Les Fantômes de Manhattan

(Ghostheart)

13 votes

  • 7/10 Un livre qui démarre comme une histoire de solitude et de recherche d'amour, mais au fil des pages s'installe un malaise et le tableau se transforme...
    Jusqu'au dernier acte où l'histoire devient radicalement différente !

    14/09/2021 à 19:07 Camlot (72 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 7/10 "Les Fantômes de Manhattan" n'est pas le meilleur roman d'Ellory mais c'est toujours un plaisir de retrouver cet auteur ne serait ce "que" pour son style. Le "roman" dans le roman est vraiment empreint de sa patte et se déguste avec plaisir et envie. Je me serai bien contentée juste de cela mais ça aurait été me priver d'un final magistral où vengeance et rancoeur se côtoient et où les plus belles histoires s'écrivent dans la souffrance. Un roman très cinématographique.

    03/05/2021 à 23:22 Nelfe (197 votes, 7.6/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Encore un très bon moment passe avec un livre de Mr Ellory, même si le suspens est un peu gâché car la solution se révèle trop vite au lecteur et on devine assez vite la fin. Néanmoins Mr Ellory reste un conteur hors pair, même si ce livre est loin d'être son meilleur à mes yeux.

    05/01/2021 à 09:34 bidibule (232 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 7/10 j'ai longuement hésité entre un 7 et un 8. J'ai trouvé très long le premier tiers du roman. Tout cela malgré l'immense talent de RJ Ellory pour nous raconter une histoire. Je n'arrivais pas a me plonger dans ce livre. Et je crois que cela tient essentiellement au personnage d'Annie. Dieu qu'elle est horripilante. Tout l'inverse de Sullivan, son voisin. A partir du moment on on a la seconde histoire à l’intérieur de la première, le livre prend de la consistence. Et Si RJE met autant de temps a placer ses personnages, on retrouve dans le reste de ce roman tout ce qui fait notre bonheur a le lire.

    08/06/2020 à 23:28 eagle4 (702 votes, 7.3/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Mon moins bon Ellory pour le moment. L'auteur est toujours fort pour raconter des histoires au travers de cette correspondance, mais le reste de l'intrigue par son côté bluette m'a beaucoup exaspéré et l'intrigue se révèle très prévisible.

    21/08/2019 à 10:02 zonedead (417 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Une belle écriture au service d'une histoire touchante et ses personnages, à l'instar d'Annie, suffisent amplement à faire passer d'excellents moments de lecture. Alors certes, tout n'est pas parfait, il y a quelques longueurs, et surtout on devine assez facilement et rapidement vers quel dénouement le roman se dirige mais peu importe car Ellory a un tel talent que je retiendrai surtout la beauté de son récit (et sa jolie et optimiste fin).

    03/08/2019 à 21:19 ericdesh (744 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Loin des romans que RJ Ellory nous avait habitué à lire jusqu’à là, Les fantômes de Manhattan n’est pas un livre policier, ni d’espionnage, même pas noir. Pas de meurtre, pas d’enlèvement. Juste une libraire, Annie O’Neil, qui rencontre un mystérieux monsieur, M. Forrester, qui lui donne de manière hebdomadaire des lettres de son père, décédé alors qu’elle n’avait que 7 ans, qu’il n’a pu envoyer à son épouse. Ces missives sont données à Annie en même temps que des fragments d’une ébauche de livre réalisé dans le cadre du Club de lecture, que Forrester et le père d’Annie fréquentaient.

    Entre ses soirées passées avec son vieil ami, Jack Sullivan, ancien reporter journaliste ayant couvert la guerre du Vietnam, et David Quinn, l’Amour rencontré de façon incongrue dans sa librairie, la belle trentenaire new-yorkaise va ainsi lire les lettres de son regretté père et partager l’histoire saisissante et incroyable racontée dans ce livre.

    Les fantômes de Manhattan, bien qu’édité chez nous il y a peu, est le deuxième livre écrit par RJ Ellory. Si le suspense et la tension habituels sont certes peu présents, la plume de l’auteur sauve cet opus d’une lassitude, de faits un alambiqués et d’une intrigue cousue de fil blanc. En d’autres termes, on peut adorer ce livre si on n’y cherche pas forcément à passer des nuits blanches.

    24/04/2019 à 16:52 JohnSteed (287 votes, 7.8/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Aux premières pages, j'ai pensé que je ne pourrais jamais aller jusqu'au bout de cette histoire. Le personnage de la libraire m'excédait énormément. Puis, arrive la 2ème histoire qui constitue ce livre, et là ...... j'étais prise au piège de la plume de Ellory ! N'hésitez pas à le lire et surtout à ne pas le refermer dès le début car c'est encore un fabuleux récit que nous livre cet auteur.

    27/10/2018 à 09:55 lady (131 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Il y a deux histoires dans l'histoire que nous raconte RJ Ellory : celle, collective, de l'envers du rêve Américain, et celle, individuelle, de l'envers d'un rêve de vie fantasmée...
    Les personnages de cette ghost story se débattent dans une existence biaisée par la vision de leur rapport à l'autre, ectoplasmes solitaires recherchant la complétude, affranchis des convenances, éprouvant le spectre de toutes les émotions terrestres,et douloureusement seuls... Un portrait de femme d'une grande acuité, sensible et touchant, une quête empathique effrénée, un questionnement à propos de ce qui nous (re)lie les uns aux autres...
    Et même si plane sur le manuscrit servant de fil rouge à cette intrigue, des réminiscences de quelques-uns de ses précédents romans, notamment Vendetta, RJ Ellory lui donne une telle force de conviction, un tel engouement, une telle épaisseur, qu'il confère presque à lui seul sa qualité au livre, et donne, au final, un poids indéniable au dénouement, incroyable, ressuscitant ceux de ses meilleurs œuvres...

    28/07/2018 à 19:24 jackbauer (609 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Le talent de conteur d'Ellory ne se dément pas une nouvelle fois. Un petit bémol toutefois pour une intrigue qui tarde à démarrer, mais compensé par l'excellente plume d'Ellory qui rend la lecture agréable.

    21/07/2018 à 21:10 charlice (205 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Ce livre est avant tout une nouvelle illustration du talent de conteur de RJ Ellory.
    Les personnages sont poignants

    19/07/2018 à 06:21 tduvi (369 votes, 7.6/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Ni tout à fait noir, ni tout à fait blanc, « Les fantômes de Manhattan » est voulu à la fois simple et complexe. Avec un nombre de personnages assez limité, Ellory raconte une (des) histoire(s) sombre(s) de secrets de famille et parle à notre part de solitude comme personne.

    09/06/2018 à 17:54 PoisonIvy (335 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Les fantômes de Manhattan conte une belle histoire et la manière dont un livre peut changer une vie. Sans aucun doute le plus lumineux des romans noirs de R.J. Ellory, avec une émotion palpable tout au long de cette intrigue aussi sombre que passionnée. Un roman inclassable qui a le potentiel de toucher un très large public, amateur de belle littérature.

    07/06/2018 à 07:01 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 8