinement les personnages. Certes, l’intrigue principale est indépendante de la vie du groupe de Carl, mais dans cet épisode précisément, peut-être plus que dans les autres, il faut au préalable aimer ces personnages pour éprouver l’empathie nécessaire, notamment avec Rose … pauvre Rose ! Assad est toujours aussi secret, Gordon aussi amoureux, Carl gère difficilement sa vie privée, privée de Mona surtout … pour le plus grand bonheur du lecteur.
    Une enquête actuelle sur un probable tueur en série va permettre au Département V d’exhumer un de ses « cold case » et de s’infiltrer dans les affaires de la « crim » de Copenhague sans y être invité. Carl a par ailleurs fort à faire avec une équipe de télévision qui cherche de l’image et du sensationnel … pour qui connaît un peu Carl on va dire que ça ne va pas se faire dans la bonne humeur. Il y aura moult coups, hémoglobine et quelques conseils en bricolage d’armes de guerre !
    Un très bon épisode et comme toujours l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout de ces 600 pages et nous, les accros, en demandons la suite au plus tôt !
    Si ce roman comporte un défaut, c’est le poids de sa version papier, incompatible avec l’itinérance !

    25/03/2017 à 11:49 Dany33 (535 votes, 8/10 de moyenne) 6