Trainspotting

Renton le malin, Sick Boy l'ambitieux, Begbie le fou furieux, Spud l'égaré : quatre jeunes qui ont grandi dans les quartiers pauvres d'Édimbourg et que l'amitié a soudés comme des chewing-gums à un trottoir.
Ciment et poison de cette relation : la came, l'héroïne, cinquième personnage de ce roman, qui fédère autant qu'elle désintègre.

Quand un bon coup se profile, le dernier, celui qui pourrait mettre tout le monde à l'abri de cette vie chienne, on se serre les coudes.
Et on réfléchit au moyen de poignarder les autres quand ils auront le dos tourné.

Chronique d'une époque, d'une ville, d'une société, Trainspotting est bien plus qu'un énième roman générationnel. Il est le pendant écossais de Retour à Brooklyn de Selby, d'une intensité identique, l'humour en plus.
Car Welsh, en écrivain social, sait que le drame n'est rien s'il n'est relevé par le rire.

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 23/02/2016 par Norbert

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

couverture

Skagboys

Suggéré par Norbert

couverture

Le livre de l'homme

Suggéré par Norbert

couverture

Retour à Brooklyn

Suggéré par Norbert

couverture

Comme des rats morts

Suggéré par Norbert

couverture

Porno

Suggéré par Norbert