Chacun sa vérité

(Sanning med modifikation)

7 votes

  • 7/10 C'est plus un 7.5 qu'un 7 que je souhaitais donner à ce roman. Même si on devine assez rapidement le fin mot de l'histoire, les personnages sont sympathiques et la révélation finale, une vraie surprise.

    04/08/2018 à 22:47 calimero13 (579 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Ce livre se révèle intéressant surtout pour ses personnages attachants et bien construits, exclus de la société suédoise, dont évidemment Kouplan, sans-papier d'origine iranienne. L'intrigue policière n'est qu'un prétexte pour évoquer les difficultés d'intégration des protagonistes. On est plutôt en présence ici d'un roman social mâtiné de suspense. Une jolie découverte.

    14/04/2018 à 16:55 zonedead (340 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Une belle découverte dans l'ensemble. J'ai trouvé le style de l'auteur très minimaliste. Les faits sont graves, la disparition d'une jeune enfant, un détective privé qui craint à chaque instant la police des frontières et pourtant l'auteure avec sa plume délicate, bouleverse au minimum son lecteur. Le point négatif comme le souligne Polarbear, est que le personnage de Kouplan détient une intuition infaillible mais tout s'explique dans les dernières pages !
    Un roman qui sort des sentiers battus grâce à ce protagoniste totalement atypique, et qui se démarque avec cette façon subtile de traiter la psychologie de ces personnages.

    05/10/2017 à 09:56 Emil (388 votes, 7.3/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Un roman qui se démarque par le choix de son personnage principal, un apprenti détective sans-papier. Comme dans la plupart des polars nordiques, la dimension psychologique est prépondérante. Un bon début pour cette nouvelle série, à suivre.

    24/09/2017 à 10:04 gamille67 (1217 votes, 7.2/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Voilà un roman troublant qui renouvelle le genre! le genre mais quel genre? Roman Noir? très certainement, puisque l'on visite le Stockholm underground, et que l'on y parle des exclus, le thriller psychologique? absolument, tant les personnages sont tourmentés et embarqués dans une lutte contre le temps. J'aurais aimé cependant ressentir un peu plus d'empathie pour les personnages, un peu plus d'intensité dramatique, on parle quand même de la disparition d'une gamine de 6 ans! Un roman d'enquête? aussi, mais quelle enquête! pas de policier, ou plutôt on se cache des policiers, puisque l'enquêteur est en situation irrégulière. Une enquête complètement atypique, genre tâtonnements et intuitions qui font mouche à chaque fois, c'est un point qui m'a un peu gêné. Quand on pense que l'objectif du départ n'était pas d'écrire un roman policier, on n'est qu'à moitié étonné, tellement on passe d'un genre à l'autre et tellement l'écriture est fine et précise. Dans l'ensemble c'est une très belle découverte, cette auteure présente un gros potentiel. Etre baladé à ce point jusqu'à la fin du livre, bouleversante, c'est rare et je suivrai à coup sûr la suite des aventure de Kouplan, puisque cet opus est le premier d'une tétralogie.

    28/06/2017 à 09:41 Polarbear (323 votes, 7.9/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Il m'en a fallu du temps pour rédiger un avis sur ce polar qui à la base n'avait pas la prétention d'en être un. Mais il s'agit bien d'un roman noir mettant en scène Kouplan, un sans-papiers iranien en Suède qui devient détective privé. Difficile pour moi de mettre des mots sur mon ressenti, très très très positif. C'est finalement simple : j'ai tout apprécié dans ce roman, de la préface particulièrement intéressante de Marc de Gouvernain (ancien traducteur du suédois) jusqu'à la dernière page du roman, bouleversante.
    C'est un sacré tour de force de la part de l'auteure d'avoir réussi à la fois un roman policier (sans policiers ou presque) prenant et de nous faire partager les émotions ressenties par "le héros", sa peur omniprésente d'être arrêté et renvoyé dans son pays d'origine, cette tension continue à la fois due à cette angoisse d'un retour forcé en Iran et au compte à rebours pour retrouver la petite Julia. Par petites touches, on apprend à connaître Kouplan, aussi énigmatique qu'Assad chez Jussi Adler-Olsen, et on prend conscience qu'il est passé par bien des souffrances. Tour de force aussi de nous faire aimer Pernilla, la femme qui contacte Kouplan pour retrouver sa fille disparue. Pernilla, dont la personnalité est trouble, à tel point que l'on doute de sa sincérité, nous dit-elle toute la vérité ?
    Et que dire de cette fin, que dis-je de "ces" fins ? Je laisse aux futures lectrices/lecteurs le soin de découvrir ce que Sara Lövestam leur réserve.
    Je dis bravo, bravo et encore bravo pour ce formidable premier polar, véritable coup de coeur. J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome !!!

    26/02/2017 à 20:02 LeJugeW (928 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Un bon roman tient beaucoup à la qualité de ses personnages. Même une histoire qui pourrait paraître rebattue s’en trouve sublimée lorsque la caractérisation des protagonistes est réussie, au point qu’ils en deviennent inoubliables. Chacun sa vérité de Sara Lövestam m’a fait cet effet-là.

    21/11/2016 à 06:34 Gruz (299 votes, 7.8/10 de moyenne) 3