Le Diable à la langue fourchue

(Slick-Tongued Devil)

5 votes

  • 9/10 Le shérif Walt Longmire veuf, deux jours avant Noël, en ouvrant le Durant Courant, tombe sur la nécrologie de sa femme. De retour chez lui, porté par le souvenir de Martha, enquille une dizaine de bières. Puis, un charognard à deux pattes, un certain Sherman, qui désire rencontrer Mme Longmire. Il a quelque chose à lui remettre.
    Il serait de mauvais goût d’en dévoiler le dénouement.
    « Cependant, j’aurais été moins conciliant, beaucoup magnanime… »
    Au travers de Walt Longimre montre toutes ses qualités de nouvellistes et surtout humaines.

    11/06/2024 à 00:02 Max (715 votes, 8.1/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Une nouvelle fort émouvante de la part de Craig Johnson, mettant en scène son immense humanité et sensibilité, ici dans le cadre du veuvage de Walt Longmire, au hasard d’une escroquerie bien connue. Des sentiments exposés avec beaucoup de tact et de justesse, une immense économie de mots pour développer un véritable magma de maux, et une infinie nostalgie qui transpire de cette grosse dizaine de pages. Encore une fois avec cet écrivain, des émotions et des épaisseurs humaines libellées avec une maîtrise littéraire remarquable.

    18/04/2018 à 17:24 El Marco (3308 votes, 7.2/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Encore une pépite que Craig Johnson nous offre. Dans cette nouvelle on ressent les sentiments profonds que le shérif portait à sa femme décédée et le manque cruel que cela occasionne. On éprouve avec lui les émotions liées à sa perte, une histoire très émouvante.

    30/01/2017 à 14:23 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Une petite histoire de Noël (de saison) qui montre combien ce grand gaillard de shérif Longmire a un cœur tendre, mais ses fans le savaient depuis longtemps déjà.

    31/12/2016 à 16:30 gamille67 (2324 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 9/10 C'est nouvelle est une petite merveille dont Craig Johnson a le secret. Elle contient ce qui fait le charme de sa série consacrée à Walt Longmire : du caustique et de l'humour. Et toujours ce talent pour donner encore un peu plus d'épaisseur à son personnage à travers une belle déclaration d'amour du héros pour sa femme décédée. Une merveille de 17 pages.

    12/12/2016 à 15:57 Fredo (1163 votes, 7.9/10 de moyenne) 7