Troupe 52

(The Troop)

8 votes

  • 7/10 Dégueu ! Ce n'est pas très élégant, certes, mais c'est vraiment le mot qui caractérise le mieux ce roman.
    Troupe 52 est un "survival" accrocheur qui ravira les amateurs du genre et donnera la nausée aux phobiques (comme moi) des immondes parasites grouillant, et pas qu'un peu, au sein des pages de ce bouquin beurk.
    Effectivement, comme le mentionnent les autres critiques, la psychologie des personnages n'est pas sacrifiée sur l'autel de la "goretitude" et le scénario est bien ficelé jusqu'au bout.
    J'ai beaucoup apprécié les passages scientifiques et je me suis d'ailleurs empressée de vérifier certains aspects sur internet, histoire de rajouter une couche de pouerk au déjà bien pouerk.
    Une lecture efficace et éprouvante (oh que ça fait du bien quand ça s'arrête !) mais dans le genre "survie dégueu", j'ai quand même préféré l'intensité du roman de Scott Smith : Les ruines.

    19/05/2018 à 19:40 Ironheart (558 votes, 7.5/10 de moyenne) 11

  • 8/10 Un roman que j'ai beaucoup aimé avec une ambiance très pesante. Le rythme reste assez lent car toute l'action se situe dans l'inaction, dans les pensées des différents personnages. C'est très loin d'être gore a part deux ou trois passages, l'oppression vient de l'évolution des jeunes et de leurs désespoirs. Ce roman est un huit clos et l'extérieur n'est amené que part des éléments externe comme un journal, un interrogatoire qui pour la plupart se passe après le roman, c'est plutôt bien fait et apporte une certaine profondeur au récit. La fin tient la route surtout comme depuis le début par l'aspect psychologique que par l'action. En tout cas, bonne pioche.

    05/04/2018 à 16:34 Muriel (109 votes, 8.2/10 de moyenne) 7

  • 6/10 L'ensemble est correct mais j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. "Le club des 5 au pays des zombies", on l'on suit des adolescents en camp de scouts, avec des dialogues à l'avenant. Heureusement que l'intrigue est pas mal faite, et que notre club des 5 à tendance à se réduire comme neige au soleil.

    04/04/2018 à 06:33 Grolandrouge (697 votes, 6.6/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Une ile, cinq scouts et leur chef et un invité mystère. Vous ne direz plus jamais la phrase "j'ai faim" de la même manière après avoir refermé ce livre. Un livre qui grouille de bonnes idées, oui c'est dégoutant mais j'ai adoré...

    03/03/2018 à 09:26 Jabba (439 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Pour ceux qui aiment le fantastique.
    Personnellement ce livre ne m'a pas effrayé.

    10/09/2017 à 19:55 boumkoeur (114 votes, 8.4/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Quand un groupe de scouts croise, sur une île coupée du monde, la route d'un quidam solitaire, ils ne savent pas encore que pour eux, c'est le début de la faim...
    Le pitch est alléchant, le résultat bien plus encore; mixant The Thing et The Body, la magnifique nouvelle de Stephen King, Craig Davidson parvient, par le biais d'une situation extraordinaire, à créer un état de malaise, une configuration aux ressorts éminemment dramatiques, prétexte pour souligner que le ver est déjà dans le fruit: toute la complexité et la noirceur du genre humain, passés au révélateur d'une catastrophe qui lève le voile sur la véritable nature de tout un chacun...
    L'aboutissement de l'auteur réside dans ce sens de l'observation et du détail, dans cette analyse de la dynamique du groupe, qui régit les rapports de cette bande de pré-ados, leur caractérisation, d'une justesse émouvante...
    L'horreur de leur situation est de plus rendue de façon si imagée et figurative, si formellement visuelle, qu'on ne peut s'empêcher de ressentir, nous aussi, presque physiquement, les dégâts occasionnés par ce parasite monstrueux...

    13/12/2016 à 21:27 jackbauer (560 votes, 7.1/10 de moyenne) 9

  • 8/10 Certes l'auteur fait la part belle aux descriptions et aux détails "chocs", mais il n'en oublie pas pour autant la psychologie de ses personnages.
    Il peut montrer dans certaines scènes (une en particulier) la détresse que ces ados ressentent lorsqu'ils se rendent compte de ce qu'ils sont capables de faire pour tenter de survivre.
    L'écriture est très visuelle et apporte cette petite touche ciné qui n'est pas pour me déplaire.
    Le roman est parfois à la limite du supportable (je suis assez sensible sur certains sujets...) mais il n'est pas qu'un thriller gore. Il y a derrière tout ça une réflexion sur la folie de certains "génies".
    Un thriller horrifique terrifiant, dérangeant, mais pourtant fascinant!

    21/11/2016 à 23:07 OttisToole (282 votes, 7.1/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Ce qui aurait du être un séjour régénérateur, d’une concorde collective, pour un jeune groupe de scouts animé par le chef, médecin de son état, enfantera, de ce lieu de villégiature isolé, d’un drame humain engendré par la folie de ses condisciples et leur viles motivations.

    21/11/2016 à 11:20 chouchou (536 votes, 7.6/10 de moyenne) 7